Titres en action: BlackBerry, Johnson & Johnson, BHP

Publié le 19/08/2020 à 09:33, mis à jour le 19/08/2020 à 16:24

Titres en action: BlackBerry, Johnson & Johnson, BHP

Publié le 19/08/2020 à 09:33, mis à jour le 19/08/2020 à 16:24

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

BlackBerry (BB, 6,27$) a décidé de s’associer à une entreprise en démarrage texane afin de lancer une version compatible 5G d’un téléphone intelligent au cours de la première moitié de 2021 dans les marchés nord−américain et européen. L’entreprise canadienne avait quitté le secteur du matériel informatique il y a plusieurs années, mais permettait à des partenaires d’utiliser la marque BlackBerry. Le nouveau partenaire de BlackBerry est OnwarMobility, établie à Austin, au Texas. Elle sous−traitera la fabrication à la filiale de Foxconn — une société de Taiwan — mieux connue comme le principal fabricant des iPhones d’Apple. BlackBerry — qui compte le gouvernement américain parmi ses principaux clients — a annoncé en février qu’il mettrait fin à un accord de licence qui avait été conclu en 2016 avec TCL Communication à la fin du mois.

 

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson (JNJ, 150,33$US) a annoncé mercredi qu’il allait racheter la société spécialisée dans les maladies auto-immunes Momenta (MNTA, 52,02$US) pour 6,5 milliards de dollars en espèces. Cette opération permet au laboratoire de compléter son portefeuille de traitements sur ce secteur de maladies dues à un dérèglement du système immunitaire qui se met à attaquer l’organisme qu’il doit normalement protéger. L’opération prévoit l’acquisition d’ici la fin de l’année de Momenta, basé à Cambridge dans le Massachusetts, au prix de 52,50 dollars par action, soit 79 % de plus que le prix de clôture de mardi.  À l’ouverture à la Bourse de New York, le titre de Momenta s’envolait d’environ 70 %. Celui de Johnson & Johnson de 0,14 %. La transaction inclut les droits sur le nipocalimab (M281), un anticorps qui peut potentiellement apporter des solutions pour certaines maladies liées à des troubles foeto-maternels, des troubles neuro-inflammatoires, à la rhumatologie, à la dermatologie et aux troubles hématologiques auto-immuns. 

 

Le géant minier anglo-australien BHP (BHP, 55,78$US) a annoncé mardi une baisse de 4% de son bénéfice net sur l'ensemble de son exercice budgétaire clos en juin, et signalé sa volonté de s'éloigner du marché du charbon thermique très polluant. Le groupe a enregistré un bénéfice net annuel d'un peu moins de 8 milliards de dollars, contre 8,3 milliards l'année d'avant. Pour le directeur général, Mike Henry, qui a récemment pris ses fonctions, «l'année a été marquée par les défis» liés aux manifestations au Chili -le plus grand producteur de cuivre du monde- mais aussi à l'épidémie de coronavirus. M. Henry a aussi prédit que la route serait ardue à l'avenir. «Nous nous attendons à ce que la plupart des grandes économies se contractent fortement en 2020, à l'exception de la Chine», a-t-il averti. Le groupe a également confirmé son intention formulée de longue date de s'éloigner du marché du charbon pour produire de l'électricité. «Pour renforcer notre portefeuille en termes de valeur, de risque et de profit, nous avons l'intention de concentrer notre activité charbon sur des charbons à coke de meilleure qualité», a indiqué le groupe dans un communiqué. BHP a dit être «à la recherche d'options pour sortir» de deux projets de charbon thermique en Australie et un en Colombie. Le charbon à coke est principalement utilisé pour fabriquer de l'acier et n'a pas été la cible majeure des efforts visant à réduire la pollution et les effets du changement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre de BHP au cours de ses opérations ont à nouveau augmenté. Les concurrents, Rio Tinto et Anglo-American, ont aussi procédé à cette transition loin du charbon thermique.

 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Titres en action: BlackBerry, Financière CI

Mis à jour le 24/09/2020 | La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Bombardier, MTY et Hexo éjectées du S&P/TSX. Est-ce si grave?

19/06/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Comment les investisseurs devraient-ils réagir s'ils détiennent ces titres en portefeuille? Luc Girard commente.

À la une

Marques empathiques ou rebelles avec une cause?

BLOGUE INVITÉ. Votre positionnement peut faire toute la différence pour votre entreprise.

Appui des actionnaires d'Alstom au rachat de Bombardier Transport

11:02 | AFP

Kim Thomassin de la CDPQ et Serge Godin de CGI deviendront des administrateurs d'Alstom.

À surveiller: Cogeco, Goodfood, Suncor

Que faire avec les titres de Cogeco, Goodfood et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.