Titres en action: Ford, Amazon et EasyJet

Publié le 04/08/2020 à 09:23, mis à jour le 04/08/2020 à 09:45

Titres en action: Ford, Amazon et EasyJet

Publié le 04/08/2020 à 09:23, mis à jour le 04/08/2020 à 09:45

Par AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Le constructeur automobile américain Ford (F, 6,69$US) a annoncé mardi que son directeur général Jim Hackett, à la tête de l’entreprise depuis 2017 et âgé de 65 ans, allait quitter ses fonctions. Il sera remplacé le 1er octobre par l’actuel directeur des opérations du groupe, Jim Farley, âgé de 58 ans, précise Ford dans un communiqué.

 

L’autorité britannique de la concurrence a annoncé mardi avoir donné son feu vert à l’entrée du géant américain Amazon (AMZN, 3107,30$US) au capital de la plateforme de livraison de repas Deliveroo, estimant que l’opération ne pénaliserait pas le consommateur. La CMA (Competition and Markets Authority) avait lancé en décembre une enquête approfondie sur cette opération qui prévoit une prise de participation de 16% d’Amazon et alimente les spéculations sur ses ambitions dans ce marché en plein essor. C’est la fin d’un long feuilleton réglementaire puisque le régulateur avait validé provisoirement l’opération en avril sous la pression du coronavirus et afin de permettre à Deliveroo de survivre à la crise. La CMA avait par la suite repris ses investigations, une fois que la plateforme a bénéficié d’une reprise de son activité plus forte que prévu, qui a donc débouché sur ce feu vert définitif, selon un communiqué. Le régulateur craignait dans un premier temps que le projet n’appauvrisse la concurrence sur le marché, puisqu’il aurait pu dissuader Amazon de lancer son propre service par exemple.

 

La compagnie aérienne britannique EasyJet (EZJ, 551,20£) s’est montrée mardi plus optimiste sur la reprise du trafic cet été après avoir essuyé une perte avant impôts de 324,5 millions de livres entre avril et juin. EasyJet, qui était rentable il y a un an, a perdu beaucoup d’argent au troisième trimestre de son exercice décalé, faute d’avoir pu faire voler ses avions en plein confinement.  Son chiffre d’affaires a été réduit presque à néant, à 7 millions de livres, contre 1,76 milliard au troisième trimestre de l’exercice précédent. Le groupe, qui a considérablement renforcé ses finances pour traverser la crise, a repris ses vols depuis le 15 juin et table sur une perte moins importante au quatrième trimestre, selon un communiqué. Le transporteur espère désormais tourner à 40 % de ses capacités entre juillet et septembre, alors qu’il ne misait que sur 30 % jusqu’à présent, grâce à une amélioration de la demande et à l’assouplissement des restrictions qui frappaient les voyages pendant le confinement.

 

 

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

Sur le même sujet

Allemagne: grève d'employés d'Amazon pour le Vendredi fou

11:53 | AFP

Le mouvement devait se prolonger jusqu’à samedi, avec pour objectif de perturber vendredi l’opération de soldes.

Panne majeure d'Amazon Web Services aux États-Unis

25/11/2020 | AFP

Amazon Web Services (AWS) connaissait mercredi une panne technique, selon un avis posté sur son site internet.

À la une

Banques: un dernier mauvais trimestre à tolérer avant la reprise?

BLOGUE. Le pic des réserves pour mauvaises créances est passé, mais des charges de restructuration sont fort probables.

Le Vendredi fou prend une autre dimension en temps de pandémie

Cette année, le débat entourant de Vendredi fou est devenu un genre de combat «vertueux contre pécheurs».

Soldes de l'Après-Noël: Legault songe à limiter le nombre de clients dans les magasins

Des policiers pourraient être appelés en renfort pour s’assurer que les consignes seront suivies.