Titres en action: Petco, TD, Aphria, Barrick Gold...

Publié le 14/01/2021 à 08:30, mis à jour le 15/01/2021 à 12:46

Titres en action: Petco, TD, Aphria, Barrick Gold...

Publié le 14/01/2021 à 08:30, mis à jour le 15/01/2021 à 12:46

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La chaîne américaine de magasins de produits pour animaux de compagnie Petco (WOOF, 29,37 $US) connaissait des débuts fulgurants jeudi pour son retour à Wall Street, où son action s'envolait de plus de 60% jeudi après-midi. Coté au Nasdaq, le titre du groupe s'échangeait à un peu moins de 30 dollars aux alentours de 14h45 après avoir ouvert à 26 dollars, un niveau déjà largement supérieur à son prix d'introduction de 18 dollars, fixé mercredi soir. Petco va récupérer environ 816,5 millions de dollars grâce à sa réintroduction à la Bourse new-yorkaise. L'entreprise a profité des périodes de confinement pendant la pandémie, qui ont renforcé l'intérêt de nombreux Américains pour les animaux domestiques.

 

La Banque TD (TD, 59,80 $US) a indiqué jeudi s’être entendue pour acquérir la société canadienne de financement direct d’équipement de Wells Fargo au Canada. Les détails financiers de l’accord n’étaient pas immédiatement disponibles. La TD a fait valoir que l’acquisition augmenterait ses activités de financement d’équipement au Canada et étendrait sa présence dans les marchés clés. L’entreprise canadienne de financement direct d’équipement de Wells Fargo est établie à Mississauga, en Ontario, et compte des bureaux régionaux à travers le pays, notamment à Montréal et à Calgary. Elle offre des prêts et des contrats de location pour de l’équipement commercial et compte 1,5 milliard $ d’actifs et plus de 120 employés.

 

Le producteur de cannabis Aphria (APHA, 14,86 $) a affiché jeudi une perte de 120,6 millions $ pour son plus récent trimestre, mais ses revenus ont grimpé de plus de 30 % par rapport à la même période un an plus tôt. La société de Leamington, en Ontario, a réalisé une perte de 42 cents par action pour le trimestre clos le 30 novembre, comparativement à une perte de 7,9 millions $, ou 3 cents par action, un an plus tôt. Les revenus nets du deuxième trimestre d’Aphria ont totalisé 160,5 millions $, alors qu’ils avaient été de 120,6 millions $ lors de la même période de l’année précédente. Sur une base ajustée, Aphria a affiché un profit de 3,2 millions $, ou 1 cent par action, ce qui se comparait à une perte ajustée de 48,8 millions $, ou 19 cents par action, un an plus tôt. Les analystes s’attendaient en moyenne à une perte ajustée de 3 cents par action et à des revenus de 154 millions $, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv. Aphria a annoncé le mois dernier s’être entendue pour fusionner avec la britanno-colombienne Tilray, une transaction qui formera la plus grande société canadienne de cannabis au chapitre des revenus. 

 

La production aurifère de la minière Barrick Gold (ABX, 29,85 $), dopée par sa mine en Répubique Dominicaine, a grimpé de 4,4 % au dernier trimestre. L’entreprise dont le siège social est basé à Toronto a récupéré 1,21 million onces de ce métal précieux, ayant plutôt enregistré 1,16 million au trimestre précédent. Les investisseurs se sont réjouis de cette annonce en début de séance jeudi, mais ont perdu de leur entrain peu après, son titre reculant de 0,33 % vers 11h30. Barrick Gold dévoilera ses résultats le 18 février. Ses coûts de maintenance devraient avoir baissé de 3 % à 5 % par rapport au dernier trimestre, croit-elle.

 

S&P retire le groupe pétrolier chinois CNOOC (CNU) des indices boursiers après des sanctions américaines.

