Titres en action: Brookfield, Canada Goose, Canadian Tire...

Publié le 13/05/2021 à 07:37, mis à jour le 13/05/2021 à 16:29

Titres en action: Brookfield, Canada Goose, Canadian Tire...

Publié le 13/05/2021 à 07:37, mis à jour le 13/05/2021 à 16:29

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Brookfield Asset Management (BAM.A, 55,27 $) a dévoilé jeudi avoir réalisé un profit pour son premier trimestre, comparativement à une perte pour la même période un an plus tôt, les flux de trésorerie provenant de ses activités d'exploitation ayant atteint un sommet record. Le gestionnaire de fonds a affiché un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 1,24 milliard $ US, soit 77 cents US par action, pour le trimestre clos le 31 mars. Ce profit se comparait à une perte attribuable aux actionnaires de 293 millions $ US, ou 20 cents US par action, à la même période l'an dernier. Ses revenus ont totalisé 16,41 milliards $ US, un chiffre en baisse par rapport à celui de 16,59 milliards $ US pendant les trois premiers mois de 2020. Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation ont atteint un niveau record de 2,82 milliards $ US, ou 1,80 $ US par action, comparativement à ceux de 884 millions $ US, ou 55 cents US par action, du premier trimestre de l'an dernier. Brookfield a indiqué avoir obtenu 6,4 milliards $ US en gains de disposition au cours du trimestre, soit 1,8 milliard $ US pour elle et 4,6 milliards $ US pour ses clients.

 

Canada Goose Holdings (GOOS, 46,84 $) a affiché jeudi un bénéfice du quatrième trimestre de 2,9 millions $, en hausse par rapport à celui de 2,5 millions $ de la même période de l’an dernier, ses revenus ayant progressé de plus de 30 %. Selon le chef de la direction Dani Reiss, Canada Goose est passé de la reprise à la croissance au-delà des niveaux d’avant la pandémie. Le fabricant de parkas de luxe a précisé que son bénéfice par action s’était établi à 3 cents pour le trimestre clos le 28 mars, alors qu’il avait été de 2 cents lors du quatrième trimestre de l’an dernier. Les revenus trimestriels ont totalisé 208,8 millions $, par rapport à ceux de 140,9 millions $ de la même période un an plus tôt. En excluant les éléments non récurrents, Canada Goose a indiqué avoir réalisé un profit de 1 cent par action, par rapport à une perte de 12 cents par action pour le même trimestre en 2020. Dans ses perspectives, Canada Goose a indiqué s’attendre à voir ses revenus totaux pour l’exercice 2022 franchir le cap du milliard de dollars.

 

Canadian Tire (CTC.A, 211,20 $) a affiché jeudi un profit du premier trimestre en hausse par rapport à l’an dernier, alors que ses revenus ont grimpé de plus de 10 %. Le détaillant a réalisé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 151,8 millions $, ou 2,47 $ par action, pour le trimestre clos le 3 avril. En comparaison, il avait fait état d’une perte de 13,3 millions $, ou 22 cents par action, pour la même période l’an dernier. Les revenus trimestriels se sont chiffrés à 3,32 milliards $, en hausse par rapport à ceux de 2,85 milliards $ du premier trimestre de 2020. Les ventes de l’enseigne Canadian Tire ont progressé de 20,1 %, tandis que celles de SportChek ont avancé de 10 %. Du côté de L’Équipeur, les ventes ont gagné 13,7 %. Sur une base normalisée, le bénéfice par action de Canadian Tire a atteint 2,57 $ au plus récent trimestre, ce qui se comparait à une perte de 13 cents pour la même période l’an dernier.

 

Plombée par une amende record, Alibaba (BABA, 213 $US) a annoncé jeudi une perte trimestrielle de près d'un milliard d'euros, mais le géant chinois du commerce en ligne a assuré que l'avenir restait prometteur. Entreprise incontournable du numérique en Chine et longtemps montrée en exemple pour sa réussite, Alibaba s'est vu infliger le mois dernier par Pékin une amende de 2,3 milliards d'euros pour entrave à la concurrence. Ce montant représente 4% de son chiffre d'affaires de 2019. Les régulateurs avaient alors sanctionné le groupe sur des pratiques commerciales jugées déloyales: notamment l'exclusivité imposée aux commerçants pour vendre leurs produits sur ses plateformes — au détriment des sites concurrents.  Cette amende a lourdement pesé sur les résultats du groupe, fondé par le charismatique Jack Ma, multimilliardaire aujourd'hui à la retraite: Alibaba a essuyé une perte de quelque 974,7 millions d'euros au dernier trimestre de son exercice décalé. Sans cette amende, le champion du e-commerce en Chine assure qu'il aurait dégagé un bénéfice de 26,21 milliards de yuans (3,3 milliards d'euros). 

