Titres en action: SNC-Lavalin, AMC, Banque Laurentienne...

Publié le 02/06/2021 à 07:36, mis à jour le 02/06/2021 à 14:38

Titres en action: SNC-Lavalin, AMC, Banque Laurentienne...

Publié le 02/06/2021 à 07:36, mis à jour le 02/06/2021 à 14:38

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

SNC-Lavalin (SNC' 31,69 $) a annoncé mercredi avoir obtenu un contrat de six ans en lien avec une ligne de métro de 23 kilomètres à Sydney, qu’elle estime être « le plus grand projet de transport en commun en Australie ». La valeur du contrat d’intégration et de prestation de service, obtenu en partenariat avec HKA et Infrastructure Nation, s’élève à 11 milliards $ AUS, soit environ 10,3 milliards $ CAN. En vertu du contrat, les entreprises appuieront les ressources internes du métro de Sydney pour entreprendre l’intégration du projet et la réalisation de plusieurs mandats pour la voie ferrée sans conducteur, incluant six nouvelles stations reliant des zones résidentielles à des centres d’emplois. Selon SNC, la ligne de métro deviendra « l’épine dorsale » du transport pour la grande région de l’ouest de Sydney, en reliant les collectivités, les entreprises et les voyageurs au nouvel aéroport international Western Sydney. Le projet du métro de Sydney et de l’aéroport de Western Sydney est financé par les gouvernements d’Australie et de Nouvelle-Galles-du-Sud, a précisé SNC. D’ici la fin de la décennie, le système de métro de Sydney devrait compter 46 stations et plus de 113 kilomètres de voie ferrée. 

 

 

La chaîne américaine de cinémas AMC (AMC, 41,26 $US), parmi les nouvelles coqueluches des boursicoteurs en ligne, prévoit de gâter ses petits actionnaires en leur offrant du popcorn et des projections spéciales. AMC est devenue une action très populaire chez certains internautes: elle a bondi de 1 400% depuis le début de l'année. La société comptait, en mars, plus de 3,2 millions d'actionnaires particuliers, précise-t-elle dans un communiqué mercredi. Ces investisseurs, «enthousiastes et passionnés» selon AMC, possédaient alors plus de 80% de l'entreprise, une proportion inhabituelle pour une grande société cotée à Wall Street. Pour les remercier et mieux communiquer directement avec eux, la chaîne lance un programme qui leur est spécifiquement dédié: AMC Investor Connect. Ceux qui s'y inscrivent pourront recevoir un grand pot de popcorn quand ils iront au cinéma. Ils auront aussi accès à des réductions, à des invitations à des projections spéciales et à des informations directement de la part du directeur général de la société, Adam Aron.

 

Banque Laurentienne Groupe financier (LB, 43,67 $) rapporte mercredi que ses résultats nets du second trimestre ont progressé entre l’exercice financier 2020 et celui de l’année en cours. Le résultat net est passé de 8,9 millions $, ou 0,13 $ par action diluée, à 53,1 millions $ ou 1,15 $ par action diluée. Quant au résultat net ajusté, il a augmenté pendant la même période de 11,9 millions $, ou 0,20 $ par action, à 56,7 millions $, ou 1,23 $ par action. L’institution basée à Montréal signale que les provisions pour pertes sur créances se sont établies à 2,4 millions $ au deuxième trimestre de 2021 comparativement à 54,9 millions $ pour le trimestre correspondant de 2020, une baisse de 52,5 millions $. Les provisions sur les prêts productifs plus élevés à la période correspondante de l’exercice précédent reflètent l’incidence de la pandémie de COVID-19. La présidente et chef de la direction de Banque Laurentienne Groupe financier, Rania Llewellyn, a observé une solide performance du secteur Marchés des capitaux, la diminution des provisions pour pertes sur créances et la poursuite de la rigueur en matière de gestion des coûts. Lors de sa réunion de mardi, le conseil d’administration de la banque a déclaré un dividende trimestriel régulier de 0,40 $ par action sur les actions ordinaires payable le 1er août prochain aux actionnaires inscrits à la fermeture des affaires le 2 juillet à venir.

