Oui à l'uranium, non à Cameco

Publié le 10/04/2010 à 00:00

Oui à l'uranium, non à Cameco

Publié le 10/04/2010 à 00:00

Par

Les problèmes éprouvés par Cameco (Tor., CCO, 27,17 $) qui retardent la mise en exploitation de la mine d'uranium de Cigar Lake, en Saskatchewan, ont épuisé la patience d'Orest Wowkodaw, de Canaccord Adams.

L'analyste recommande désormais de vendre le titre de Cameco, lui qui depuis trois ans conseillait d'acheter ou de conserver le titre du deuxième producteur mondial d'uranium.

L'action de Cameco valait 53,72 $ lorsqu'il avait fait sa première recommandation, en avril 2007. M. Wowkodaw avait alors établi son cours cible à 66 $. Aujourd'hui, son cours cible est de 25 $.

" Bien que nous restions optimistes et que nous croyons que les prix du minerai nucléaire remonteront à moyen et à long terme, le titre de Cameco offre peu de potentiel de gain à court terme ", écrit l'analyste de Canaccord.

Le prix de l'uranium est passé de 7 à 137 $ US la livre entre 2001 et 2007, puis est retombé, pour s'établir à 42 $ US actuellement.

Cameco reconstruit la mine de Cigar Lake après qu'elle a été inondée, en octobre 2006, et prévoit lancer la production en 2013, cinq ans plus tard que prévu. Ses coûts d'exploitation seront 64 % plus élevés que ses prévisions initiales. De plus, il faudra attendre 2017 pour que la mine produise à pleine capacité. D.B.

À suivre dans cette section

Titres en action: Nissan, Warner Music
Mis à jour il y a 11 minutes | AFP

À la une

Transformation numérique: commencez par le client, pas par les TI!

BLOGUE INVITÉ. «Quelle est votre stratégie numérique?» provoque la panique chez plusieurs dirigeants d’entreprises.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Il y a 22 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Les marchés poursuivent leur rebond».

Titres en action: Nissan, Warner Music

Mis à jour il y a 11 minutes | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.