Trois titres à surveiller : Onex, Open Text et Groupe Aecon

Publié le 20/08/2010 à 09:31, mis à jour le 20/08/2010 à 10:03

Trois titres à surveiller : Onex, Open Text et Groupe Aecon

Publié le 20/08/2010 à 09:31, mis à jour le 20/08/2010 à 10:03

Par lesaffaires.com

Photo : Bloomberg

Onex Corp. (Tor., OCX)


La reprise du crédit combinée à des Bourses inclémentes donnent à la société de portefeuille plus d'occasions de mettre son capital au travail et de créer de la valeur à long terme. Felix Narhi, d'Odlum Brown, estime qu'Onex peut doubler sa valeur d'actif net d'ici cinq ans. Onex vient d'offrir 365M$ pour acheter les trois-quarts des actions du spécialiste américain de l'aide à domicile pour personnes âgées ResCare qu'elle n'a pas déjà. Onex s'allie aussi à l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada dans l'achat du conglomérat industriel britannique Tomka, pour 4,5 G$. M. Narhi fixe sa cible à 41 $. Plus Onex investit, plus elle obtient aussi des honoraires de gestion, fait remarquer Peter Sklar, de BMO Nesbitt Burns. De plus, les entreprises déjà en portefeuille réduisent leur dette, ce qui augmente leur valeur. M. Sklar augmente son cours-cible de 30 et 34 $ pour Onex et en recommande l'achat de nouveau. D.B.


 


Open Text (Tor., OTC)


Malgré des revenus inférieurs aux attentes des analystes, la canadienne Open Text a réussi à dégager un bénéfice plus élevé que prévu grâce à des réductions de coûts et d¹impôts. Scott Penner, analyste chez TD Newcrest, ajuste son modèle au nouveau taux d'impôt (12 ou 14 %, contre 26 % prévu précédemment), ce qui fait passer sa cible de 50 à 54 $. Moins optimiste, Tom Liston, analyste chez Partenaires Versant, maintient plutôt sa recommandation à « conserver » et son cours cible à 44 $. « Nous croyons que la croissance des revenus diminuera fortement au cours des prochains trimestres parce que les acquisitions deviendront de plus en plus difficiles à réaliser », écrit M. Liston.


 


Groupe Aecon (Tor., ARE)


Benoit Caron, analyste de la Financière Banque Nationale, entame la couverture du Groupe Aecon. M. Caron établit un premier cours-cible de 18$, soit un retour sur investissement de 64% d'ici un an. Le consensus des dix analystes interrogés par Bloomberg établit un cours-cible de 16,60$ et recommande l'achat de l¹action d'Aecon. Depuis le début de la récession, Aecon tire de la patte par rapport au S&P/TSX et aux autres entreprises du secteur, constate M. Caron. Les investisseurs sont trop pessimistes et ne voient pas tous les signes encourageants qui proviennent de l’entreprise, selon lui. «Tant mieux : Aecon est mal aimé, mais, nous, nous l'aimons», écrit l¹analyste. À 2,7 milliards, son carnet de commandes est l¹un des meilleurs parmi les constructeurs au premier trimestre 2010, rappelle-t-il. Aussi, la croissance du profit par action du constructeur torontois devrait augmenter en 2011 et en 2012, conclut l’analyste. S.R.


 


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: les Chinois supplantent les Français et les Américains

20/03/2019 | Martin Jolicoeur

En forte croissance, les investisseurs chinois dépassent maintenant les Francais et les Américains à Montréal.

À la une: Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Les ventes de maisons de luxe ont grimpé à Montréal, selon Sotheby's

À Calgary, Vancouver et dans le grand Toronto, le nombre de vente a plutôt chuté.