Metro reprend les rachats d'actions

Publié le 21/11/2018 à 09:50

Metro reprend les rachats d'actions

Publié le 21/11/2018 à 09:50

Par Stéphane Rolland

Metro (MRU) a dévoilé des résultats relativement conformes aux attentes des analystes tandis que l’épicier reprend son programme de rachat d’actions après avoir priorisé le remboursement de sa dette.

Au quatrième trimestre (terminé le 29 septembre), Metro a dévoilé un bénéfice ajusté par action de 0,63$, semblable aux prévisions des analystes. Le bénéfice ajusté ne prend pas en compte certaines charges de restructuration liées au réseau pharmaceutique. En tenant compte de ces coûts, le bénéfice a reculé de 6,4% à 145 M$.

Environ 15 minutes après l’ouverture de la Bourse, le titre de Metro gagnait un modeste 0,21% à 42,91 $. 

Il s’agit du premier trimestre où les résultats du Groupe Jean Coutu sont comptabilisés pour l’entièreté de la période. Des synergies de 6,6 M$ ont été réalisées au cours du trimestre. «Le travail d'intégration progresse bien et nous sommes confiants de pouvoir réaliser le plein potentiel de ce regroupement prometteur», commente Eric La Flèche, le PDG, dans une lettre accompagnant le rapport trimestriel de la société. «Nous sommes mieux positionnés que jamais pour répondre aux besoins quotidiens de nos clients et créer de la valeur pour nos actionnaires.»

Dans une brève note publiée après les résultats, Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, affirme que l’intégration semble «sur la bonne voie». L’objectif de la société est de réaliser des synergies de 75 M$.

Metro a aussi annoncé la reprise de son programme de rachat d’actions. Elle l’avait suspendu pour un an, le temps de rembourser des dettes liées à l’acquisition du Groupe Jean Coutu. La société pourra racheter jusqu’à 7 millions d’actions dans la prochaine année, ce qui représente 2,7% des titres en circulation. «Ça reflète la rigoureuse utilisation des forts flux de trésorerie consacrés au remboursement de la dette», commente Mme Nattel.

L’inflation alimentaire, très suivie par les analystes, a été d’environ 0,8% pour Metro durant cette période de 13 semaines. La semaine dernière, Loblaw a confirmé que l’inflation a été moins élevée que prévu, forçant les analystes à revoir leurs prévisions pour le secteur.

Revenus

Les revenus, pour leur part, ont augmenté de 15,7% à 3,7 G$. L’intégration du Groupe Jean Coutu a fortement contribué à cette hausse. Sans l’acquisition, les revenus ont augmenté à un rythme de 2,5%. Les ventes comparables des magasins d’alimentation ont été de 2,1%.

La marge brute est restée relativement stable à 19,7%, comparativement à 19,6% au cours de la même période l’an dernier. Pour les exercices 2017 et 2018, la marge brute est restée stable à 19,7%.


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Prévoir la relance du Québec inc. au lendemain de la COVID-19

Un groupe de ministres mené par Eric Girard se penche sur les conséquences économiques de la COVID-19.

La COVID-19 semble déjà avoir un impact sur les habitudes d'achat en ligne

Vingt-huit pour cent des répondants ont affirmé avoir effectué davantage d’achats en ligne depuis le début de la crise.

Guide de survie de l'extraverti en confinement

11:14 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Voici cinq suggestions pratiques pour nos compagnons extravertis qui n'en peuvent plus de la quarantaine.