Perspectives négatives pour Uni-Sélect

Publié le 22/10/2012 à 11:53, mis à jour le 22/10/2012 à 13:51

Perspectives négatives pour Uni-Sélect

Publié le 22/10/2012 à 11:53, mis à jour le 22/10/2012 à 13:51

Par Martin Jolicoeur

La croissance de la demande de pièces automobiles ralentit depuis deux trimestres. (Photo: Bloomberg)

La faible performance financière de deux concurrents américains d’Uni-Sélect n’annonce rien de bon pour l’entreprise québécoise, estime Valeurs mobilières Desjardins (VMD).

L’analyste Benoît Poirier croit que l’action du distributeur de pièces automobiles pourrait même souffrir en Bourse aujourd’hui, à la lueur de nouvelles données venant confirmer les difficultés que traverse le secteur à l’heure actuelle.

Ce matin, Advance Auto Parts, l’un des plus importants compétiteurs d’Uni-Select, a prévenu que son bénéfice par action baissera de plus de 14% au troisième trimestre devant être présenté le 8 novembre prochain.Son bénéfice par action ne sera que de 1,21$US, comparativement aux attentes des analystes qui prévoyaient 1,35$US.

Ces résultats décevant seraient la conséquence entre autres de ventes en baisse de 0,5 % (ventes comparables en baisse de 1,8%) par rapport à la même période l’année dernière. Cela, malgré l’ouverture de 82 nouvelles succursales depuis 12 mois.

Un autre concurrent, Genuine Parts Company, a aussi annoncé la semaine dernière (18 octobre), des résultats décevants.

En hausse de 3% sur l’année dernière, ses ventes de 3,4G$US n’ont pas atteint le consensus des analystes, lesquels s’attendaient plutôt à des vente de 3,5G$US. Le bénéfice par action a aussi raté sa cible : 1,11$US par action (en hausse de 14%), comparativement à 1,12$US par action. Les résultats montrent que la croissance des ventes de l’entreprise diminue depuis deux trimestres.

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.