 

BlackRock (BLK, 779,75 $US), le premier gestionnaire d'actifs au monde, a fait part jeudi de résultats meilleurs que prévu en 2020, grâce à des marchés financiers en pleine forme malgré les effets de la pandémie sur l'économie mondiale. Fort de l'afflux de nouvelles liquidités à gérer et de retours solides sur ses investissements, le groupe avait au 31 décembre 8 677 milliards de dollars d'actifs sous gestion, soit 17% de plus que l'an dernier. La société qui investit l'argent que lui confie des fonds de pensions, des grosses fortunes, des fonds souverains ou encore des collectivités locales a dégagé un bénéfice net de 4,93 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année, en hausse de 10%. Au seul quatrième trimestre, alors que les marchés étaient agités par l'élection présidentielle américaine et un flot d'informations permanentes sur l'arrivée de vaccins contre la COVID-19, le bénéfice net de BlackRock a grimpé de 19% à 1,55 milliard de dollars.

 

Aritzia (ATZ.TO, 24,90 $) a indiqué mercredi que la fermeture temporaire de ses boutiques dans le cadre des mesures pour contrer la COVID-19 avait fait baisser son profit net du troisième trimestre, même si ses ventes en ligne ont bondi de 78 % par rapport à l’année précédente. Le détaillant de vêtements de Vancouver a vu son bénéfice net s’établir à 30,5 millions $, soit 28 cents par action, pour le trimestre clos le 29 novembre, comparativement à celui de 34,8 millions $, ou 32 cents par action, de la même période un an plus tôt. Le profit ajusté a atteint 32,2 millions $, soit 29 cents par action, en regard de celui de 35,7 millions $, ou 32 cents par action, de la même période l’année précédente. Les analystes s’attendaient à un profit par action de 23 cents, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

 

L'agence américaine de la sécurité routière, NHTSA, demande à Tesla (TSLA, 854 $US) de rappeler 158 000 voitures aux États-Unis pour un problème de sécurité lié à l'épuisement de mémoire de l'ordinateur de bord et en particulier du système d'info-divertissement. Les voitures concernées sont les berlines Model S fabriquées entre 2012 et 2018 et les 4X4 de ville Model X produits de 2016 à 2018, selon une lettre adressée au constructeur de véhicules électriques rendue publique mercredi. Le régulateur affirme que son enquête a «conclu qu'un défaut lié à la sécurité du véhicule existe dans les modèles examinés».

 

Velan (VLN.TO, 7$) a annoncé une augmentation du volume de son carnet de commandes et de sa rentabilité malgré une baisse des ventes en raison de la COVID-19 au troisième trimestre de 2020. Le carnet de commandes a atteint 561 millions de dollars américains, un sommet depuis 2012 pour l'entreprise. Son chiffre d'affaires est évalué à 71,6 M $US pour le trimestre. Velan, une entreprise basée à Montréal spécialisée dans la robinetterie industrielle, indique avoir été perturbée par les répercussions de la COVID-19, mais avoir gagné de la marge de manœuvre grâce à son volume élevé de commandes.

Sur le même sujet

À surveiller: Intact, Richelieu et Aritzia

Que faire avec les titres d’Intact, Quincaillerie Richelieu et Aritzia?

«Aritzia et Sleep Country sortiront gagnants de la pandémie»

Édition du 11 Novembre 2020 | Dominique Beauchamp

À PORTEFEUILLE OUVERT. LES AFFAIRES – Votre firme mise sur les PME qui offrent un fort potentiel de croissance.

À la une

Le Québec Inc. sous-estime le potentiel de l’Italie

Le nouveau président de la Chambre de commerce italienne au Canada veut «approfondir» la relation Québec-Italie.

Rentables, les fonds de travailleurs?

EXPERT INVITÉ. Les fonds de travailleurs représentent assurément une option pertinente, voici pourquoi:

Canada: les villes veulent 7 G$ pour des logements abordables

Les maires de villes au Québec espèrent, du même coup, plus de flexibilité dans le processus.