Titres en action: Magna International, Hexo, CP, CGI, Nestlé, ...

Publié le 20/10/2021 à 08:41

Titres en action: Magna International, Hexo, CP, CGI, Nestlé, ...

Publié le 20/10/2021 à 08:41

Le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour l'industrie des microprocesseurs ASML (ASML, 800,96 $US) a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 58% au troisième trimestre, tiré notamment par la forte demande mondiale. Le bénéfice net d'ASML, spécialiste des systèmes de lithographie Extreme Ultraviolet (EUV), s'est établi à 1,7 milliard d'euros, contre 1,1 milliard d'euros l'an dernier à la même période, a indiqué le groupe dans un communiqué. ASML a enregistré un chiffre d'affaires de 5,2 milliards, contre 4 milliards au troisième trimestre 2020. La société visait un chiffre d'affaires entre 5,2 et 5,4 milliards d'euros pour cette période. Le groupe, qui fabrique des machines pour imprimer des semi-conducteurs, tire notamment profit de la pénurie mondiale des puces électroniques qui déstabilise l'industrie automobile ou celle de la téléphonie. ASML prévoit une hausse de 35% du chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice. ASML prévoit un chiffre d'affaires au quatrième trimestre compris entre 4,9 et 5,2 milliards d'euros avec une marge brute entre 51% et 52%. Les nouvelles commandes enregistrées au deuxième trimestre représentent 6,2 milliards d'euros, dont 2,9 milliards d'euros provenant des systèmes EUV. Le chiffre d'affaires et la marge brute, qui s'est établie à 51,7%, sont «tous deux conformes aux prévisions» du groupe, qui note un trimestre record en termes d'expéditions et de revenus de ses systèmes EUV.

Le spécialiste néerlandais de la peinture Akzo Nobel (AKZA.AS, 93,94 €) a fait état mercredi d'une chute de 25% de son bénéfice net en glissement annuel au troisième trimestre, en raison notamment du coût des matières premières et d'une baisse des volumes. Sur les trois derniers mois, AkzoNobel a enregistré un bénéfice net de 164 millions d'euros, contre 220 millions d'euros à la même période en 2020, a annoncé le groupe dans un communiqué. Le groupe, connu pour ses marques Dulux et Trimetal, a cependant fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 6%, à 2,41 milliards d'euros, tiré par une amélioration des prix de vente. Les matières premières et autres coûts variables ont augmenté de 278 millions d'euros par rapport au troisième trimestre 2020. Les volumes ont chuté de 6%. La société se dit confiante de pouvoir atteindre l'objectif fixé de 2 milliards d'euros d'EBITDA (excédent brut d'exploitation) en 2023. AkzoNobel s'est lancé ces dernières années dans une transformation pour se recentrer sur les peintures et les revêtements, en se séparant de sa branche chimie.

La société d'investissement française Wendel (MF.PA, 118,60 €) va céder Cromology Holding SAS, l'un des leaders de la peinture décorative en Europe, pour 1,15 milliard d'euros à DuluxGroup, filiale du japonais Nippon Paint, ont annoncé mercredi les sociétés concernées. Présent en direct dans huit pays européens, Cromology conçoit, fabrique, vend et distribue une large gamme de peintures à destination de clients professionnels et du grand public. Cette entreprise de quelque 3 000 salariés réalise 65% de son activité en France, où est aussi installé son siège social, à Clichy (Hauts-de-Seine). Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 628 millions d'euros en 2020 (-6% sur un an). La transaction devrait être finalisée au premier semestre 2022. Nippon Paint précise s'être entendu aussi bien avec Wendel, qui possède actuellement près de 95% du capital de Cromology, qu'avec les actionnaires résiduels de l'entreprise. Pour Wendel, le produit net de cette cession devrait s'élever à 907 millions d'euros, a précisé la société d'investissement française dans un communiqué séparé. Au total, Wendel a investi 550 millions d'euros de capitaux propres dans Materis depuis 2006, dont 125 millions d'euros dans Cromology en 2019 pour sortir l'entreprise d'une situation financière difficile à l'époque.

Le fournisseur de matériels pour le secteur biopharmaceutique Sartorius Stedim Biotech (DIM.PA, 459,40 €) poursuit sur sa lancée, avec des résultats en nette hausse sur les neuf premiers mois de l'année, dopés par la demande pour ses produits en raison notamment de la pandémie. Depuis le début de l'année, le bénéfice net courant a grimpé de 83%, à près de 509 millions d'euros, indique SSB dans un communiqué mercredi. Sur cette même période, son chiffre d'affaires a fait un bond de près de 53% pour atteindre environ 2,1 milliards d'euros. L'augmentation de la production de vaccins contre la COVID-19 chez ses clients a ajouté 24 points de pourcentage à la croissance des ventes, précise la société, qui a également élargi son portefeuille de produits avec une prise de participation et une acquisition dans des sociétés de production de thérapies cellulaires et géniques. Sur le seul troisième trimestre, les ventes ont grimpé de plus de 48% à 757 millions d'euros, pour un résultat net courant en progression de presque 70% à 187,4 millions d'euros. Depuis le début de l'année, les prises de commandes ont par ailleurs grimpé de plus de 74%, à 2,85 milliards d'euros. SSB, basé à Aubagne et filiale de l'allemand Sartorius, avait déjà connu une très bonne année 2020 en raison de l'accélération des capacités de production de vaccins et médicaments contre le coronavirus. SSB a en outre confirmé ses prévisions pour 2021, qu'il avait relevées en juillet. Le groupe s'attend à voir ses ventes croître d'environ 48%, avec une marge d'EBITDA (excédent brut d'exploitation) d'environ 36%. Il continue de tabler sur des ventes annuelles de 4 milliards d'euros en 2025.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street ouvre en hausse, toujours en quête d'un rebond

Mis à jour il y a 6 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto démarre dans le vert avec un gain de plus de 100 points.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 09:04 | Refinitiv

Loi pour les GAFA, acquisition pour Chesapeake, vaccin générique, Twitter perd en cour et hausse de coûts pour United

À la une

5G de Huawei: Ottawa annoncera sa décision «prochainement»

Le ministre François-Philippe Champagne dit que la décision s’appuiera sur des impératifs liés à la sécurité nationale.

À l'aube d'une nouvelle ère avec la 5G

Édition du 19 Janvier 2022 | Emmanuel Martinez

La 5G est à nos portes. Votre entreprise est-elle prête pour ce bouleversement ?

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

Il y a 35 minutes | Emmanuel Martinez

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.