TS03: 2015, l'année des grands espoirs


Édition du 28 Février 2015

TS03: 2015, l'année des grands espoirs


Édition du 28 Février 2015

Après avoir traversé un processus particulièrement long pour faire approuver par la Food and Drug Administration son stérilisateur à basse température Sterizone VP4 pour instruments médicaux, la société TSO3 (Tor., TOS, 1,20 $), de Québec, retrouve la confiance des analystes. En outre, elle vient de déposer un prospectus pour une nouvelle émission de 8 millions d'actions. Elle espère récolter 10 millions de dollars pour soutenir la distribution de son produit.

«On discute de façon très active avec plusieurs parties pour la distribution», affirme le chef de la direction financière, Benoît Deschamps.

L'enjeu pour TSO3 est de conclure le plus tôt possible de bonnes ententes de distribution. Faute de moyens financiers extraordinaires pour commercialiser son produit à l'échelle mondiale d'un seul coup, la petite société de Québec estime qu'elle a avantage à trouver un partenaire pour cette étape.

Avant d'obtenir le feu vert de la FDA, le 17 décembre dernier, l'entreprise était dans une position moins avantageuse pour négocier la mise en marché de son produit avec un partenaire. Le marché clé à conquérir, ce sont les États-Unis, qui représentent 40 % du volume de ventes potentielles et 60 % de la valeur du marché mondial, estimé à 1,5 milliard de dollars pour les stérilisateurs à basse température.

Distribution et dépendance

TS03 ne ferme pas la porte à une entente de distribution exclusive, mais se montre prudente face à cette éventualité.

«Cela sous-entend que vous devenez dépendant de l'autre ; et si vous n'avez pas de poids pour faire avancer l'autre, c'est difficile de s'assurer que les résultats seront intéressants. Si, par exemple, le distributeur est racheté par une autre société et que cette dernière met votre produit sur les tablettes, que faites-vous ? C'est arrivé à DiagnoCure (tests diagnostics)», remarque M. Deschamps.

En janvier, TSO3 a embauché Jim Wetzel (Berchtold GmbH) au poste de vice-président, ventes et marketing, pour bien positionner le Sterizone VP4 auprès des clients potentiels. Il a aussi comme mandat de suivre de près la mise en marché. Un souffle nouveau pour l'entreprise, qui avait dû mettre à pied une trentaine d'employés - la moitié de ses ressources humaines - au début de 2014, afin de pouvoir survivre à l'attente de la décision de la FDA.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 27/01/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.