Un vendeur à découvert s'en prend à Dollarama, l'action perd 7%

Publié le 31/10/2018 à 11:01

Un vendeur à découvert s'en prend à Dollarama, l'action perd 7%

Publié le 31/10/2018 à 11:01

Par Dominique Beauchamp

Le fonds newyorkais Spruce Point Capital Management s’en prend à Dollarama, un détaillant au rabais qu’il juge «brisé» et dont l’action pourrait perdre encore 40% à 24,60$.


Le titre de Dollarama (DOL, 35,78$) est tombé jusqu’à 9% en matinée avant de se ressaisir un peu.


«Spruce Point croit que Dollarama est une histoire de croissance brisée qui ratera ses objectifs ampoulés de croissance à long terme, ce qui menacera ses marges supérieures et son évaluation élevée», écrit le gestionnaire qui se spécialise dans l’analyse en profondeur des vulnérabilité de sociétés.


Ses marges brutes et d’exploitation sont beaucoup plus élevées que ses semblables, sans justification.


«C’est trop beau pour être vrai», martèle la firme qui s’attend à ce que les attentes de croissance et de rentabilité retombent à des niveaux plus «normaux» puisque la concurrence accrue, la hausse des salaires, du taux de change et des coûts de logistique, entre autres, feront pression sur son modèle d’affaires.


Son PDG Ben Adler aurait présenté la thèse derrière sa recommandation de vente lors de la conférence Robin Hood Investprs à New York, le 30 octobre, rapporte Reuters.


M. Adler aurait aussi critiqué les pratiques comptables de Dollarama l’accusant d’avoir gonflé ses bénéfices à l’aide de transactions de couverture entre le dollar américain et le dollar canadien, dans le passé.


«Ces gains sont disparus depuis, mais sa marge brute est restée étonnamment stable», aurait ajouté le financier.


Spruce Point s’en était pris aux pratiques comptables de Maxar Technologies (MAXR, 22,10$) le 7 août alléguant qu’elle avait masqué l’échec de l’acquisition de Space Systems Loral en 2012 et de DigitalGlobe en 2017 en incluant la plus-value de ces achats dans les dépenses en capital. 


L’activiste disait craindre une coupe du dividende, car la société frôlait les clauses de son financement bancaire. Maxar chute de 38% mercredi matin à un nouveau plancher annuel au dévoilement de résultats décevants.


Le fonds que gère Spruce Point compte un actif en gestion de 169 millions de dollars américains.


Le contexte boursier actuel est particulièrement propice à la vente à découvert et attire aussi plus d’attention de la part des pros, aurait aussi confié M. Adler, à Reuters.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.