 

Québecor (QBR, 33,41 $) rapporte jeudi qu’au premier trimestre de l’exercice financier en cours, son bénéfice net attribuable aux actionnaires s’est élevé à 121,3 millions $, ou 0,49 $ par action de base, comparativement à 131,6 millions $ au trimestre correspondant de 2020, une baisse de 10,3 millions $ ou de 0,03 $ par action de base. Les revenus du géant québécois des télécommunications ont toutefois progressé pendant la même période. Ils se sont élevés à 1,09 milliard $ au premier trimestre 2021 comparativement à 1,05 milliard $ un an plus tôt, une hausse de 3,4 %. Québecor précise que le secteur Télécommunications a affiché une croissance de 4,5 % de ses revenus au premier trimestre. Les revenus de la filiale Vidéotron ont augmenté: de 11 % pour les services et équipements mobiles, de 6,9 % en accès Internet et de 65 % en équipements filaires. Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, estime que la compagnie a amorcé l’exercice 2021 sur une bonne note, malgré les défis liés au contexte sanitaire qui continuent d’influer sur certains de ses secteurs d’activité. Il ajoute que le marché publicitaire des activités de télédiffusion démontre une progression encourageante par rapport au trimestre correspondant de 2020.

 

Le groupe japonais Nikon (7731.T, 991 yens) compte revenir dans le vert sur son exercice 2021-2022 démarré le 1er avril, grâce à une reprise de ses ventes dans toutes ses divisions après un net déclin à cause de la pandémie sur l'exercice écoulé. Nikon espère dégager un petit bénéfice net annuel de 16 milliards de yens (180 millions de dollars), contre une perte nette de 34,4 milliards de yens en 2020-2021 (380 millions de dollars). Il prévoit aussi un bénéfice opérationnel de 20 milliards de yens, après une perte d'exploitation de 56,2 milliards de yens sur l'exercice écoulé. Et il anticipe un rebond de 13% de son chiffre d'affaires annuel, à 510 milliards de yens (5,6 milliards de dollars), après une dégringolade de 23,7% de ses ventes en 2020-2021.

 

Le constructeur automobile nippon Suzuki (7269.T, 4 124 yens) a renoncé jeudi provisoirement à formuler des prévisions pour son nouvel exercice 2021-2022 à cause de la situation sanitaire dramatique en Inde, l'un de ses marchés clé, après être resté dans le vert en 2020-2021. Sur l'ensemble de son exercice 2020/21 achevé fin mars, le groupe a pourtant réalisé un bénéfice net de 146,4 milliards de yens (1,62 milliard de dollars), en augmentation (+9,1%) pour la première fois en trois exercices, et bien au-delà de sa prévision de 110 milliards de yens. Cette amélioration s'explique par la reprise de ses ventes sur les neufs derniers mois de l'exercice dans ses principaux marchés (Japon et Inde), après un printemps 2020 catastrophique dû à la pandémie, ainsi que par des gains sur la vente de titres financiers. Suzuki a aussi dépassé son objectif de bénéfice opérationnel annuel, qui s'est établi à 194,4 milliards de yens (2,15 milliard de dollars). Ce résultat s'inscrit toutefois en recul de 9,6%, à cause des ventes annuelles du groupe qui ont baissé de 8,9% à 3 178 milliards de yens (35 milliards de dollars) et l'augmentation des prix des matières premières. Suzuki va distribuer un dividende total de 90 yens par action au titre de l'exercice écoulé, soit une hausse de 5 yens par rapport à 2019-2020.

 

Sur le même sujet

Titres en action: Aurora, Procter & Gamble, Morgan Stanley...

Mis à jour le 20/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Alibaba, Tencent, Plug-Power...

Mis à jour le 15/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Le Canada se fait damer le pion par la Chine en Amérique du Sud

11/06/2021 | François Normand

ANALYSE. L'Europe s'inquiète de la perte de son influence économique dans le Mercosur. Le Canada, lui, regarde ailleurs.

Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

11/06/2021 | Denis Lalonde

Lumenpulse, qui souhaitait revenir en Bourse à une valorisation d'un milliard de dollars, interrompt son PAPE.

Lumenpulse revient en Bourse avec une valeur d'un milliard

BLOGUE. Lumenpulse devient LMPG et revient en Bourse avec deux nouveaux partenaires québécois.