Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Publié le 17/09/2021 à 10:26, mis à jour le 17/09/2021 à 11:47

Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Publié le 17/09/2021 à 10:26, mis à jour le 17/09/2021 à 11:47

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La Banque Royale (RY.TO, 128,21 $) a annoncé vendredi que Nadine Ahn serait sa prochaine directrice financière. Mme Ahn, qui est actuellement première vice-présidente et cheffe des relations avec les investisseurs et des finances pour RBC Marchés des Capitaux, remplacera Rod Bolger à compter du 1er novembre. M. Bolger, qui travaillera aux côtés d'Ahn lors de sa transition vers le poste de directrice financière, quittera la Banque Royale après 10 ans de services. Mme Ahn s'est jointe à la Royale en 1999 et a occupé des postes de direction financière de plus en plus élevés, notamment au sein de la trésorerie d'entreprise et de RBC Marchés des Capitaux. La Banque Royale a également annoncé la nomination de Maria Douvas, vice-présidente directrice et conseillère générale, au poste de cheffe des affaires contentieuses, avec prise d'effet immédiat. Mme Douvas relèvera du chef de la direction de la banque, Dave McKay, et rejoindra le comité de la haute direction.

Le laboratoire britannique GSK (GSK.L, 1 391,20 £)et le King's College de Londres ont annoncé vendredi un partenariat de recherche pour cinq ans visant à utiliser l'intelligence artificielle pour mieux prévoir l'impact des traitements contre le cancer et les personnaliser. Le pôle de recherche conjoint sera formé par dix scientifiques du centre de cancérologie du King's College et dix des unités d'intelligence artificielle et de médecine expérimentale de GSK. Le but est de comprendre «quel rôle jouent les facteurs génétiques» dans le succès du traitement, «comment et pourquoi certains patients réagissent à certains traitements et ce qui peut être à l'origine de la progression de la maladie chez d'autres», selon un communiqué du King's College. Le géant pharmaceutique GSK (GlaxoSmithKline), qui avait présenté fin juillet des résultats mitigés, entre baisse du résultat et redressement des ventes, espère par ailleurs lancer fin 2021 un vaccin contre la COVID-19, développé par le français Sanofi, et a commencé des essais avancés de phase 3 pour un autre candidat-vaccin avec la sud-coréenne SK Bioscience.

La chaîne d'habillement britannique Next (NXT.L, 8 168 £)a passé un accord de coentreprise avec l'américain Gap pour gérer ses activités au Royaume-Uni et en Irlande en tant que partenaire franchisé, d'après un communiqué commun vendredi. Next détiendra 51% au sein de leur coentreprise — Gap le restant — et gérera les activités numériques, les points de vente et services d'achat en ligne avec collecte à travers la région. Cette annonce survient après celle en juillet par Gap de la fermeture de ses 81 magasins en Irlande et au Royaume-Uni dans le cadre d'un «examen stratégique» de ses opérations en Europe. Gap avait aussi annoncé en octobre dernier envisager la fermeture de ses magasins en France, au Royaume-Uni, en Irlande et en Italie. En France, le 25 juin, l'Autorité de la concurrence a donné son accord au rachat par le fonds FIB des 21 magasins français de l'enseigne.

Carlos Tavares, directeur général du constructeur automobile Stellantis (STLA.PA, 17,07 £), quittera l'année prochaine le conseil d'administration d'Airbus (AIR.PA, 113,30 £), a annoncé Stellantis vendredi. «Cette décision personnelle permettra à Carlos Tavares de consacrer tout son temps professionnel pour mener Stellantis vers le succès, avec son équipe de direction, en cette période de transformation et d'évolution de l'industrie automobile», explique l'entreprise dans un communiqué. L'administrateur portugais quittera le conseil d'administration de l'avionneur européen à la fin de son second mandat en 2022. Le patron de Stellantis, récemment né de la fusion du français PSA avec l'italien Fiat-Chrysler, avait prévenu des «énormes défis technologiques» auxquels ce nouveau groupe serait confronté à l'heure du développement des véhicules électriques, de la numérisation et de la conduite autonome. Stellantis, né en janvier 2021, rassemble 14 marques emblématiques comme Citroën, Peugeot et Alfa Romeo. La fusion PSA-Fiat Chrysler avait pour but de se renforcer notamment face aux concurrents Toyota et Volkswagen.

Sur le même sujet

Titres en action: Hexo, Barrick Gold, Morgan Stanley, Bank of America, Airbus

Mis à jour le 19/01/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Polytechnique se penche sur la cybersécurité de la chaîne d'approvisionnement

La Polytechnique a lancé la chaire CRITiCAL s'attardant à la vulnérabilité dans la chaîne d'approvisionnement.

À la une

Reprendre le flambeau d'une entreprise sans se brûler

27/01/2022 | Catherine Charron

Voici comment un repreneur peut insuffler ses idées plus ambitieuses aux autres actionnaires.

Bourse: Wall Street finit en baisse, inquiète de la trajectoire de la Fed

Mis à jour le 27/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse au terme d'une nouvelle séance volatile.

Titres en action: Rogers, McDonald's, Dow, STMicroelectronics, Nestlé

Mis à jour le 27/01/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.