Titres en action: G4S, Boeing

Publié le 22/02/2021 à 07:53, mis à jour le 22/02/2021 à 10:04

Titres en action: G4S, Boeing

Publié le 22/02/2021 à 07:53, mis à jour le 22/02/2021 à 10:04

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le titre de l'entreprise britannique de services de sécurité G4S (GFS.L, 242 pence) perdait près de 10% de sa valeur lundi à l'ouverture de la bourse de Londres pour se stabiliser à 242 pence alors que son concurrent québécois GardaWorld venait d'annoncer que son offre d'achat à 235 pence est «définitive et ne sera pas révisée». «Nous refusons de surpayer pour une entreprise dont les enjeux systémiques face aux critères ESG ne cessent de remonter à la surface», écrit Stéphan Crétier, le fondateur de GardaWorld, dans un communiqué transmis à 8 h, heure locale. En décembre dernier, le conseil d'administration de G4S avait retenu la proposition d'une entreprise américaine détenue en partie par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ). Allied Universal acceptait de payer 245 pence – soit environ 4% de plus que la plus récente offre de GardaWorld – pour chacune des actions de la société établie à Londres dans le cadre d'une offre évaluée à environ 6,7 milliards $CAN. 

 

Tous les avions commerciaux 777 de Boeing (BA, 217 $US), équipés du modèle de moteur mis en cause dans le spectaculaire incendie de réacteur sur un appareil au-dessus du Colorado, soit 128 au total, ont été immobilisés au sol, a affirmé lundi à l'AFP une porte-parole du constructeur aéronautique américain. Dimanche soir, Boeing avait «recommandé» la suspension des vols pour ce type d'appareils. L'américaine United Airlines, victime de l'incident, les deux grandes compagnies japonaises, JAL et ANA, ainsi que le transporteur aérien sud-coréen Asiana Airlines avaient annoncé, dimanche et lundi, l'immobilisation de leurs appareils. L'autorité fédérale américaine de régulation de l'aviation (FAA) a ordonné des inspections supplémentaires sur certains Boeing 777. L'Office national des transports et de la sécurité des États-Unis enquête aussi sur l'incident, au cours duquel personne n'a été blessé. Le titre de Boeing perdait près de 3% aux cours des échanges électroniques avant l'ouverture de Wall Street, lundi.

Sur le même sujet

Titres en action: Corus, MTY, Boeing, Volvo

Mis à jour le 09/04/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Boeing annonce un «problème potentiel» avec les 737 MAX

09/04/2021 | AFP

16 entreprises ont été contactées par Boeing, mais le nombre d'appareils touchés n'a pas été précisé.

À la une

Bourse: que révèle l'humeur printanière des pros ?

BLOGUE. Les pros sont toujours aussi optimistes pour l'économie et les profits, mais certains paris s'essoufflent.

Bourse: Wall Street termine sans direction claire

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Elle a été lésée par la mauvaise séance des valeurs technologiques.

Titres en action: Québecor, JPMorgan Chase, Cogeco, EasyJet, Tesco, Toshiba

Mis à jour à 10:36 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.