 

Amazon (AMZN, 3 218 $US) assouplit les conditions de travail dans ses entrepôts américains après un rapport accablant sur les accidents, semblant chercher à apaiser les critiques à moins de trois semaines de sa grande opération de soldes annuels. Ses «Prime Day», deux journées de promotions «sur plus de 2 millions de produits», auront lieu les 21 et 22 juin dans une vingtaine de pays, dont les États-Unis, et nécessiteront comme chaque année un renforcement temporaire de ses équipes. Mardi, le géant du commerce en ligne a annoncé que les ouvriers auront plus de temps pour prendre des pauses. Le système baptisé «Time off Task» («temps non travaillé»), qui mesure la productivité des salariés chargés de trier, emballer et déplacer les colis, «peut facilement être mal interprété», a admis Dave Clark, patron des opérations mondiales, dans une lettre à ses équipes. De nombreux employés et associations accusent cette méthode de causer du stress inutile, en ne laissant pas suffisamment de temps pour se rendre aux toilettes, par exemple. Cette décision intervient dans la foulée de nouvelles accusations par des syndicats américains, qui estiment que le groupe de Seattle ne protège pas suffisamment la santé de ses employés.

 

Le spécialiste norvégien des annonces en ligne, Adevinta, maison mère du site Leboncoin en France, a affirmé mercredi avoir obtenu le feu vert des autorités britanniques de la concurrence à son projet de rachat d'actifs d'eBay (EBAY, 61,37 $US) au prix de plusieurs concessions. Adevinta avait annoncé en juillet 2020 l'acquisition pour 9,2 milliards de dollars (7,5 milliards d'euros) d'actifs d'eBay pour donner naissance au numéro un mondial du secteur des annonces en ligne. Mais le gendarme britannique de la concurrence (CMA) avait exprimé ses «préoccupations», craignant que la position dominante du nouvel ensemble dans le pays nuise à la concurrence. Mercredi, la CMA a, selon Adevinta, formellement approuvé la transaction grâce aux remèdes présentés par les deux groupes. Pour lever les objections du gendarme, Adevinta et eBay ont accepté de céder des filiales britanniques, Shpock pour le premier et Gumtree (y compris Motors.co.uk) pour le second, à des tiers.

 

Le géant nippon du jeu vidéo Nintendo (NTDOY, 76,01 $US) a annoncé mercredi travailler sur un projet de musée au Japon pour présenter les nombreux jeux et jouets sortis de ses usines au cours de ses plus de 130 ans d'existence. Ce musée, dont l'ouverture n'est pas prévue avant 2023 ou 2024, sera situé à quelques kilomètres du centre de Kyoto (ouest du Japon), où est situé le siège de Nintendo. Il sera installé sur le terrain d'une ancienne usine où Nintendo a notamment fabriqué des «hanafuda», cartes à jouer traditionnelles japonaises, qui étaient son cœur de métier à sa fondation en 1889, bien avant de se lancer dans le jeu vidéo. Le musée, au nom temporaire de «Galerie Nintendo», selon le communiqué en anglais du groupe, présentera «les nombreux produits lancés par Nintendo au cours de son histoire», un moyen de «partager l'histoire du développement des produits et la philosophie de Nintendo avec le public». Des expériences interactives devraient également être disponibles, selon le communiqué.

 

Sur le même sujet

Amazon augmente ses profits de près de 50%

Mis à jour le 29/07/2021 | AFP

Le géant des technologies perdait pourtant 5 % en Bourse après la clôture de Wall Street.

Titres en action: 3M, UPS, Raytheon, Teck Resources...

Mis à jour le 27/07/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Les travailleurs pourront retirer le masque en période de canicule

La CNESST autorise aux travailleurs d'enlever leur masque à l'extérieur même si la distanciation ne peut être respectée.

Du bitcoin en vente chez Couche-Tard

02/08/2021 | François Remy

Êtes-vous prêt à magasiner des cryptomonnaies au dépanneur du coin?

Google présente son nouveau téléphone Pixel

02/08/2021 | AFP

Le Pixel 6 est équipé d'une puce utilisant l'intelligence artificielle.