Trois titres à surveiller : BCE, CML et Trican

Publié le 16/04/2010 à 06:46

Trois titres à surveiller : BCE, CML et Trican

Publié le 16/04/2010 à 06:46

Par lesaffaires.com

Photo : Bloomberg

Que faire avec les titres de BCE, CML Healthcare et Trican ? Notre équipe de journalistes vous présente quotidiennement les opinions des analystes sur certains titres à surveiller.

BCE (Tor., BCE)

L’analyste Philip Huang de UBS, recommande de nouveau l’achat du titre de BCE, car il évalue que l’entreprise aura les moyens d’augmenter son dividende de 15 % à 2 $ par action d’ici la fin de 2011. Le titre est un choix fiable dans la conjoncture actuelle car BCE peut accroître son bénéfice de 8 % en 2010 et de 5 % en 2011, et procure un rendement de dividende attrayant de 5,8 %. Contrairement à certains collègues, M. Huang ne s’attend pas à ce que BCE diminue ses objectifs de bénéfices pour 2010 à la publication des résultats du premier trimestre, le 6 mai. À son avis, l’achat des magasins La Source et une meilleure offre de combinés lui font regagner des parts dans le marché du sans-fil. L’analyste augmente son cours-cible de 29,50 à 34 $, car à son avis le titre de BCE mérite une évaluation similaire à celle de Telus et de Rogers compte tenu de la mise à niveau de son réseau sans-fil et de la diminution de ses frais d’intérêt. D.B.

CML Healthcare (Tor., CLC.UN)

Trevor Johnson, de la Financière Banque Nationale, ne recommande plus l’achat du titre de l’exploitant de cliniques d’imagerie médicale et d’analyses de laboratoire. L’incertitude entourant le niveau de son dividende après 2010 et l’effet de la réforme américaine de la santé sur le remboursement de ses services freineront l’appréciation de son titre, dit-il. Pour l’instant, M. Jonhson prévoit une distribution de 0,65 $ par action en 2011 comparativement à la distribution actuelle de 1,07 $. Il conserve toutefois son cours-cible d’un an de 14 $. D.B.

Trican Well Service Ltd (Tor., TCW)

L’entreprise spécialisée dans le pompage du pétrole a émis pour 200 M$ d’actions à 13$ l’unité pour rembourser une partie de sa dette. Roger Serin, analyste chez TD Newcrest, juge que l’impact de cette opération sera légère sur le titre, car on échange en quelque sorte des dépenses d’intérêt moindres pour un profit par action réduit, en raison de la dilution des actions. Il réduit sa cible de 18,50$ à 17,50$. M. Serin continue cependant à recommander l’achat du titre. J.-F.C.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

04/06/2020 | François Normand

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.