Titres en action: Tilray, Morgan Stanley, TUI, Daimler

Publié le 16/04/2021 à 08:04, mis à jour le 16/04/2021 à 11:56

Titres en action: Tilray, Morgan Stanley, TUI, Daimler

Publié le 16/04/2021 à 08:04, mis à jour le 16/04/2021 à 11:56

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le vote des actionnaires de Tilray (TLRY, 17,4 $US) au sujet de la fusion du producteur de cannabis avec son concurrent Aphria (APHA, 17,50 $), qui devait avoir lieu vendredi, a été reporté au 30 avril. Les actionnaires de Tilray qui ont déjà voté au sujet de la transaction n’auront pas besoin de voter de nouveau, a précisé la société. Les votes par procuration déjà soumis seront intégrés au vote lors de l’assemblée du 30 avril, à moins qu’ils ne fassent l’objet d’une révocation d’ici là. Tilray et Aphria ont annoncé une entente pour se regrouper en décembre. Si la fusion est approuvée, la nouvelle entité sera exploitée sous l’enseigne de Tilray et son chef de la direction sera Irwin Simon, qui occupe actuellement ce poste chez Aphria. Les actionnaires d’Aphria ont voté pour la fusion dans une proportion de 99,38 % plus tôt cette semaine.

 

La banque d'affaires américaine Morgan Stanley (MS, 80,82 $US) a dégagé des résultats record au premier trimestre, profitant de l'euphorie ambiante sur les marchés et des nombreuses opérations menées par les entreprises au moment où l'économie se remet peu à peu de la pandémie. Le bénéfice net de l'établissement a plus que doublé pour atteindre 4 milliards de dollars, détaille un communiqué vendredi. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, la référence pour les analystes, il a atteint 2,19 dollars, soit bien plus que le 1,70 dollar attendu. Le chiffre d'affaires de la banque s'est élevé à 15,7 milliards de dollars, en hausse de 61%. Les revenus tirés par Morgan Stanley de son activité de conseil aux entreprises voulant mener des opérations de fusion-acquisition ou lever de l'argent par une entrée en Bourse ou sur le marché obligataire ont bondi de 128%. Morgan Stanley a par ailleurs vu les revenus générés par le courtage d'actions progresser de 17% et ceux générés par le courtage d'actifs comme les obligations ou les devises augmenter de 44%. La banque a aussi été active dans la gestion de patrimoine, le chiffre d'affaires de cette activité s'envolant de 47%.

 

Le géant allemand du tourisme TUI (TUI1, 4,51 €) prévoit d'assurer jusqu'à 75% de son programme habituel lors de la saison estivale pour laquelle il se dit vendredi «optimiste», compte tenu de la campagne de vaccination au Royaume-Uni, l'un de ses principaux marchés. «Nous sommes encore confiants dans le fait d'avoir un été correct», a déclaré son patron Fritz Joussen, dans un entretien à la BBC. Le gouvernement au Royaume-Uni prévoit d'autoriser les Britanniques à partir en vacances à l'étranger à partir du 17 mai. Le groupe de Hanovre, qui rappelle avoir déjà 2,8 millions de réservations, prévoit d'assurer «70 à 75%» de ce son programme à partir de juillet, selon M. Joussen. Il s'agit à peu près des niveaux espérés par la compagnie aérienne irlandaise Ryanair, qui estimait fin mars pouvoir proposer 80% du trafic habituel cet été. Sa concurrente britannique EasyJet a elle été plus prudente cette semaine et n'a pas donné de prévisions de capacités pour la période estivale.

 

Le groupe allemand Daimler (DAI, 77,50 €), fabriquant des voitures Mercedes-Benz, a publié vendredi un bénéfice d'exploitation préliminaire (EBIT) de 5,75 milliards d'euros au premier trimestre, une hausse de plus de 800% comparé à début 2020, quand l'activité était plombée par le début de la pandémie de coronavirus. Le groupe, qui a dévoilé jeudi soir avec l'EQS la version électrique de la Mercedes Classe S, référence iconique des berlines de luxe, a également réalisé des «réductions importantes des coûts fixes» qui lui ont permis de «profiter de cette évolution». Les analystes s'attendaient à un EBIT de 4,96 milliards d'euros, précise l'entreprise. Daimler avait encaissé une chute de 78% de son bénéfice d'exploitation au premier trimestre l'année passée, quand le coronavirus a commencé à se répandre. Une perte opérationnelle de 1,7 milliard d'euros a suivi au deuxième trimestre, quand la pandémie a entraîné des arrêts de production et des restrictions massives en Europe. Le groupe de Stuttgart a finalement fini l'année sur un bénéfice d'exploitation de 6,6 milliards d'euros, ou 4 milliards d'euros en net. La branche automobile a dégagé un bénéfice de 4 milliards d'euros sur la période de janvier à mars tandis que les poids lourds et bus affichent 1 milliard de bénéfice (EBIT).

Sur le même sujet

La croissance des prêts s'est poursuivie à la Banque de Montréal au 2e trimestre

La banque versera désormais un dividende trimestriel de 1,39 $ par action.

Sommes-nous près du creux boursier?

Édition du 25 Mai 2022 | Jean Gagnon

LA BOUSSOLE BOURSIÈRE. Assisterons-nous bientôt à un renversement brusque de la direction des marchés?

OPINION Gagner en Bourse en payant plus cher
Édition du 25 Mai 2022 | Richard Langevin
Bourse: Wall Street conclut en hausse après les explications de la Fed
Mis à jour le 25/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché
Mis à jour le 25/05/2022 | Refinitiv

À la une

À la une: les 300 plus grandes entreprises

Édition du 25 Mai 2022 | Les Affaires

Découvrez notre classement et les meilleures stratégies de recrutement.

Prospérer malgré l'adversité

Édition du 25 Mai 2022 | Marine Thomas

BILLET. Les grandes entreprises font face à des défis sans précédent et elles s’en tirent brillamment!

Recrutement: les grandes entreprises ont su tirer leur épingle du jeu malgré la pandémie

Édition du 25 Mai 2022 | Catherine Charron

SPÉCIAL GRANDES ENTREPRISES. La gestion des ressources humaines a connu une période d’ébullition incroyable.