Titres perdants : jusqu'où va l'entêtement ?


Édition du 07 Novembre 2015

Titres perdants : jusqu'où va l'entêtement ?


Édition du 07 Novembre 2015

Vous achetez une maison qui nécessite réparations sur réparations. Ou encore, une voiture d'occasion qui se révèle un puits sans fond... Vous résignez-vous à vendre le citron ou préférez-vous le conserver, étant donné l'argent déjà englouti ? Difficile d'admettre son erreur, n'est-ce pas ? Consolez-vous, d'autres que vous agissent de la sorte !

Lorsqu'ils analysent des investisseurs qui s'entêtent à conserver une stratégie ou un titre perdant sous prétexte qu'ils y ont beaucoup investi en temps et en argent, les spécialistes de la finance comportementale parlent de «sophisme des coûts irrécupérables» (sunk cost fallacy). Comment le surmonter ? Jim Parker, de DFA, vous propose sept règles1.

1 Acceptez que chaque investissement ne puisse être gagnant. La valeur d'une action monte et baisse selon les nouvelles et l'anticipation collective des investisseurs. C'est justement parce que le résultat est incertain que la possibilité de rendement existe.

2 Évaluez les risques. Bien que risque et rendement soient liés, tous les risques ne valent pas la peine d'être pris. En concentrant votre argent sur un titre ou une industrie, vous vous exposez à ce qu'un problème qui lui soit propre influe sur celui-là ou celle-ci : une technologie changeante, par exemple.

3 Diversifiez votre risque. En effet, la diversification peut vous protéger des problèmes spécifiques liés à une concentration. Il existe un taux de rendement pour le marché des capitaux, mais il n'est pas divisé également entre les titres ou sur une période de temps.

4 Comprenez le fonctionnement des marchés boursiers. Quand vous apprenez de bonnes nouvelles sur un titre ou un secteur, rappelez-vous que le marché l'a probablement appris avant vous et que les cours reflètent déjà ces informations.

5 Regardez en avant, pas en arrière. Les nouvelles financières sont intéressantes, mais elles expliquent surtout ce qui est arrivé. Investir, c'est présumer de ce qui arrivera.

6 Ne tombez pas amoureux de vos placements. Les émotions ne conduisent jamais vers des décisions logiques. Avec un peu de recul, il est plus facile de maintenir sa discipline d'investissement.

7 Rééquilibrez régulièrement. Quand la valeur de vos actions a augmenté, encaissez des profits et investissez dans les titres à revenu pour revenir vers votre allocation d'actifs ciblée.

Enfin, permettez-moi d'ajouter une règle supplémentaire à celles de Parker : profitez de la fin de l'année pour optimiser votre compte non enregistré sur le plan fiscal. Si vous avez payé de l'impôt sur des gains en capital au cours des trois dernières années ou enregistré de tels gains en 2015, c'est le moment de vendre des titres à perte. Vous pourriez ainsi réduire votre facture fiscale.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.