Titres en action: Shopify, Citigroup, Nestlé

Publié le 17/02/2021 à 07:11, mis à jour le 17/02/2021 à 13:06

Titres en action: Shopify, Citigroup, Nestlé

Publié le 17/02/2021 à 07:11, mis à jour le 17/02/2021 à 13:06

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

Shopify (SHOP, 1846,06$) a affiché mercredi un profit de 123,9 millions $US pour son quatrième trimestre, en hausse par rapport à celui de 771 00$US de la même période un an plus tôt, alors que ses revenus ont presque doublé. Le spécialiste des solutions de commerce électronique a précisé que son profit par action se chiffrait à 99 cents US pour le trimestre clos le 31 décembre, en hausse par rapport à celui de 1 cent US par action du même trimestre en 2019. Les revenus de Shopify ont totalisé 977,7 millions $US au plus récent trimestre, alors qu’ils avaient été de 505,2 millions $US au dernier trimestre de son exercice précédent. Les revenus des solutions d’abonnement ont grimpé à 279,4 millions $US, comparativement à 183,2 millions $US un an plus tôt, alors qu’un plus grand nombre de marchands ont joint la plateforme de Shopify. Les revenus des solutions aux marchands ont grimpé à 698,3 millions $US, par rapport à ceux de 322 millions $US du quatrième trimestre précédent, stimulés par la croissance du volume brut de marchandises. Sur une base ajustée, Shopify a enregistré un profit de 198,8 millions $US, soit 1,58 $US par action, au plus récent trimestre, en hausse par rapport à celui de 50,0 millions $US, ou 43 cents US par action, de la même période un an plus tôt. Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice ajusté de 1,29 $US par action, à partir de revenus de 914,6 millions $US, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

 

C'est un revers retentissant qu'a essuyé mardi Citigroup (C, 64,35$US): la grande banque américaine ne pourra récupérer 500 millions de dollars versés par erreur à des fonds d'investissement, ainsi en a décidé un juge new-yorkais. En août dernier, l'établissement avait affirmé avoir transféré «par erreur» 900 millions de dollars à plusieurs créanciers du fabricant de cosmétiques Revlon. En fait, il voulait leur verser des intérêts d'un montant de 7,8 millions de dollars sur une ligne de crédit octroyée en 2016 pour financer l'acquisition par Revlon du concurrent Elizabeth Arden. Citigroup, qui sera dirigé pour la première fois par une femme, Jane Frazer, à compter du 1er mars, s'était rapidement rendu compte de sa bourde comptable. La banque avait alors demandé aux bénéficiaires de bien vouloir rembourser les sommes reçues. Si certains ont rendu l'argent -- 400 millions de dollars pour l'instant -- dix fonds d'investissement n'ont pas daigné le faire. L'affaire a été portée devant la justice. D'après le juge new-yorkais Jesse Furman, si la loi américaine plaide en général pour un remboursement des sommes versées par erreur, l'État de New York a des exceptions dont une qui s'applique en l'espèce, d'après des documents judiciaires consultés par l'AFP. Le bénéficiaire d'une erreur comptable peut garder l'argent reçu s'il n'a pas fait de fausses déclarations pour duper l'expéditeur ou s'il n'a pas été prévenu immédiatement que le versement avait été effectué par erreur. Se disant «profondément en désaccord» avec ce verdict, Citigroup a fait savoir qu'elle allait interjeter appel.

 

Le géant suisse de l'alimentation Nestlé (NESM.SG, 92,40 euros) a annoncé mardi la vente de ses marques régionales d’eau de source, et de deux autres activités en Amérique du Nord aux fonds One Rock Capital Partners et Metropoulos & Co pour 4,3 milliards de dollars américains. La cession comprend 5 marques d'eau de source, dont Poland Spring, et 3 eaux de source de montagne, son activité d’eau purifiée et son service de livraison de boissons aux États-Unis et au Canada, ReadyRefresh, d'après un communiqué. Le groupe entend ainsi se concentrer sur ses «marques internationales haut de gamme, les eaux minérales naturelles locales et les produits d’hydratation saine de haute qualité», a précisé Mark Schneider, son directeur général. Le fabricant des barres chocolatées KitKat conserve en revanche ses marques Perrier, S.Pellegrino et Acqua Panna. En décembre, Nestlé a présenté une série de mesures pour réduire de moitié ses émissions polluantes d'ici 2030 et parvenir à zéro émission nette d’ici 2050 après une grande revue de ses activités.

 

 

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé

Mis à jour il y a 12 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gagnants et les perdants du 18 avril

Mis à jour il y a 35 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique

Que faire avec les titres de Banque TD, Marché Goodfood et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.