Titres en action: High Liner, Bausch Health, Banque Nationale...

Publié le 24/02/2021 à 07:40, mis à jour le 24/02/2021 à 16:57

Titres en action: High Liner, Bausch Health, Banque Nationale...

Publié le 24/02/2021 à 07:40, mis à jour le 24/02/2021 à 16:57

Par La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Aliments High Liner (HLF, 12,64$) a renoué avec les profits lors de son quatrième trimestre, malgré un déclin de ses ventes. Le producteur néo-écossais de fruits de mer surgelés a affiché un profit de 7,4 millions $ US, ou 21 cents US par action, pour le trimestre clos le 2 janvier. En comparaison, il avait réalisé une perte de 3 millions $ US, ou 9 cents US par action, pour la même période un an plus tôt. Les ventes trimestrielles ont diminué à 198,4 millions $ US, alors qu’elles avaient été de 221,6 millions $ US au quatrième trimestre de 2019. Exprimées en volume, les ventes ont atteint 59,6 millions de livres, comparativement à 59,7 millions de livres un an plus tôt. Sur une base ajustée, High Liner a réalisé un profit par action de 29 cents US pour son plus récent trimestre, en hausse par rapport à celui de 17 cents US de la même période un an plus tôt. 

 

Hydro One (H, 26,64 $) a affiché un bénéfice du quatrième trimestre en baisse par rapport à la même période un an plus tôt, le distributeur d’électricité ontarien ayant vu ses coûts grimper en raison des mesures prises pour s’ajuster à la pandémie. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s’est établi à 161 millions $, soit 27 cents par action, pour le trimestre clos le 31 décembre. En comparaison, ce profit avait été de 211 millions $, ou 35 cents par action, pour le même trimestre en 2019. Outre les dépenses liées à la COVID-19, la société a vu une réduction de ses produits d’assurance, une hausse des coûts de dépréciation et de retrait d’actifs et une croissance de ses impôts. Les revenus trimestriels ont totalisé 1,87 milliard $, ce qui représentait une hausse par rapport à ceux de 1,72 milliard $ du quatrième trimestre précédent. Sur une base ajustée, Hydro One a réalisé un bénéfice de 27 cents par action, en baisse par rapport à celui de 35 cents par action du dernier trimestre de 2019. Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice par action de 29 cents, selon les prévisions recueillies par la firme de données financière Refinitiv. 

 

Bausch Health (BHC.TO, 39,60 $) a affiché mercredi une perte de 153 millions $ US pour son plus récent trimestre, pour lequel ses revenus ont diminué par rapport à la même période un an plus tôt. La société pharmaceutique de Laval a précisé que sa perte par action s’était chiffrée à 43 cents US pour le trimestre clos le 31 décembre, comparativement à celle de 1,52 milliard $ US, ou 4,30$ US par action, réalisée un an plus tôt, alors qu’elle avait enregistré une importante charge exceptionnelle. Les revenus trimestriels ont totalisé 2,21 milliards $ US, alors qu’ils avaient été de 2,22 milliards $ US lors du quatrième trimestre précédent. Le bénéfice net ajusté a atteint 478 millions $ US, en hausse par rapport à celui de 404 millions $ US du même trimestre en 2019. Dans ses perspectives, Bausch Health a dit s’attendre à des revenus d’entre 8,6 milliards $ US et 8,8 milliards $ US pour 2021. Pour l’ensemble de son nouvel exercice 2021, Bausch vise un bénéfice avant impôts, intérêts, dépréciation et amortissement d’entre 3,40 milliards $ US et 3,55 milliards $ US. 

 

La Banque Nationale du Canada (NA.TO, 75,81 $) déclare un résultat net de 761 millions $ au premier trimestre de 2021, en hausse de 25% comparativement au bénéfice net de 610 millions $ affiché au trimestre correspondant de l’exercice 2020. L’institution financière basée à Montréal précise que le résultat dilué par action s’est établi à 2,15$ au premier trimestre de 2021 par rapport à 1,67$ un an plus tôt, une croissance de 29%. Les croissances au premier trimestre de 2021 sont attribuables à la hausse du résultat net de tous les secteurs d’exploitation de la Banque Nationale. Le revenu total de la Banque Nationale a augmenté de 3% en un an pour s’établir à 902 millions $ au premier trimestre de l’exercice en cours. Le président et chef de la direction de la Banque Nationale, Louis Vachon, a constaté que l’entreprise a généré un rendement des capitaux propres élevé pour le trimestre, tout en maintenant des niveaux de capital réglementaire solides et d’importantes provisions pour pertes de crédit. Le conseil d’administration a déclaré un dividende de 0,71$ par action ordinaire, payable le 1er mai prochain aux actionnaires inscrits le 29 mars 2021.

 

La Banque Royale du Canada (RY.TO, 112,17 $) rapporte mercredi un bénéfice net de 3,8 milliards $ pour le trimestre clos le 31 janvier dernier, soit une hausse de 338 millions $, ou de 10%, par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La plus grande banque au pays ajoute que pendant la même période, le bénéfice dilué par action a enregistré une croissance de 11%. La direction de la Banque Royale explique que les résultats de l’ensemble de ses secteurs ont profité de la forte croissance des volumes, de l’intensification des activités des clients et de l’optimisme des marchés. Le secteur Marchés des Capitaux a affiché un bénéfice record. Il s’est établi à 1,1 milliard $, soit une hausse de 185 millions $ ou de 21%, sur un an. La banque signale aussi la croissance positive du bénéfice des secteurs Services bancaires aux particuliers et aux entreprises et Gestion de patrimoine et Assurances.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Banque Nationale, Savaria et Loblaw

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Savaria et Loblaw?

Bourse: que retenir des résultats des banques et perspectives 2021

04/12/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Quelles banques ont offert les meilleures performances au 4e trimestre? Hélène Paradis commente.

À la une

Ottawa conclut un plan d'aide à Air Canada de 5,9G$

Le transporteur aérien devra rembourser les vols annulés en raison de la pandémie de COVID-19.

Profils atypiques: les zèbres, qui sont-ils vraiment?

BLOGUE INVITÉ. La notion de «zèbre» a été proposée pour la première fois par la psychologue Jeanne Siaud Facchin.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

07:16 | LesAffaires.com et AFP

Les marchés mondiaux font preuve d'optimisme pendant que le bitcoin bat des records.