Titres en action: Tesco, ArcelorMittal, HSBC

Publié le 18/06/2021 à 07:57, mis à jour le 18/06/2021 à 08:58

Titres en action: Tesco, ArcelorMittal, HSBC

Publié le 18/06/2021 à 07:57, mis à jour le 18/06/2021 à 08:58

Par AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le géant britannique des supermarchés Tesco (TSCDY, 9,63 $US) a annoncé vendredi une activité en légère hausse lors de son premier trimestre décalé, avec la levée de restrictions et un an après le premier confinement qui avait dopé son activité. Son chiffre d'affaires a progressé sur un an de 1,3% à 13,36 milliards de livres entre mars et mai, hors Tesco Bank, selon un communiqué du numéro un du secteur au Royaume-Uni. «Nous avons enregistré une forte performance au premier trimestre, même si nous faisions face à la demande élevée de l'an dernier en raison de la pandémie», souligne Ken Murphy, directeur général du groupe. Les Britanniques s'étaient alors rués dans les commerces alimentaires, face à la fermeture des bars, restaurants et cantines. La hausse des ventes, même faible, «suggère que Tesco résiste bien à la concurrence et a sans doute gardé beaucoup de clients gagnés en 2020 grâce à une plus grande disponibilité de créneaux de livraisons pour les commandes en ligne par rapport à ses homologues», note Russ Mould, analyste chez AJ Bell. Les ventes de Tesco ce trimestre restent solides, puisqu'elles sont encore en hausse, à données comparables, de 8,1% par rapport à deux ans auparavant, soit avant que la crise sanitaire ne frappe. Le groupe précise que de nombreux consommateurs continuent de prendre leur repas à la maison, avec des achats en ligne toujours très soutenus.

 

Le géant sidérurgique ArcelorMittal (MT, 28,77 $US) a annoncé vendredi la finalisation de la vente de ses 38,2 millions d'actions restantes dans le groupe Cleveland-Cliffs, producteur américain de boulettes de minerai de fer. La valeur de cette vente d'actions sera restituée aux actionnaires par le biais d'un nouveau programme de rachat d'actions d'ArcelorMittal pour un montant de 750 millions de dollars (627,8 millions d'euros), précise ArcelorMittal dans un communiqué. Ce nouveau programme de rachat d'actions «commencera immédiatement», ajoute le numéro un mondial de l'acier. Fin septembre 2020, ArcelorMittal avait annoncé la cession de ses activités intégrées aux États-Unis pour 1,4 milliard de dollars au groupe Cleveland-Cliffs. L'accord passé prévoyait l'acquisition par Cleveland-Cliffs de 100% d'ArcelorMittal USA par le biais d'une transaction pour un tiers en numéraire, et deux tiers en actions. Au final, le «produit total en espèces de la vente d'ArcelorMittal USA» se porte «à 1,9 milliard de dollars à ce jour», précise ArcelorMittal. La valeur de l'action Cleveland-Cliffs, portée par un marché acier en bonne forme, a plus que triplé depuis fin septembre.

 

La banque française My Money Group, filiale du fonds américain Cerberus, a annoncé vendredi avoir signé un accord avec le groupe HSBC (HSBC, 30,58 $US) pour lui racheter ses activités de détail en France, en vue de ressusciter l'ancien Crédit commercial de France (CCF). La transaction envisagée permettrait à My Money Group d'acquérir au total 244 points de vente physiques et 3 900 collaborateurs servant environ 800 000 clients en France, a précisé l'acheteur dans un communiqué. «Nous allons acheter les encours, les équipes, les dépôts et les clients», a souligné lors d'un point presse Eric Sebadeh, le PDG de My Money Group. Le périmètre concerné ne comprend en revanche pas les activités d'assurance et de gestion d'actifs de HSBC en France, «qui poursuivront ainsi leurs activités existantes et concluraient un accord de distribution avec My Money Group afin de commercialiser leurs produits», est-il encore ajouté. L'intégration des activités de détail de HSBC France durera deux ans, a affirmé M. Sebadeh, qui se donne «trois à quatre ans» pour rendre ce réseau à nouveau rentable. En outre, «il n'y aura pas de plan de restructuration, s'il y en a un, avant 2024-2025», a-t-il promis.

 

Sur le même sujet

ArcelorMittal: des contraventions à des grévistes pour avoir enfreint le couvre-feu

Mis à jour le 13/05/2021 | La Presse Canadienne

Le syndicat des Métallos a l’intention de contester ces contraventions devant les tribunaux.

Titres en action: George Weston, Arcelor Mittal, Mitsubishi, Nissan, Alstom

Mis à jour le 11/05/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Interruption de TVA Sports durant les séries: Québecor déboutée en cour

Le CRTC avait raison d'obliger Québecor à fournir le signal de TVA Sports aux abonnés de Bell, tranche le tribunal.

L'économie américaine a retrouvé son niveau d'avant-crise

12:02 | AFP

Le produit intérieur brut (PIB) est en effet plus élevé qu’il ne l’était au quatrième trimestre 2019.

La Fed salue les progrès de l'économie, mais scrute l'inflation

28/07/2021 | AFP

La Fed avait estimé que « l’inflation s’est accélérée, reflétant largement des facteurs transitoires ».