Trois titres à surveiller : Dollarama, Viterra, SNC-Lavalin

Publié le 11/06/2010 à 06:37

Trois titres à surveiller : Dollarama, Viterra, SNC-Lavalin

Publié le 11/06/2010 à 06:37

Par lesaffaires.com

Photo Bloomberg

Que faire avec les titres de Dollarama, SNC-Lavalin et Viterra ? Notre équipe de journalistes vous présente quotidiennement les opinions des analystes sur certains titres à surveiller.

Dollarama (Tor., DOL)

Les résultats de Dollarama dévoilés hier démontrent que le détaillant québécois a réussi à bien intégrer sa politique des prix multiples (plusieurs articles sont vendus à plus de 1 $ depuis plus d’un an), selon Keith Howlett, analyste de Valeurs mobilières Desjardins. La rapide croissance de Dollarama devrait toutefois être ralentie par l’augmentation des salaires minimum en Ontario et au Québec, ce qui aura un impact sur la marge de profit. M. Howlett recommande l’achat du titre. La valeur de l’action de Dollarama progresserait d’un peu moins de 7 % d’ici un an, toujours selon lui. S.R.

Groupe SNC-Lavalin (Tor., SNC)

La chute de près de 20 % du titre de SNC-Lavalin depuis la fin d’avril, trois fois celle de la Bourse de Toronto, fournit aux investisseurs l’occasion d’acheter le titre du meilleur cabinet de génie-conseil au pays à prix d’aubaine, fait valoir Benoit Caron de la Financière Banque Nationale. L’action de SNC-Lavalin se négocie à un multiple d’à peine 8 fois les bénéfices de ses activités de base prévus en 2011 (si on soustrait la valeur de ses concessions et son encaisse de 5,30 $ par action de son cours), dit-il. L’analyste estime que le titre de SNC-Lavalin peut rebondir de 30 % d’ici un an. Malgré le recul du bénéfice de SNC-Lavalin à son plus récent trimestre et la perte d’un contrat en Algérie, M. Caron reste confiant dans les perspectives de croissance de l’entreprise puisque les pays émergents ont toujours les moyens de poursuivre leur industrialisation. D.B.

Viterra (Tor. : VT)

L’action de la société agroalimentaire semble représenter une aubaine pour Kenneth Zaslow de BMO Marché des capitaux. Selon lui, la compagnie va générer une meilleure performance lors de son exercice 2011 et à long terme, les résultats vont compenser pour les défis à court terme. Avec sa cible actuelle à 10 $, l’action représente un potentiel de croissance de 24 % comparativement à la clôture de mercredi, à 8,04 $. Il rehausse sa recommandation à « surperformance de secteur ». Quant à Petro Panateries de CIBC Marchés mondiaux, il rabaisse ses attentes quant au bénéfice par action à 0,56 $ pour 2010, mais la maintient à 0,85 $ pour 2011. Il garde sa cible à 11,50 $ et sa recommandation de « surperformance de secteur ». M.L.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Les analystes demeurent optimistes pour SNC-Lavalin

Édition du 24 Août 2019 | Stéphane Rolland

La majorité des analystes s'opposent au verdict du marché qui attribue une faible valeur aux actifs de SNC-Lavalin ...

SNC-Lavalin: Justin Trudeau a contrevenu à la Loi sur les conflits d'intérêts

Mis à jour le 14/08/2019 | La Presse Canadienne

Justin Trudeau a contrevenu à un article de la Loi sur les conflits d'intérêts dans l'«affaire SNC-Lavalin».

À la une

La Fed veut garder «ses options ouvertes» sur l'évolution des taux

21/08/2019 | AFP

La Fed estime que la faible croissance mondiale et les tensions commerciales risquaient de ralentir l'économie des É-U.

Trump attaque la Fed mais affirme ne pas «exiger» des baisses de taux

21/08/2019 | AFP

Donald Trump a de nouveau vigoureusement attaqué la Banque centrale américaine mercredi.

À la une: Shawinigan, la grande conversion

Édition du 24 Août 2019 | Les Affaires

En dix ans, Shawinigan a accompli une véritable mutation économique. Un miracle opéré par le maire.