SNC-Lavalin dévoile une perte de 1,6G$, coupe son dividende

Publié le 22/02/2019 à 10:58, mis à jour le 22/02/2019 à 11:32

SNC-Lavalin dévoile une perte de 1,6G$, coupe son dividende

Publié le 22/02/2019 à 10:58, mis à jour le 22/02/2019 à 11:32

Par Denis Lalonde
Façade du siège social de SNC-Lavalin.

(Photo: LesAffaires.com)

SNC-Lavalin a fait état d’une perte nette de 1,6 milliard $ (G$) au 4e trimestre, soit l’équivalent de 9,11$ par action.


L’entreprise avait déjà prévenu les marchés que ses résultats financiers allaient être moins bons que prévu pour la période terminée le 31 décembre, en raison d’importantes radiations totalisant 1,2G$ du côté de la division pétrole et gaz et d’une performance moins bonne que prévu de la division Mines et métallurgie.


À la période correspondante il y a un an, la société avait déclaré un bénéfice net de 52,4 millions $ (M$) ou de 0,30$ par action.


En excluant les éléments non récurrents, SNC-Lavalin a subi une perte de 229,7M$ (1,31$ par action) durant le trimestre, par rapport à un bénéfice de 172,7M$ (0,98$ par action) il y a un an. 


SNC-Lavalin a également annoncé qu’elle réduisait son dividende de 65%, qui passe de 28,7 cents par action à 10 cents par action. Cette mesure doit permettre à la société d’économiser 131M$ par année. 


L’entreprise a généré des revenus de 2,56G$ au 4e trimestre, eux qui étaient de 2,92G$ un an plus tôt. Cela constitue un recul de 12,2%.


Le titre de SNC-Lavalin reculait de 0,82$, ou de 2,29% à 34,99$ à la Bourse de Toronto à 11h30.


Les analystes tournés vers 2019


«Les revenus du 4e trimestre sont inférieurs à nos prévisions de 2,73G$ et au consensus des analystes établi à 2,61G$», écrit l'analyste Maxim Sytchev, de Marchés financiers Banque Nationale. M. Sytchev soutient qu'une éventuelle vente de la participation de l'entreprise dans l'autoroute 407, dans la région de Toronto, pourrait lui rapporter jusqu'à 2G$ après impôts, ce qui viendrait «réduire le stress» sur son bilan financier. L'analyste possède une recommandation de «surperformance» sur le titre avec un cours-cible sur un an de 52$.


Yuri Lynk, analyste chez Canaccord Genuity, souligne que la haute direction de SNC-Lavalin a maintenu ses prévisions pour l’exercice 2019 d’un bénéfice par action de 2,00$ à 2,20$ en excluant les éléments non récurrents, alors que sa cible est à 2,01$. Il juge la décision de réduire le dividende de «prudente». M. Lynk a gardé une recommandation d’«achat» sur le titre avec un cours-cible sur un an de 43$.


«Les résultats sont largement conformes à ce qui avait déjà été annoncé au début de février. Dans ce contexte, la réduction du dividende n’est pas une grande surprise», écrit de son côté Devin Dodge, analyste chez BMO Marchés des capitaux. Ce dernier colle à SNC-Lavalin une recommandation de «performance de secteur» avec un cours-cible sur un an de 42$.


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.