Titres en action: BMO, Aphria, Nuance, MTY, United Airlines, Alibaba...

Publié le 12/04/2021 à 07:35, mis à jour le 12/04/2021 à 13:50

Titres en action: BMO, Aphria, Nuance, MTY, United Airlines, Alibaba...

Publié le 12/04/2021 à 07:35, mis à jour le 12/04/2021 à 13:50

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La Banque de Montréal (BMO, 115,64 $) a signé une entente pour vendre ses activités de gestion d’actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique à Ameriprise Financial pour 1,09 milliard $. Les sociétés ont également annoncé une nouvelle relation stratégique entre la Banque de Montréal et Columbia Threadneedle Investments, la division de gestion mondiale d’actifs d’Ameriprise. Dans le cadre d’une opération distincte aux États-Unis, certains clients de BMO Gestion d’actifs auront la possibilité de passer à Columbia Threadneedle Investments, s’ils acceptent. Les détails financiers de l’accord américain n’ont pas été divulgués. Les clients des services de gestion de patrimoine de la Banque de Montréal en Amérique du Nord auront également la possibilité d’accéder à une gamme de solutions de gestion de placements Columbia Threadneedle. La Banque de Montréal devrait enregistrer une dépréciation nette de l’écart d’acquisition liée à ces secteurs d’activités d’environ 745 millions $ après impôts au deuxième trimestre. La transaction devrait être conclue d’ici la fin de l’année.

 

 

Aphria (APHA, 17,72 $) a affiché une perte de 361 millions $ pour son troisième trimestre, ce qui se comparait à un profit de 5,7 millions $ pour la même période l’an dernier. Le producteur de cannabis de Leamington, en Ontario, a précisé que les résultats du plus récent trimestre comprenaient une perte non réalisée de 264,8 millions $ liée à des débentures convertibles, comparativement à un gain de 23,1 millions $ lors de la même période un an plus tôt. Sur une base ajustée, Aphria a perdu 47,9 millions $, soit 15 cents par action, pour le trimestre clos le 28 février, comparativement à une perte ajustée de 9,8 millions $, ou 4 cents par action, pour la même période l’an dernier. Les revenus nets ont totalisé 153,6 millions $, un chiffre d’affaires en hausse par rapport à celui de 144,4 millions $ du même trimestre un an plus tôt. Le titre plongeait de 13% à la Bourse de Toronto peu avant 11 heures, lundi.

 

Le géant de l'informatique Microsoft (MSFT, 255,24 $US) a annoncé lundi l'acquisition d'une autre société américaine Nuance Communications (NUAN, 53,50 $US), spécialisée dans l'intelligence artificielle et la télémédecine, pour un montant de 19,7 milliards de dollars, dette incluse. Le prix de l'opération, financée entièrement en espèces et qui doit être finalisée d'ici la fin 2021, a été fixé à 56 dollars par action de Nuance Communications, soit une prime de 23% sur le cours de clôture de vendredi, précise Microsoft dans un communiqué. Il s'agit de la deuxième plus importante acquisition pour Microsoft après l'achat de LinkedIn en 2016 pour 27 milliards de dollars. En Bourse, le titre de Nuance s'envolait de 23% à 56,05 dollars dans les transactions électroniques précédant l'ouverture de Wall Street, pendant que Microsoft était relativement stable. Le groupe, qui employait plus de 7 100 personnes au 30 septembre, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,48 milliard de dollars.

 

Groupe d’alimentation MTY (MTY, 55,60 $) a annoncé lundi que Stanley Ma, président, fondateur et président du conseil de la société, a l’intention de vendre jusqu’à 880 000 de ses actions dans l’entreprise. Le franchiseur et exploitant de restaurants affirme que la vente représente une participation de 3,56 % dans l’entreprise. Il ajoute que M. Ma souhaite vendre les actions ordinaires pour des motifs personnels, aux fins de planification successorale et pour soutenir des œuvres philanthropiques. Si les 880 000 actions sont vendues, M. Ma détiendra toujours, directement ou indirectement, quatre millions d’actions de MTY, pour une participation de 16,21 % dans la société. Il demeurera le principal actionnaire de MTY et restera président et président du conseil d’administration. MTY est l’entreprise derrière plus de 80 enseignes, dont Thai Express, Tiki−Ming, Tutti Frutti, Ben & Florentine et Valentine.

 

La compagnie américaine United Airlines (UAL, 58,43 $US) a prévenu lundi que son chiffre d'affaires pour le premier trimestre devrait s'afficher en baisse de 66% par rapport à la même période de 2019, avant que la pandémie ne frappe durement le trafic aérien. Ce recul est conforme aux prévisions de la société, qui avait prévenu en janvier qu'elle s'attendait à des revenus en baisse de 65% à 70% pour les trois premiers mois de l'année, précise un document transmis à l'autorité américaine des marchés boursiers (SEC). United, qui doit publier ses résultats définitifs le 19 avril, souligne avoir actuellement 21 milliards de dollars de liquidités dans ses coffres. Les compagnies aériennes ont traversé de fortes turbulences financières avec la chute des ventes de billets d'avion qui a accompagné la propagation de la COVID-19 au printemps 2020. 

 

Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba (BABA, 223,31 $US) a relativisé lundi les conséquences de son amende géante de 2,3 milliards d'euros pour abus de position dominante, tandis que ses actions ont gagné plus de 6% à la Bourse de Hong Kong, avec l'espoir qu'une page a été tournée. Alibaba, symbole en Chine de la réussite dans l'économie numérique, est depuis décembre sous enquête des autorités pour «suspicion de pratiques monopolistiques». Les régulateurs ont jugé samedi que le groupe fondé par le charismatique milliardaire Jack Ma était en infraction et ont condamné l'entreprise à payer une lourde amende. Alibaba s'est notamment vu reprocher d'exiger l'exclusivité des commerçants souhaitant vendre leurs produits sur ses plateformes, au détriment des sites de commerce en ligne concurrents. Le montant de l'amende représente 4% du chiffre d'affaires de 2019 d'Alibaba, qui était de 455,7 milliards de yuans (58,45 milliards d'euros), selon l'agence de presse Chine nouvelle.

 

Le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca (AZN, 49,94 $US) a annoncé lundi que son traitement contre le diabète Farxiga n'était pas efficace pour traiter les patients atteints de forme grave de COVID-19, selon les premiers résultats d'essais cliniques. L'essai concernant le Farxiga «n'a pas atteint de niveau statistique suffisant» pour prévenir la mortalité, explique le groupe dans un communiqué. Il s'agit des premiers résultats de l'essai clinique dit de phase 3 mené auprès de 1 250 personnes, en collaboration avec l'institut américain spécialisé dans les maladies cardio-vasculaires Saint Luke's Mid America. L'objectif était d'évaluer l'efficacité du Farxiga sur des patients hospitalisés avec la COVID-19 et qui risquent de développer des complications en particulier ceux qui présentent déjà d'autres pathologies comme l'hypertension, le diabète ou des maladies du cœur ou du rein. Les résultats complets des essais seront dévoilés en mai prochain.

 

Sur le même sujet

Titres en action: BRP, George Weston, Yelp, EasyJet, Lufthansa...

Mis à jour le 15/06/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: les vaccins de Pfizer et AstraZeneca efficaces contre le variant Delta

Public Health England affirme avoir examiné les dossiers de 14 000 personnes avec des cas confirmés du variant Delta.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.