Titres en action: Electronic Arts, Toyota, Allianz, SoftBank Group, TUI, Bayer

Publié le 12/05/2021 à 07:34, mis à jour le 12/05/2021 à 08:14

Titres en action: Electronic Arts, Toyota, Allianz, SoftBank Group, TUI, Bayer

Publié le 12/05/2021 à 07:34, mis à jour le 12/05/2021 à 08:14

Par AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

L'éditeur américain de jeux vidéo Electronic Arts (EA, 141,36 $US) a terminé l'année de pandémie, fructueuse pour l'industrie du divertissement depuis son salon, avec des résultats financiers stables par rapport à l'année précédente. D'avril 2020 à fin mars 2021, le groupe a réalisé 5,6 milliards de chiffre d'affaires, soit 1,66% de plus sur un an, d'après un communiqué publié mardi. À 837 millions de dollars, son bénéfice net annuel est néanmoins supérieur à celui escompté (742 millions).  Quant aux réservations numériques (le montant de produits transmis de façon numérique, l'indicateur privilégié du secteur), elles sont ressorties à près de 6,2 milliards de dollars sur l'année fiscale 2021, en hausse de 15% en rythme annuel. Outre son célèbre jeu de foot FIFA, Electronic Arts est aussi connu pour Apex Legends, un jeu de tir et de survie qui compte désormais plus de 100 millions de joueurs sur console et PC. La saison 8, sortie début février, en est déjà à 12 millions de joueurs hebdomadaires en moyenne. La saison 4 du jeu de simulation Les Sims rassemble de son côté quelque 36 millions de joueurs.

 

Le géant automobile japonais Toyota (TM, 152,24 $US) a publié mercredi des résultats supérieurs à ses attentes sur son exercice écoulé 2020-2021, pourtant marqué par la pandémie, et a prévu une nouvelle croissance pour l'exercice en cours, malgré la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Le constructeur prévoit pour son exercice 2021-2022, entamé le 1er avril, un bénéfice net de 2 300 milliards de yens (25,6 milliards de dollars), ce qui serait une progression de 2,4% sur un an. Il table aussi sur un bénéfice opérationnel de 2 500 milliards de yens, en hausse de 13,8% sur un an, et un chiffre d'affaires en augmentation de 10,2% à 30 000 milliards de yens (333,6 milliards de dollars). Toyota a nettement mieux résisté à la pandémie que beaucoup de ses concurrents. Il n'est jamais tombé dans le rouge pendant son exercice écoulé, sur l'ensemble duquel il a généré un bénéfice net de 2 245,3 milliards de yens (24,9 milliards de dollars), une hausse de 10,3% sur un an. Son bénéfice opérationnel annuel a toutefois reculé (-8,4% sur un an) à 2 197,7 milliards de yens, en raison notamment d'effets de change négatifs. Ses ventes annuelles ont aussi baissé, de 8,9%, à 27 214 milliards de yens (302,7 milliards de dollars). Mais comme pour le bénéfice net, ces deux résultats s'avèrent supérieurs aux dernières prévisions du groupe, qu'il avait par ailleurs relevées en février.

 

Le géant de l'assurance Allianz (ALV, 211,05 €) a publié mercredi un bénéfice net au premier trimestre en forte hausse, la pandémie de COVID-19 n'ayant plus qu'un impact «négligeable» sur ses comptes, à part en France. De janvier à mars, le bénéfice net part du groupe a augmenté de 83,4% à 2,57 milliards d'euros et le résultat opérationnel, à 3,33 milliards d'euros, en hausse de 44,8%, est supérieur aux attentes d'analystes. Ces résultats ont été soutenus par toutes les divisions couvrant l'assurance dommages, la branche vie-santé et la gestion d'actifs. Les remboursements liés à la pandémie de COVID-19 ont totalisé 200 millions d'euros, dont 100 millions à cause d'interruptions d'activités dans les entreprises, en France et en Allemagne principalement, et 30 millions pour l'annulation d'événements culturels ou sportifs. Ces dépenses ont été pratiquement compensées par une baisse des frais dans la branche dommages. De ce fait la pandémie, même si elle perdure, n'a eu qu'un effet «insignifiant» sur le bénéfice à fin mars, a expliqué le directeur financier d'Allianz, Giulio Terzariol, lors d'une conférence téléphonique. Le bénéfice du premier trimestre de 2020 avait lui été amputé de 700 millions d'euros, au moment de l'irruption de la première vague du coronavirus conduisant à une cascade d'annulations ou de suspensions d'activités. Sur l'ensemble de l'année, le recul avait été de 1,3 milliard d'euros.

