Titres en action: Le Château, Google, Sony, Nissan

Publié le 03/07/2020 à 08:30, mis à jour le 03/07/2020 à 12:27

Titres en action: Le Château, Google, Sony, Nissan

Publié le 03/07/2020 à 08:30, mis à jour le 03/07/2020 à 12:27

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

Le Château (CTU.V, 0,05$) dit avoir commencé à fabriquer jusqu’à 500 000 chemises d’hôpital en partenariat avec Logistik Unicorp et son contrat avec le gouvernement fédéral. Le détaillant précise que toutes les chemises d’hôpital seront fabriquées au Canada. Le Château est un détaillant et fabricant de vêtements, chaussures et accessoires pour femmes et hommes. L’entreprise affirme avoir traditionnellement fabriqué environ 30 % de ses vêtements dans ses propres installations de production canadiennes, qu’elle utilise maintenant pour produire la commande. Il s’agit de la plus récente entreprise canadienne à avoir commencé à produire de l’équipement de protection individuelle pour les travailleurs de la santé. Samuelsohn, Canada Goose et Arc’teryx font partie des autres sociétés de vêtements qui ont fait le changement.

 

Google (GOOGL, 1 469,93$US) a fait appel de la décision de l'Autorité de la concurrence le contraignant à négocier "de bonne foi" avec les éditeurs et agences de presse sur la rémunération de leurs contenus protégés par les droits voisins, a-t-il indiqué. «Nous avons décidé de faire appel pour avoir plus de clarté juridique sur certains éléments de la décision. Bien entendu, notre priorité est de poursuivre les discussions avec les éditeurs français sur la voie à suivre», a affirmé le géant américain dans un communiqué. L'Autorité de la concurrence a confirmé avoir été informée de l'appel, sans donner plus de détails. Le 9 avril, l'Autorité avait imposé à Google cette négociation «de bonne foi» à titre de mesures conservatoires d'urgence, jusqu'à ce qu'elle publie une décision sur le fond à propos de l'application de la réforme dite des «droits voisins», à la suite d'une plainte de certains éditeurs de presse et de l'AFP. La réforme des droits voisins, votée par le Parlement européen au printemps 2019 dans le cadre d'une législation sur le droit d'auteur, ouvre la voie à une rémunération de la presse par les plateformes du web pour les contenus (photos et vidéos notamment) affichés dans les vignettes proposées par le moteur de recherche en réponse aux requêtes des internautes. Mais les éditeurs de presse accusent Google de chercher à contourner la loi, en décidant de supprimer ces vignettes pour les éditeurs qui n'acceptent pas le principe de la gratuité, et en ne laissant plus que quelques mots de texte comme référence à la place. Google ne veut pas payer pour ces affichages, faisant valoir l'énorme trafic apporté en échange aux sites concernés.

 

Sony (SNE, 70,23$US) lorgne un éditeur chinois de jeux vidéo. Selon Bloomberg, le géant japonais envisage de faire une offre d'achat à Leyou Technologies, éditeur de jeux vidéo basé à Hong Kong, dont la valorisation de marché dépasse un milliard de dollars. Le fabricant des consoles PlayStation risque cependant d'entrer dans une guerre d'enchères car d'autres groupes ont des visées sur Leyou. Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Sony a refusé de commenter des «spéculations».

 

Nissan (NSANY, 7,42$US) a vendu le jet d'affaires qu'utilisait son ancien grand patron déchu Carlos Ghosn, ont confié des sources au quotidien japonais Yomiuri Shimbun, tandis qu'une porte-parole du constructeur automobile japonais interrogée vendredi par l'AFP a préféré s'abstenir de tout commentaire. Les images de cet appareil pouvant comprendre jusqu'à 20 places avaient fait le tour du monde en novembre 2018, car c'est peu après son arrivée à l'aéroport de Tokyo-Haneda avec cet avion que M. Ghosn avait été arrêté par les procureurs japonais, sur des soupçons de malversations financières. À l'époque ce jet avait pour numéro d'identification «N155AN», pour symboliser son appartenance au groupe japonais. Cependant Carlos Ghosn abusait de l'usage de cet avion à des fins personnelles, a dénoncé Nissan dans un rapport publié en janvier 2020, parmi de nombreux autres griefs qu'il reproche à son ex-grand patron. Le prix d'un modèle neuf de ce jet fabriqué par la société américaine Gulfstream Aerospace est estimé à plus de 7 milliards de yens (près de 90 millions de dollars canadiens), a précisé le Yomiuri Shimbun.

 

 

Sur le même sujet

Nissan commence à récolter les fruits de sa restructuration

12/11/2020 | AFP

« Nous avons fait des progrès constants au cours des six derniers mois », s’est félicité son directeur général.

Titres en action: Johnson & Johnson, Nissan, MTU

Mis à jour le 06/07/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Vers la création d'un troisième parti à Washington?

15/01/2021 | François Normand

ANALYSE — L'histoire américaine est parsemée de tiers partis ou de candidats indépendants lors des présidentielles.

Étude WOW 2020: les champions de l'expérience client en temps de pandémie

15/01/2021 | Kévin Deniau

ÉTUDE WOW 2020. Les Aliments M&M et Simons arrivent en tête de liste.

#Onestouvert, un mot-clic au secours des restaurateurs

15/01/2021 | Catherine Charron

L'expression «est venue d’un franchisé à bout de souffle qui voulait juste faire entendre qu’il était ouvert »