Trois titres à surveiller : AT&T, CAE et Sun Life

Publié le 14/04/2010 à 22:19

Trois titres à surveiller : AT&T, CAE et Sun Life

Publié le 14/04/2010 à 22:19

Par Les Affaires

Photo: Bloomberg

Que faire avec les titres de AT&T, Verizon Communications, CAE et Sun Life ? Notre équipe de journalistes vous présente quotidiennement les opinions des analystes sur certains titres à surveiller.

AT&T (NY, T) et Verizon Communications (NY, VZ)

Le fait que AT&T soit encore le seul fournisseur du iPhone aux États-Unis amène l’analyste Greg MacDonald, de la Financière Banque Nationale, à prédire que l’entreprise pourrait encore surprendre au premier trimestre. M. MacDonald soutient que les gains se feront du côté des clients actuels d’AT&T, qui sont de plus en plus nombreux à se doter d’un téléphone intelligent. À l’inverse, il faut prévoir une érosion des profits chez Verizon à court terme, selon l’analyste. J.-F.C.

CAE (Tor., CAE)

La hausse de la cadence de production d’appareils par Boeing et Airbus et la hausse du trafic aérien indique que la reprise de l’industrie aéronautique s’installe, dit Cameron Doersken, de Partenaires Versant. Au sommet du prochain cycle haussier de son industrie, le fabricant de simulateurs de vol CAE pourrait dégager un bénéfice de plus de 0,90 $ par action, comparativement au bénéfice record de 0,79 $ dégagé en 2007. L’analyste se projette en 2012 et gonfle le multiple d’évaluation du titre de CAE de 15 à 17 fois le bénéfice de 0,73 $ prévu en 2012 pour justifier son nouveau cours-cible d’un an de 12,50 $. Il était de 10 $ précédemment. D.B

Financière Sun Life (Tor., SLF)

La crise de crédit hante encore les assureurs. Standard & Poor’s a déclassé de A+ à A la cote de crédit de la dette de Sun Life puisque l’assureur pourra difficilement atteindre le bénéfice de 3,10 $ par action en 2010 nécessaire pour conserver la cote A+. Sun Life a fourni des capitaux de près de 2 milliards de dollars américains à ses filiales américaines depuis 2008. Son capital excédentaire n’est plus que de 500 millions de dollars, estime John Reucassel, de BMO Marchés des capitaux. La capacité de l’assureur de maintenir son dividende, qui représente 100 % de ses bénéfices depuis deux ans, remonte à la surface, dit l’analyste. Son cours-cible de 30 $ est inférieur au cours du titre de 32 $. D.B

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?