Titres en action: Alphabet, BlackRock, JPMorgan Chase, Citi

Publié le 14/01/2022 à 08:38, mis à jour le 14/01/2022 à 10:32

Titres en action: Alphabet, BlackRock, JPMorgan Chase, Citi

Publié le 14/01/2022 à 08:38, mis à jour le 14/01/2022 à 10:32

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

En plein boom du télétravail, Google, détenue par Alphabet (GOOGL, 2 794,73 $US), annonce l'achat pour un milliard de dollars américains d'un complexe immobilier qui abrite une partie de ses bureaux londoniens, et compte augmenter ses effectifs dans la capitale britannique. Le géant technologique américain fait par ailleurs construire un monumental nouveau site sur plus de 90 000 mètres carrés dans le quartier de King's Cross, un projet déjà annoncé et qui devrait être achevé au cours des deux prochaines années. Grâce à l'acquisition de ces bureaux où il est actuellement locataire, «Google aura la capacité d'accueillir 10 000 employés sur ses sites au Royaume-Uni, en incluant le nouveau projet de King's Cross», a annoncé l'entreprise dans un communiqué vendredi. Le mastodonte technologique emploie pour l'instant plus de 6 400 personnes dans le pays, dont près de 700 embauchées l'an dernier. La firme californienne compte injecter «plusieurs millions de livres» pour rénover les lieux, avec «de nouveaux espaces de collaboration» qui pourront être configurés de différentes façons selon les besoins, mais aussi des espaces extérieurs couverts «pour pouvoir travailler à l'air libre».

Le montant des actifs gérés par BlackRock (BLK, 867,58 $US) a atteint un record fin 2021, à plus de 10 000 milliards de dollars américains, selon les résultats trimestriels et annuels publiés vendredi par l'entreprise américaine. Il s'agit d'une hausse de 15% par rapport au chiffre de décembre 2020. Le bénéfice net du groupe s'est élevé à 1,6 G$ US au quatrième trimestre 2021 et à 6 milliards sur l'ensemble de l'année. Rapporté par actions et hors éléments exceptionnels, la référence à Wall Street, le bénéfice est de 10,42 $US sur le trimestre et de 39,18 $US sur l'année, mieux que les attentes du marché. BlackRock a pu profiter de la bonne santé des Bourses mondiales entre octobre et décembre ainsi que de sa présence dans de nombreux secteurs des marchés financiers. Le chiffre d'affaires du groupe s'est pour sa part affiché à un niveau proche des estimations des analystes. Il a atteint 5,1 G$ US au dernier trimestre 2021 et 19,4 milliards sur l'ensemble de l'année.

JPMorgan Chase (JPM, 168,23 $US) a enregistré en 2021 un bénéfice net record de 48,3 milliards de dollars américains, la banque américaine, optimiste sur l'économie, ayant réduit les réserves mises de côté au début de la pandémie et profité de la solidité de sa banque d'affaires. Le groupe a réduit tout au long de l'année les sommes mises de côté au début de la pandémie pour couvrir les éventuels impayés des particuliers et entreprises dans les prochains mois, de 1,8 G$ US encore au quatrième trimestre. Les pertes et faillites de ses clients ont été beaucoup moins importantes que craintes initialement. Renfloués par les aides du gouvernement et la reprise de l'économie, leurs comptes se sont au contraire bien tenus. Les dépenses des particuliers en cartes de débit et de crédit ont encore augmenté de 26% au quatrième trimestre tandis que leurs dépôts ont progressé de 20%. Au quatrième trimestre, le montant total des prêts accordés aux particuliers et petites entreprises était encore en baisse de 1%. Les prêts accordés à des fins d'investissement étaient en forte progression et le montant total des prêts accordés par la banque s'affichait en hausse de 6% au quatrième trimestre. Les activités de banque d'affaires ont été parallèlement actives tout au long de l'année, en particulier les banquiers qui conseillent les entreprises sur leurs grosses opérations de fusions-acquisitions ou d'entrée en Bourse. Leurs commissions ont augmenté de 37% au quatrième trimestre. Les activités de courtage ont toutefois reculé de 11% par rapport au quatrième trimestre 2020. Au total en 2021, la banque a dégagé un chiffre d'affaires de 121,65 M$ US, en hausse de 11%. Son bénéfice net a progressé de 66%. Rapporté par action et hors élément exceptionnel, il s'est affiché à 15,36 $US, au-dessus des 15,03 $US attendus. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires était stable par rapport à la même période en 2020 à 29,26 G$ US. Son bénéfice net a reculé de 14% à 10,4 G$ US mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels, il s'est affiché à 3,33 $US, là aussi dépassant les prévisions (3,01).

Le géant bancaire américain Citi (C, 67,788 $US) a annoncé vendredi qu'il allait céder ses activités de banque de détail dans quatre pays d'Asie du Sud-Est — Indonésie, Malaisie, Thaïlande et Vietnam — pour 3,6 milliards de dollars américains, afin de poursuivre son recentrage. Singapore's United Overseas Bank (U11.SI, 29,93 $SGD) va acquérir les filiales dans ces pays qui détiennent des activités de banque de détail et de cartes de crédit. L'acquisition se fait pour un total de 4,9 milliards de dollars singapouriens (3,6 G$US), ont précisé les deux groupes dans un communiqué commun. Quelque 5 000 employés devraient être transférés vers UOB, ont-ils précisé. Citi a annoncé une stratégie visant à se recentrer sur quelques activités clés et à privilégier les clients institutionnels par rapport à la banque de détail. Wee Ee Cheong, vice-président de UOB, a lui souligné que son groupe «croyait dans le potentiel à long terme de l'Asie du Sud-Est» et se montrait «discipliné, sélectif et patient pour rechercher les bonnes opportunités de croissance». L'opération devrait être finalisée entre mi-2022 et 2024, en fonction des autorités de contrôle de ces pays. Avec un total de quelque 470 millions d'habitants et une classe moyenne en progression rapide, l'Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande et le Vietnam figurent parmi les plus gros marchés d'Asie du Sud-Est.

 

Comment faire un tabac en ligne quand on a peu de moyens? Le confinement et les restrictions sanitaires ont contraint nombre de PME à développer leur présence virtuelle in extremis. Entre services offerts par vidéoconférence et achats en ligne, toutes ne sont pas égales dans cette transformation numérique.

Sur le même sujet

Google valorisé 2 000 milliards de $US à Wall Street

08/11/2021 | AFP

L’action de Google a été parmi les plus performantes du secteur technologique cette année, enflant de 70%.

Pourquoi Manuvie a un faible pour Nuvei, Lowe's (Rona) et Alphabet

03/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Manuvie a récemment procédé à l'achat de participations dans Lowe's et Alphabet et continue d'aimer Nuvei.

À la une

Palmarès WOW: les bons citoyens corporatifs ont la cote

«Il y a deux ou trois ans, on était plus dans l’expérientiel,[...] là c’est davantage de parler au cœur des gens».

Garantie de construction résidentielle: un répertoire d’entreprises ayant perdu leur accréditation

Un nouvel outil à consulter avant de signer un contrat avec un entrepreneur

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour à 17:06 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.