Michael Sabia compare le bitcoin à un «billet de loterie»

Publié le 21/02/2018 à 15:26

Michael Sabia compare le bitcoin à un «billet de loterie»

Publié le 21/02/2018 à 15:26

Par Stéphane Rolland

Photo:123rf

Michael Sabia accorde peu de crédibilité au bitcoin. Le PDG de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a comparé la cryptomonnaie à un «billet de loterie», lors d’une conférence de presse mercredi.


«Pensez-vous que ce serait une bonne idée pour un régime de retraite d’acheter un billet de loterie? lance-t-il. Ce n’est pas ce que nous voulons. En ce moment, c’est ce que je pense du bitcoin.»


M. Sabia a fait ce commentaire dans le cadre de la publication des résultats du bas de laine des Québécois, qui a affiché un rendement de 9,3% en 2017. Si le dirigeant dédaigne le bitcoin, il en va autrement de la technologie derrière ce jeton: la chaîne de bloc.


«C’est différent de la technologie de la chaîne de bloc, poursuit-il. Nous ne voulons pas investir immédiatement dans cette technologie, mais nous sommes très conscients qu’elle pourrait offrir des occasions d’investissements ou bouleverser des industries dans le futur.»


Lire «Suivre le bitcoin, c'est comme piloter un avion»


Le point de vue de M. Sabia reflète une opinion largement répandue dans les milieux financiers traditionnels à savoir que le bitcoin a peu de valeur – le mot «bulle» est souvent prononcé-, mais que la technologie de la chaîne de bloc a un grand potentiel.


Parmi les partisans du bitcoin, on répond que la chaîne de bloc et le bitcoin sont en fait indissociables. Si l’un est bon, l’autre le serait inévitablement. Les optimistes jugent que le potentiel économique du bitcoin est sous-estimé et qu’il pourrait devenir une forme de valeur refuge, comme l’or. Bref, le fossé qui sépare sceptique et optimiste est grand.


Notre cahier Investir se penche sur la question:
Un bitcoin, ça vaut quoi ?
(réservé à nos abonnés).


 


Le dirigeant a affiché le même scepticisme au sujet des actions des producteurs de marijuana. Questionné sur ce secteur, le dirigeant a laissé planer un silence pendant qu’il fixait dans le vide avec une mine légèrement découragée, soulevant le rire des journalistes dans la salle.


«Le monde est suffisamment exigeant et nous avons besoin de 100% de nos facultés», lance-t-il pince-sans-rire.


 


Pour en savoir plus sur la conférence de la Caisse :


La Caisse de dépôt affiche un rendement de 9,3% pour 2017


REM: la Caisse se défend d'avoir laissé tomber Bombardier


 


 


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Cryptomonnaies: la fin de l'hiver approche dit un pionnier

17/01/2019 | AFP

Le cofondateur de l'Ethereum croit que l'appétit pour les cryptomonnaies devrait revenir au 1er ou 2e trimestre.

2018, l'antithèse de 2017 sur les marchés

21/12/2018 | Ian Gascon

Je profite de ce dernier billet de l’année, pour revenir sur certains éléments marquants de 2018.

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.

Six manières de réduire vos erreurs d'investissement

22/03/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. C'est simple, moins vous avez à prendre de décisions, moins vous commettez d'erreurs.