Titres en action: Amazon, Banque Laurentienne, Suez

Publié le 04/09/2020 à 09:18, mis à jour le 04/09/2020 à 14:46

Titres en action: Amazon, Banque Laurentienne, Suez

Publié le 04/09/2020 à 09:18, mis à jour le 04/09/2020 à 14:46

Par La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le géant du commerce en ligne Amazon (AMZN, 3141$US), qui a profité d’une demande accrue pendant la pandémie de Covid-19, a annoncé vendredi la création de 10 000 emplois supplémentaires aux États-Unis. Ces postes créés « au cours des prochaines années » sur son site de Bellevue, dans l’État de Washington, s’ajoutent à l’embauche de 15 000 personnes déjà annoncées en février, indique le groupe de Jeff Bezos dans un billet de blogue.

 

Banque Laurentienne Groupe Financier (LB, 27,26$) a dépassé les attentes en déclarant un bénéfice de 36,2 millions $ au troisième trimestre. La banque basée à Montréal a indiqué que le bénéfice s’est élevé à 77 cents par action diluée pour le trimestre s’étant terminé le 31 juillet, comparativement à un bénéfice de 47,8 millions $, ou 1,05 $ par action, un an plus tôt. Les revenus ont totalisé 248,6 millions $, contre 244,7 millions $ au troisième trimestre de 2019. Les provisions pour pertes sur créances se sont établies à  22,3 millions $, comparativement à 12,1 millions $ il y a un an, mais elles sont en baisse par rapport aux 54,9 millions $ rapportés au deuxième trimestre de 2020. Sur une base ajustée, la Laurentienne affirme avoir gagné 1,02 $ par action diluée pour le trimestre, contre 1,15 $ il y a un an. Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice de 45 cents par action pour le trimestre, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv.

 

L'ensemble des syndicats de Suez (SEV.PA, 15,12 euros) appellent les salariés «quels que soient leurs pays» à arrêter le travail deux heures mardi matin pour marquer leur «détermination à lutter contre le projet d'OPA» du concurrent Veolia, selon un communiqué publié vendredi. «Ce mardi 8 septembre, nous appelons l'ensemble des salariés, quels que soient leurs pays, entités, métiers, à arrêter le travail pendant deux heures de 9H00 à 11H00 heures locales», indique le texte émanant de «l'ensemble de la représentation salariale du groupe Suez». Le groupe compte 90 000 salariés dans le monde, dont 30 000 en France. L'offre de rachat de Veolia, qui porte sur l'essentiel de la participation détenue par Engie dans le groupe Suez (29,9%) a été vigoureusement repoussée par le directeur général du groupe, Bertrand Camus, qui a écrit mercredi aux salariés pour dénoncer des «risques majeurs et des incertitudes fortes, en particulier sur nos équipes, nos emplois, l'avenir de nos activités Eau en France». Le projet prévoit en effet que Veolia revende aussitôt la branche eau de Suez à un fonds d'investissement, pour éviter de se retrouver en situation de monopole dans ce domaine. L'activité Eau «c'est le pilier emblématique, historique de Suez», issu de la Lyonnaise des eaux née en 1880, dit Eric Guillemette, représentant CFE-CGC. Au-delà, d'autres métiers, tels que la collecte des déchets, et toutes les fonctions support de Suez (commercial, comptabilité, laboratoires...) subiraient aussi «une casse de l'emploi», ajoute-t-il.

 

Sur le même sujet

Titres en action: Banque Laurentienne, Total, STMicroelectronics...

Mis à jour le 15/01/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller : Dollarama, Canadian Tire, Banque Laurentienne

07/12/2020 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres Dollarama, Canadian Tire et Banque Laurentienne? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Lion livrera 60 autobus scolaires électriques à Autobus Séguin

Ce serait la plus importante commande du genre en Amérique du Nord selon l'entreprise.

Sur le banc des pénalités, Couche-Tard est bon marché

BLOGUE. Tous se demandent quelle autre filière Couche-Tard a choisie en tant qu’avenue de croissance complémentaire.

Le Conseil du patronat veut «éliminer les interventions de la santé publique»

Il demande plus de pouvoirs pour les employeurs dans un régime de santé et sécurité au travail jugé trop généreux.