Où en serons-nous le 5 janvier ?

Publié le 19/12/2014 à 11:44

Où en serons-nous le 5 janvier ?

Publié le 19/12/2014 à 11:44

Par Jean Gagnon

(Photo: Bloomberg)

Plusieurs d’entre vous quitterons cet après-midi pour un congé bien mérité de 2 semaines. Compte tenu que Noel et le Jour de l’An seront fêtés cette année un jeudi, nombreux sont ceux qui feront le pont jusqu’au 5 janvier.


Mais ce jour-là, lorsque vous allez repartir votre ordinateur, qu’allez-vous découvrir en consultant la page de vos cotes boursières ? Seront-elles plus hautes, plus basses, ou encore inchangées ?


Bien malin qui peut le dire. Par ailleurs, force est de constater que l’on se quitte pour ce congé de fin d’année en pleine euphorie boursière. Depuis que Janet Yellen nous a expliqué il y a à peine 2 jours que la Réserve fédérale américaine (Fed) serait patiente en regard de sa décision de hausser éventuellement les taux d’intérêt, l’indice S&P 500 a bondi de 4,8 %.


Qui plus est, cela est survenu alors que l’indice semblait en chute libre depuis plus d’une semaine. Ainsi, pour une deuxième fois en deux mois, la bourse américaine transforme ce qui semblait être une déroute totale en une forte reprise qui prend la forme d’un V accentué.


Même chose à la Bourse de Toronto. Alors que la chute du prix du pétrole laissait craindre que l’indice S&P/TSX termine l’année en territoire négatif, voilà qu’il rebondit de plus de 5 % en quelques jours seulement.


Compte tenu que plusieurs professionnels de l’investissement seront absents au cours des deux prochaines semaines, la liquidité sur les marchés boursiers diminuera substantiellement. Cela signifie que les mouvements de marché peuvent être plus accentués si une tendance particulière se dessine.


Pas le temps de vendre à découvert


Alors que faire ? N’allez surtout pas prendre de positions à découvert, conseille Viet Buu, président de CTI Capital. Prendre une position à découvert consiste à vendre un titre que l’on ne possède pas dans le but de le racheter plus tard lorsqu’il aura baissé. « Il y a trop d’argent dans le système pour croire que les vendeurs puissent prendre le contrôle du marché présentement », dit-il.


Selon lui, la baisse du prix du pétrole équivaut à une baisse d’impôts. « Pas étonnant que les investisseurs soient dans l’esprit des Fêtes », dit-il.


L’absence de liquidité sur les marchés cause souvent des mouvements de marché exagérés ou erratiques, prévient Ismaël Chiadmi, vice-président principal chez Montrusco Bolton. « Les marchés font alors preuve de moins de rationalité, car les gros joueurs sont généralement absents compte tenu qu’il n’y a pas suffisamment de volume de transactions », dit-il. Il avoue néanmoins qu’il quitte pour le congé avec un biais légèrement positif en faveur du marché bousier.


Joyeux Noël et Bonne Année.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

La croissance américaine pourrait être plus forte que prévu

Mis à jour le 12/04/2019 | lesaffaires.com

Il est vrai que la croissance de l’économie américaine n’est plus aussi vive qu’à la mi-2018 , mais...

Bourse: des gains moins époustouflants qu'il n'y paraît

BLOGUE. Les manchettes déforment souvent le portrait. Un peu de recul dévoile un autre parcours pour le S&P 500.

À la une

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.

Comment calculer la valeur intrinsèque d'une entreprise

Il y a 50 minutes | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Si l’on applique la méthode scientifique, la formule pour calculer cette valeur est relativement simple.

Avantage concurrentiel (partie 2): les coûts de commutation et l’économie d’échelle.

BLOGUE INVITÉ. Est-ce un avantage concurrentiel du point de vue des banques canadiennes et de la STM?