Titres en action: Ford, CAE, Metro

Publié le 12/08/2020 à 08:51, mis à jour le 12/08/2020 à 11:09

Titres en action: Ford, CAE, Metro

Publié le 12/08/2020 à 08:51, mis à jour le 12/08/2020 à 11:09

Par La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Ford (F, 7,16$US) a décidé de rappeler plus de 558 000 véhicules utilitaires sport intermédiaires en Amérique du Nord pour un problème pouvant empêcher les freins de fonctionner correctement. Le titre se dépréciait de 0,83 % à Wall Street après l’annonce. La mesure concerne certains Ford Edge de 2015 à 2018 ainsi que Lincoln MKX de 2016 à 2018. Ford a expliqué mercredi que certains tuyaux du système de freinage pouvaient se rompre, entraînant des fuites. Cela peut, par exemple, faire en sorte qu’il faudra une plus longue distance au véhicule pour s’immobiliser. Le constructeur automobile a dit n’avoir connaissance d’aucun accident ou blessure en raison de ce problème. Les propriétaires concernés seront avisés à partir de la semaine du 14 septembre. Les concessionnaires procéderont aux réparations.

 

Le spécialiste québécois des simulateurs de vol et de la formation CAE (CAE, 21,96$) a affiché une perte nette de 110,6 millions $ au premier trimestre et mettra de l’avant une restructuration dont la facture est estimée à 100 millions $ au cours de la prochaine année. Son président et chef de la direction, Marc Parent, a souligné, mercredi, dans un communiqué, le « pire » des turbulences provoquées par la pandémie de COVID-19 « pourrait bien être derrière » la société, mais que « le rythme de la reprise » ne serait « probablement pas linéaire et rapide ». Par action, la perte nette de CAE s’est chiffrée à 42 cents pour le trimestre terminé le 30 juin. À la même période l’an dernier, la compagnie avait engrangé des profits de 61,5 millions $, ou 23 cents par action. De son côté, le chiffre d’affaires a décliné de 33 %, à 550,5 millions $. En excluant les éléments non récurrents, la perte ajustée de CAE s’est établie à 30,3 millions $, ou 11 cents par action, comparativement à un profit ajusté de 63,2 millions $, ou 24 cents par action, au premier trimestre l’an dernier. Les analystes tablaient sur une perte ajustée de 6 cents par action, selon la firme de données sur les marchés financiers Refinitiv.

 

L’épicier Metro (MRU, 58,14$) affiche des hausses appréciables de ses bénéfices et de son chiffre d’affaires au troisième trimestre de l’exercice en cours comparativement à la période correspondante de 2019. Le géant québécois rapporte mercredi que son bénéfice net s’est établi à 263,5 millions $, en hausse de 18,5 % ou de 20,9 % par action, alors que le bénéfice net ajusté a été de 272,3 millions $, en augmentation de 18,2 % ou de 20 % par action. Le chiffre d’affaires de 5,84 milliards $ a été supérieur de 11,6 % à celui du trimestre correspondant de 2019. Le chiffre d’affaires des magasins d’alimentation comparables a augmenté de 15,6 % alors que celui des pharmacies comparables a progressé de 1 %. Les ventes de Metro ont bondi de 10 %, les consommateurs ayant beaucoup cuisiné à la maison et fait des achats en marchés d’alimentation pendant la pandémie de coronavirus. Le président et chef de la direction de Metro, Eric R. La Flèche, estime qu’il s’agit de très bons résultats trimestriels même si la pandémie de COVID-19 a représenté un défi sans précédent pour toutes ses équipes.

 

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

Sur le même sujet

La crise sanitaire continue de stimuler les ventes de Metro

Metro estime que la pandémie de COVID−19 continuera à stimuler ses ventes au quatrième trimestre.

Titres en action: Chorus Aviation, Brookfield, Daimler...

Mis à jour le 13/08/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

18/09/2020 | François Normand

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.

La Bourse sur une perspective de 100 ans (partie II)

18/09/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L'histoire du 20e siècle nous démontre que des changements majeurs sont à prévoir au 21e siècle.