Riche évaluation pour le retour en Bourse de BRP

Publié le 03/05/2013 à 12:26, mis à jour le 03/05/2013 à 16:17

Riche évaluation pour le retour en Bourse de BRP

Publié le 03/05/2013 à 12:26, mis à jour le 03/05/2013 à 16:17

Par Dominique Beauchamp

Le fabricant des motoneiges Ski-Doo et des roadsters Spyder BRP compte émettre 12,2 millions d'actions à un prix variant entre 18,50 $ et 21,50 $ chacune.

Cela donnerait à l'entreprise de Valcourt une valeur boursière de 2,1 à 2,5 milliards de dollars, soit de 9  à10 fois son bénéfice d'exploitation, un multiple aussi élevé que celui de sa grande rivale Polaris Industries (NY, PII, 85,85 $ US) qui a une valeur boursière presque deux fois supérieure, mais des revenus similaires, indique Keith Farrant, de Claret.

L’an dernier, BRP a réalisé un bénéfice de 121 millions de dollars sur des revenus de 2,9 milliards de dollars.

Cette valeur de 2,1 à 2,5 milliards est aussi plus de deux fois ce que ses actionnaires actuels ont payé à Bombardier pour sa divisions de produits récréatifs, en 2003.

La société de Valcourt vise une émission d'actions de 225 à 262 millions de dollars. Le produit de l'émission ira au remboursement de dettes, incluant celles ayant servi au versement d'un dividende total de 531 illions de dollars aux actionnaires principaux, juste avant l'émission.

 

Après l’émission, le fonds d’investissement Bain Capital détiendra 48,3 % des votes, la famille Bombardier-Beaudoin, 37,2 % et la Caisse de dépôt et placement du Québec, 14,5 %, grâce à leurs actions à six votes chacune.

Un tour d'horizon de gestionnaire de portefeuilles locaux, à l'annonce de l'émission, dénotait beaucoup de curiosité, mais peu d'intérêt pour participer à l'émission. Alain Chung de Claret, avait cité l'endettement élevé de BRP et les droits de vote subalternes comme deux irritants.

De son côté, Philippe Leblanc, de Cote 100, n'appréciait pas les dividendes spéciaux de 531 millions de dollars que se versent les actionnaires principaux, avant l'émission.

BMO Marchés des capitaux, RBC Marchés des capitaux, UBS AG et Citigroup ont l’option d’augmenter la taille du placement de 15 %. Ses actions se négocieront sous le symbole DOO, à la clôture de l’émission, près du 27 mai.

Moment propice pour un retour en Bourse

À la une

Omicron plonge les Fêtes et les Canadiens dans l'incertitude

Mis à jour à 18:01 | La Presse Canadienne

Les plans de nombreux Canadiens en vue du temps des Fêtes sont plongés dans l’incertitude.

5. Calendrier de l'avent des affaires: le métavers

CALENDRIER DE L'AVENT DES AFFAIRES. Univers parallèle dans lequel rêvent de se réfugier les habitants des pays riches...

Nationaliser l’hydrogène vert serait une mauvaise idée

04/12/2021 | François Normand

ANALYSE. L'industrie n'a pas de problème, et on se priverait de capitaux privés, en plus d'assumer tous les risques.