Titres en action: Nintendo, BMW, Starbucks

Publié le 03/08/2022 à 09:18, mis à jour le 03/08/2022 à 09:18

Titres en action: Nintendo, BMW, Starbucks

Publié le 03/08/2022 à 09:18, mis à jour le 03/08/2022 à 09:18

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Nintendo: bénéfice en hausse, mais prudence face aux pénuries

Le mastodonte japonais du jeu vidéo Nintendo a laissé inchangées mercredi ses prévisions pour son exercice entamé début avril, restant prudent face aux risques de pénuries malgré la hausse de son bénéfice net au premier trimestre, dopé par le yen bas.

Au premier trimestre 2022/23, Nintendo a ainsi dégagé un bénéfice net de 119 milliards de yens (plus de 894 millions de dollars américains [M$ US]), dont le bond de 28% sur un an s’explique par la dépréciation du yen sur le marché des changes, a expliqué le groupe dans un communiqué.

Son bénéfice opérationnel a lui baissé au premier trimestre de 15% sur un an, à 101,6 milliards de yens (763,8M$ US).

Et son chiffre d’affaires a reculé de 4,7% sur un an à 307,5 milliards de yens (2,34 milliards de dollars américains [G$ US]) au cours de la même période, Nintendo précisant avoir vu les ventes de sa console Switch chuter de 22,9%, à cause notamment de la pénurie mondiale de semi-conducteurs et d’autres composants.

Ses ventes de jeux ont également diminué de 8,6%, malgré les bons résultats de «Nintendo Switch Sports», sorti en avril, et de «Mario Strikers: Battle League Football», disponible depuis juin.

 

BMW: bénéfice net en chute au 2T, les pénuries pèsent

Le constructeur allemand de voitures premium BMW a fait état mercredi d’un recul de 36% de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 3,10G$ US, et d’un recul de 20% de ses ventes de véhicules, mais a confirmé son objectif de marge opérationnelle.

Le résultat opérationnel (B.A.I.I.) a atteint 3,46 G$ US, soit un taux de 8,2% rapporté aux ventes, dépassant les attentes du consensus d’analystes, pour 563 200 voitures livrées d’avril à juin. La marge (B.A.I.I.) doit toujours se situer entre 7 et 9% sur l’année, malgré les effets de la guerre en Ukraine qui aggravent les difficultés d’approvisionnement.

Ces problèmes persistants pour les semi-conducteurs et les défaillances des chaînes d’approvisionnement, principalement en raison des blocages liés à la pandémie de Covid-19 en Chine, ont eu un impact négatif sur la production et les livraisons au cours des six premiers mois de l’année, explique le groupe.

«Surtout dans des conditions défavorables», BMW «se caractérise par un degré élevé de résilience», a commenté le patron du constructeur bavarois Oliver Zipse dans un communiqué.

BMW s’attend à ce que «les conditions commerciales difficiles se poursuivent au second semestre» en étant toujours marquées par les goulots d’étranglement d’approvisionnement dans les semi-conducteurs. 

 

Starbucks gagne moins d’argent au 2e trimestre, malgré des ventes en hausse

Le géant américain des cafés Starbucks a de nouveau réussi à compenser la réduction de son activité en Chine par de bonnes performances aux États-Unis, mais son bénéfice net s’est réduit malgré une hausse des ventes.

Starbucks a gagné moins d’argent sur ce trimestre que sur la même période en 2021, avec un bénéfice net de 913M$ US, contre 1,15G$ US.

Rapporté par action, indicateur le plus suivi par Wall Street, il s’établit à 0,84$ US, mieux que les 0,76$ US attendus par les analystes, mais moins bien que les 0,99$ US de l’an passé.

Ses ventes à nombre de magasins comparables, le critère de référence dans le commerce, ont pourtant augmenté de 3% par rapport à l’an passé.

Mais, si elles sont en hausse aux États-Unis, elles continuent de baisser à l’international à cause notamment des fermetures liées au Covid-19 en Chine, ainsi qu’à l’impact négatif des taux de change.

Les ventes hors Chine ont connu une croissance à deux chiffres, assure le groupe, sans donner de chiffre.

Le chiffre d’affaires, ainsi, s’établit à 8,15G$ US, conforme aux attentes, et en hausse de 4,9% par rapport aux trois mêmes mois en 2021.

Sur le même sujet

Bourse: le biais des survivants

EXPERT INVITÉ. Ce biais est courant dans le monde de l'investissement.

L’OIRPC perd 4,2% au dernier trimestre

Le conseil d’administration indique une diminution de 16 G$ de l’actif net.

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.