 

Masayoshi Son, l'emblématique PDG de SoftBank Group (9984.T, 9 180 yens), peut pavoiser: le colosse japonais des investissements dans les nouvelles technologies a battu le record absolu en termes de bénéfice net annuel pour une entreprise japonaise sur son exercice 2020-2021. SoftBank Group a publié mercredi un bénéfice net de 4 988 milliards de yens (55,5 milliards de dollars) sur son exercice écoulé 2020-2021. Il fixe ainsi un nouveau record pour une entreprise nippone, détenu jusqu'à présent par le géant automobile Toyota, quand ce dernier avait signé un bénéfice net de 2 500 milliards de yens en 2017-2018. Le contraste est total avec la perte nette de 962 milliards de yens (10,7 milliards de dollars) que SoftBank Group avait accusée en 2019-2020. Mais il a depuis profité à plein de l'éclatant rebond des marchés et des valeurs technologiques, stimulé par le soutien massif des banques centrales. Il a réalisé des gains sur investissements faramineux de 7 529 milliards de yens (83,7 milliards de dollars) sur son exercice annuel clos au 31 mars, essentiellement grâce à son fonds d'investissement géant Vision Fund 1.

 

Le numéro un mondial du tourisme TUI (TUI1, 4,81 €), plombé depuis plus d'un an par la pandémie de COVID-19, a indiqué mercredi s'attendre à un été «robuste», grâce à la levée des mesures sanitaires en Europe, après une nouvelle lourde perte au premier semestre 2020-2021. «Les perspectives pour le début de l'été 2021 me rendent optimiste pour le tourisme et TUI», a affirmé le patron du groupe allemand, Fritz Joussen, cité dans un communiqué. Le groupe table sur le «nombre croissant des vaccinations» et des «dispositifs de tests», particulièrement en Europe, pour une reprise de son activité. «TUI s'attend à une saison robuste», a résumé l'entreprise. Le groupe fait état de «2,6 millions de réservations» pour cet été, un chiffre qui s'est accéléré «ces dernières semaines», alors que le nombre d'infections à la COVID-19 décroît dans de nombreux pays. Le niveau reste toutefois 69% plus bas que celui de l'été 2019, avant la crise sanitaire.

 

Le chimiste allemand Bayer (BAYN, 56,09 €) a fait état mercredi d'une forte hausse de son bénéfice net au premier trimestre 2021, lui permettant de «confirmer» ses prévisions de croissance, après une année marquée par les effets de la pandémie de COVID-19. Son résultat net atteint 2,09 milliards d'euros, en hausse de 40,3%, et inscrit un bénéfice opérationnel de 3,08 milliards d'euros (+23,4%). Le groupe «confirme ses prévisions de croissance annuelle» dévoilées en février dernier. Bayer table sur une hausse de son chiffre d'affaires de 3% «entre 42 et 43 milliards d'euros», après une chute de 5% l'an dernier. Au premier trimestre, le chimiste a vu son chiffre d'affaires ajusté grimper de 2,8%. La division pharmaceutique a fait état d'une hausse de son bénéfice opérationnel de 25,8% sur un an, à 1,36 milliard d'euros. Cette activité avait subi de plein fouet l'année dernière l'effet de la COVID-19, qui avait conduit à réduire les traitements «non urgents», selon le groupe.

 

Sur le même sujet

Titres en action: Allianz, Heineken, HSBC, Square

Mis à jour le 02/08/2021 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Volkswagen, Air France, Rexel, Allianz

Mis à jour le 26/03/2021 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Bourse: Wall Street baisse après des chiffres sur l'emploi décevants

Mis à jour il y a 7 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur privé a créé moins d'emplois en juillet, tirant les indices américains vers le bas.

Titres en action: Stingray, Great-West, General Motors, Honda, Toyota, Sony

Mis à jour il y a 29 minutes | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Stella-Jones, 5N Plus et George Weston

09:07 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stella-Jones, 5N Plus et George Weston? Voici quelques recommandations d’analystes.