Metro-Coutu: RBC juge le prix fort, mais fait confiance aux dirigeants

Publié le 27/09/2017 à 14:38

Metro-Coutu: RBC juge le prix fort, mais fait confiance aux dirigeants

Publié le 27/09/2017 à 14:38

Par Dominique Beauchamp

Metro(MRU 43,61$) paie un fort prix pour Groupe Jean Coutu(PJC.a 24,54$) mais Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, fait entièrement confiance à la discipline des dirigeants de l’efficace épicier pour rentabiliser la transaction.

Au prix de 24,50$, la transaction de 4,3 milliards de dollars équivaut à 14,5 fois le bénéfice d’exploitation de Groupe Jean Coutu, avant les synergies.

C’est nettement plus que le multiple de 11 fois payé fois payé par Loblaw pour Shoppers Drug Mart/Pharmaprix et surtout supérieur au multiple de 9 à 9,5 fois auquel se négocient les actions de Metro, précise l’analyste, dans une note préliminaire intitulée Maîtres chez nous.

«Metro doit percevoir un énorme potentiel de synergies. Étant donné la rigueur d’exploitation et la discipline de répartition de capital dont a fait preuve Metro dans le passé, nous présumons que l’union des deux entreprises sera rentable pour ses actionnaires», évoque l'influente Mme Nattel.

Deuxième au Québec avec 566 pharmacies au Québec

Ensemble, les 184 pharmacies Brunet de Metro et les 382 magasins Jean Coutu seraient deuxième au Québec, pour le nombres de magasins.

L’analyste signale aussi que le Bureau de la concurrence a approuvé l’achat d’Uniprix par McKesson Canada, en décembre, qui compte 601 pharmacies au Québec.

Mme Nattel calcule que Metro aurait les moyens d’ajouter 2,8 milliards à sa dette pour financer la transaction, ce qui ferait grimper la dette totale jusqu’à 3-3,5 fois le bénéfice d’exploitation proforma de 1,25 milliard de dollars, avant les synergies.

Loblaw aussi avait aussi soulevé son ratio d’endettement jusqu’à 3,2 fois pour mettre la main sur Shoppers Drug Mart.

Si Metro choisissait de vendre ses 32,2 millions d’actions d’Alimentation Couche-Tard(ATD.B, 57,89$), d’une valeur de 1,5 à 1,6 milliard après impôts, son ratio d’endettement serait de 2,5 fois son bénéfice d’exploitation, avant les synergies.

Pour l’instant, Mme Nattel maintient son cours cible de 47$ et sa recommandation d’achat pour Metro.

 

Les enseignes de Metro

 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 11 février

Sur le même sujet

La pression qui pèse sur Couche-Tard

Édition du 14 Septembre 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Pour Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 84,74 $), satisfaire ses actionnaires trimestre après trimestre ...

Couche Tard a dégagé un bénéfice en hausse de 18 % pour son 1er trimestre

Par ailleurs, le détaillant a annoncé un fractionnement de ses actions de catégorie A et B, à raison de deux pour une.

À la une

Ces trois tendances bouleverseront l'économie américaine

14/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Elles auront des impacts positifs et négatifs sur la société, les entreprises et les travailleurs américains.

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.