Trois titres à surveiller (8 avril)

Publié le 07/04/2010 à 22:12

Trois titres à surveiller (8 avril)

Publié le 07/04/2010 à 22:12

Par lesaffaires.com

Shoppers Drug Mart est connu sous le nom Pharmaprix au Québec. Photo: Lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Groupe Forzani, 5N Plus et Shoppers Drug Mart ? Notre équipe de journalistes vous présente quotidiennement les opinions des analystes sur certains titres à surveiller.

Groupe Forzani (Tor., FGL)

Malgré un hiver plus que doux que prévu, le Groupe Forzani a connu un solide quatrième trimestre en enregistrant un profit de 75 cents par action. Le consensus des analystes prévoyaient plutôt 73 cents. Jim Durran, de la Financière Banque Nationale, prévoit que le premier trimestre de l’exercice fiscal 2011 pourrait aussi être excellent, alors que l’entreprise profitera notamment de la tenue des Jeux Olympiques à Vancouver. Mercredi, le titre a pris 5,5% à la Bourse de Toronto en réaction aux derniers résultats. J.-F.C.

5N Plus (Tor., VNP)

Même si la crise a ralenti les projets solaires, la québécoise 5N Plus a surpris les analystes avec des ventes de 19,2 M$ à son troisième trimestre (terminé en février), un résultat similaire à l’année dernière, mais de 21,5 % supérieur au deuxième trimestre. Cette croissance est surtout attribuable au secteur non-solaire et à l’acquisition de Firebird, relève Rupert Merer, analyste à la Financière Banque Nationale. Selon lui, les ventes risquent de demeurer stables au cours des prochains trimestres, quoique des clients de 5N Plus pourraient enclencher d’ambitieux projets prochainement. « Nous croyons qu’avec la demande croissante pour le tellure, 5N Plus sera de plus en plus attrayante pour un partenaire ou un acquéreur », écrit M. Merer. Haussant son multiple d’évaluation de 19 à 21 fois les bénéfices prévus en 2011, il majore sa cible de 6,50 à 7,25 $.

Shoppers Drug Mart (Tor., SCT)

Mercredi, l’Ontario a annoncé les détails de son projet de réforme des produits génériques. Celui-ci prévoit notamment de plafonner le prix des génériques à 25% du prix des médicaments d’origines. Il interdit également la fabrication de médicament génériques sous marque privée, une avenue de croissance déjà évoquée par Shoppers.« Ces propositions semblent plus dures que ce que nous anticipions », note Trevor Bateman, analyste chez BMO Marchés des capitaux qui juge négatif l’impact de ces annonces sur l’action de Shoppers Drug Mart. L’anlayste estime que ces mesures pourraient conduire les agences de crédit à réviser leur cote de crédit sur la dette à long terme de la chaîne de pharmacie.

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?