MTY: deux autres achats mineurs dans son assiette

Publié le 12/12/2018 à 06:22

MTY: deux autres achats mineurs dans son assiette

Publié le 12/12/2018 à 06:22

Par Dominique Beauchamp
Un hamburger et des frites.

(Photo: 123rf.com)

Groupe d’alimentation MTY (MTY, 62,67$) ne déroge pas de sa stratégie d’acquisitions, mais ses deux derniers achats ne rassasient pas les investisseurs.


Le franchiseur de 70 enseignes de restaurants a complété l’achat des actifs de la chaîne Casa Grecque pour 22,3 millions de dollars, qui englobe 31 franchises, un centre de distribution ainsi qu’une cuisine centrale.


Mieux connu pour ses franchises Thai Express, Sushi Shop ou Mikes, MTY a aussi dévoilé l’achat d’une quatrième chaîne de hamburgers gourmet, South St. Burger, pour 4 à 6 millions de dollars, estime Leon Aghazarian, de Financière Banque Nationale.


La chaîne compte 26 franchises et 14 restaurants corporatifs, dont 31 en Ontario. Son chiffre d’affaires de 28 millions de dollars dégage un bénéfice d’exploitation inférieur à 1M$, évalue aussi l’analyste.


«South St. Burger offre un grand potentiel de croissance et renforcera la présence de MTY dans le marché des hamburgers gastronomiques», a déclaré le PDG Éric Lefebvre, par voie de communiqué.


Ces achats mineurs n’entachent aucunement la capacité financière de la société dont la dette atteint seulement 1,9 fois son bénéfice d’exploitation. Le franchiseur générera aussi des flux de trésorerie de 100M$ en 2019 par année et a aussi accès à un financement de 500M$, indique l’analyste.


Étant donné la croissance modeste des ventes par restaurants comparables, les transactions demeurent le principal moteur pour la performance du titre, répète l’analyste.



« Si MTY veut gagner en stature aux États-Unis en jouant gros, elle devra peut-être se frotter aux fonds privés dont les transactions gonflent les prix »


L’analyste ne touche pas au cours cible de 70$, même s’il se projette en 2020.


Il ajoute 0,02$ à sa prévision de bénéfice pour 2018 (2,85$) et 0,04$ à celle de 2019 (3,25$). Pour 2020, ses premières prévisions visent 3,45$ par action.


Le 10 octobre M. Aghazarian avait fait passer sa cible de 62 à 70$ parce que le bénéfice de 0,88$ du troisième trimestre avait surpassé ses prévisions par 38%.


L’action de MTY a connu une bonne année 2018 à ce jour, engrangeant un gain de 12,5%. C’est nettement mieux que le recul de 8,4% de l’indice S&P/TSX.


Son sommet annuel de 73,19$ remonte toutefois au 9 novembre.


 


 


 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.

Les tarifs: bref historique et perspective actuelle

BLOGUE INVITÉ. La guerre des tarifs entre la Chine et les États-Unis fait bien peur, mais ce n'est rien de nouveau!

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.

Une perspective à long terme remet les pendules à l'heure

18/01/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Malgré nos impressions, la volatilité en 2018 était un peu sous la moyenne des 20 dernières années.

Les tarifs: bref historique et perspective actuelle

BLOGUE INVITÉ. La guerre des tarifs entre la Chine et les États-Unis fait bien peur, mais ce n'est rien de nouveau!