Titres en action: Delta, Wells Fargo, BlackRock, Bank of America, Velan

Publié le 14/07/2021 à 09:04, mis à jour le 14/07/2021 à 09:59

Titres en action: Delta, Wells Fargo, BlackRock, Bank of America, Velan

Publié le 14/07/2021 à 09:04, mis à jour le 14/07/2021 à 09:59

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La compagnie aérienne américaine Delta Airlines (DAL, 41,31 $US) a dévoilé mercredi des résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre, enregistrant même son premier bénéfice net trimestriel depuis le début de la pandémie, et s'est montrée optimiste pour la reprise progressive du trafic aérien. Le voyage de loisirs aux États-Unis «a retrouvé ses niveaux de 2019 et on perçoit des signaux encourageants d'amélioration dans les voyages internationaux et d'affaires», a commenté son PDG Ed Bastian, cité dans un communiqué de résultats de l'entreprise. Les revenus issus des vols domestiques affichent un repli plus modeste par rapport à 2019 que ceux avec l'étranger. D'avril à juin, le chiffre d'affaires du groupe s'est affiché au-dessus des anticipations des analystes, à 7,1 milliards de dollars contre 6,2 milliards attendus par les analystes. Sur le trimestre, le bénéfice net du groupe s'affiche à 652 millions de dollars, contre 1,44 milliard au deuxième trimestre 2019, le premier bénéfice depuis les trois derniers mois de 2019. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le groupe déplore une perte de 1,07 dollar, moins que les anticipations des analystes prédisant 1,4 dollar. La compagnie aérienne affirme par ailleurs avoir dégagé un flux de trésorerie positif sur l'ensemble du trimestre, là ou précédemment elle brûlait des liquidités face à l'effondrement du trafic de passagers en pleine COVID-19. Delta a perdu l'an dernier 12,4 milliards de dollars, l'année «la plus dure de son histoire» selon la compagnie.

 

La banque américaine Wells Fargo (WFC, 43,59 $US) a largement dépassé les attentes au deuxième trimestre, repassant dans le vert grâce notamment à la baisse des montants mis de côté au début de la pandémie. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 6 milliards de dollars sur la période, alors qu'il avait perdu 3,8 milliards un an plus tôt, quand les grands établissements financiers mettaient des milliards de côté pour faire face aux éventuels impayés de leurs clients. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le bénéfice s'affiche à 1,38 dollar là où les analystes anticipaient 97 cents. Wells Fargo a réduit ses réserves de 1,6 milliard de dollars «en raison des améliorations continues de l'environnement économique». Le chiffre d'affaires de Wells Fargo a progressé de 11% à 20,27 milliards de dollars, soit bien au-dessus des 17,75 milliards attendus par les analystes. Comme pour les autres grandes banques américaines, les revenus tirés des activités de courtage sur les marchés ont en revanche fortement baissé. L'action de Wells Fargo prenait 0,94% à l'ouverture de la Bourse de New York. 

 

BlackRock (BLK, 908,07 $US), le premier gestionnaire d'actifs au monde, a annoncé mercredi une hausse de 30% de ses actifs sous gestion au deuxième trimestre sur un an, à un niveau record de 9.496 milliards de dollars, ainsi que des résultats supérieurs aux attentes. Le montant de ces actifs sous gestion est supérieur à ce qu'anticipaient les analystes de la société Factset, avec 9.454 milliards de dollars. Le groupe avait dépassé pour la première fois le seuil des 9.000 milliards de dollars au trimestre précédent. BlackRock investit sur les marchés financiers l'argent que lui confient des fonds de pensions, des grosses fortunes, des fonds souverains ou encore des collectivités locales, moyennant des commissions. Le chiffre d'affaires trimestriel s'est établi à 4,8 milliards de dollars, en hausse de 32% sur un an et supérieur aux anticipations des analystes. Les revenus issus du conseil en investissements et des commissions ont représenté 3,62 milliards de dollars sur ce total. Sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires de Blackrock est en hausse de 25% et le bénéfice net en progression de 28%. Le bénéfice par action s'est élevé à 10,03 dollars sur le deuxième trimestre, contre une anticipation moyenne de 9,36 dollars des analystes. En Bourse, le titre Blackrock reculait malgré tout de 2,1% dans les transactions précédant l'ouverture de Wall Street. 

 

Bank of America (BAC, 39,86 $US) a plus que doublé son bénéfice au deuxième trimestre grâce notamment à la réduction de réserves mises de côté en début de pandémie, mais a vu son chiffre d'affaires reculer en raison de la baisse des taux d'intérêt. La banque avait augmenté ses réserves de 4 milliards au deuxième trimestre 2020 pour pouvoir faire face aux éventuels défauts de paiement de ses clients. Au vu de «l'amélioration de l'environnement économique» au fur et à mesure que l'économie se reprend, elle a décidé de les réduire de 2,2 milliards de dollars. Les dépenses de cartes de débit et de crédit des clients particuliers ont augmenté de 16% par rapport au trimestre précédent. Le bénéfice net de Bank of America a bondi de 173% à 9 milliards de dollars. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le bénéfice s'est élevé à 1,03 dollar, soit plus que les 77 cents attendus par les analystes. L'action reculait de 1,76% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la Bourse de New York.

 

Velan (VLN, 9,90 $) a dévoilé mardi une perte du premier trimestre plus importante que celle réalisée lors de la même période l’an dernier, ce que le fabricant de robinetterie industrielle a attribué à des frais d’administration plus élevés et à d’autres éléments non récurrents. La société montréalaise a réalisé une perte de 5,1 millions $ US, ou 24 cents US par action, pour le trimestre clos le 31 mai, ce qui se comparait à une perte de 1,9 million $ US, ou 9 cents US par action, pour la même période l’an dernier. Les revenus de Velan se sont établis à 74,5 millions $ US au plus récent trimestre, en baisse de 2,8 % par rapport au chiffre d’affaires de 76,7 millions $ US du premier trimestre de 2020. Malgré cette détérioration de ses résultats, la société s’est dite encouragée par l’amélioration des marges de ses activités mondiales et par le renforcement de son carnet de commandes. La valeur de ce dernier a atteint 607,2 millions $ US à la fin du trimestre, soit son niveau le plus élevé depuis août 2012. Velan avait décidé, à la fin de son exercice financier 2020, de suspendre son dividende et a indiqué mardi que sa décision restait inchangée. Elle sera cependant réévaluée sur une base trimestrielle.

 

 

Sur le même sujet

À surveiller: Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley

18/10/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Canopy Growth, Morgan Stanley, Citigroup, ...

14/10/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.

Bourse: Le Dow Jones conclut sur un record mais la tech s'est repliée

Mis à jour le 22/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce au secteur de l'énergie.

Titres en action: Corus, Schlumberger, Continental, Honeywell, ...

22/10/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.