Trois prédictions utiles


Édition du 24 Janvier 2015

Trois prédictions utiles


Édition du 24 Janvier 2015

Par Carl Simard

Carl Simard est président de Gestion de portefeuille stratégique Medici, une firme de Saint-Bruno.

Comme tous les ans, les experts économiques n'hésitent pas à sortir leur boule de cristal pour nous convaincre de ce qui devrait se produire au cours des prochains mois. Même si la majorité de ces prédictions ne se réaliseront pas, en voici trois qui constituent des menaces à tout investisseur rationnel.

1. La Bourse sera volatile

Cela a été vrai durant les cent dernières années, et nous croyons fermement que la volatilité se poursuivra en 2015. Certaines séances seront ponctuées de fortes hausses, alors que d'autres jours, les marchés tourneront au rouge sang ! Si la volatilité est une certitude, la façon dont les gestionnaires et les investisseurs réagiront est beaucoup moins certaine. En ce sens, plutôt que de chercher à prédire les fluctuations de la Bourse, pourquoi ne pas plutôt travailler sur soi-même ? C'est-à-dire travailler à maîtriser son comportement lorsque la volatilité fera rage et à saisir les occasions que le marché offre.

2. Les attentes seront élevées

C'est l'un des grands risques qui sont apparus sur l'écran radar au cours des dernières années. Les attentes deviennent de plus en plus élevées. Plusieurs investisseurs ont goûté à d'excellents rendements en 2013 et 2014. De plus, l'impression que la Bourse devrait encore livrer des taux de rendement dans les deux chiffres est palpable. Or, dans les 200 dernières années, la Bourse américaine a livré un rendement annuel d'environ 8 % par an. Ce serait alors une grave erreur de croire que les rendements importants du marché haussier des dernières années puissent être reproduits à perpétuité.

3. Plusieurs suggéreront de ne pas investir

Encore en 2014, nous avons entendu notre part de prédictions loufoques et de lieux communs. Que dire du fameux dicton : «Sell in May and go away» ? De temps à autre, on nous bombardera aussi d'indicateurs techniques mystérieux prévoyant un krach boursier. Enfin, en octobre 2015, on vous rappellera à quel point octobre est historiquement le pire des mois qui soit pour investir. De façon générale, vous vous tirerez mieux d'affaire si vous ignorez ce genre de prédictions. En investissement, il importe plus de mettre l'accent sur ce qu'il convient d'acheter plutôt que de s'interroger sur le moment de le faire.

À défaut d'être profondément ennuyantes, ces prévisions ont un point en commun. Elles dépendent de votre capacité à bien réagir à différentes situations plutôt que de décrire des événements économiques hypothétiques. Alors, en 2015, aurez-vous la maîtrise de vos émotions ou voguerez-vous au gré du vent ?

Carl Simard est président de Gestion de portefeuille stratégique Medici, une firme de Saint-Bruno.

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin

Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.