Magna et Linamar, des occasions en plein scandale de leur client Volkswagen


Édition du 03 Octobre 2015

Les investisseurs téméraires peuvent envisager de cueillir les titres de Magna International (NY, MGA, 45,90 $ US) et Linamar (Tor., LNR, 67,65 $), éclaboussés en Bourse par la duperie de leur client Volkswagen qui a équipé ses moteurs diesel de logiciels faussant ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

À surveiller: Aritzia, Magna et Couche-Tard

10/01/2019 | François Pouliot

Que faire avec les titres d'Aritzia, Magna et Couche-Tard?

Pourquoi la Bourse de Toronto ne fête pas le nouvel Aléna?

Après un suspense de treize mois, le S&P/TSX célèbre bien peu. Voici des explications.

À la une

Petit guide de survie au «bad buzz»

20/02/2020 | Catherine Charron

Lorsqu’une soirée entre amis entache votre image de marque sur les réseaux sociaux, voici comment éponger les dégâts.

Victoria's Secret quitte la Bourse

20/02/2020 | AFP

Le nouvel actionnaire majoritaire est le fonds Sycamore, qui a déboursé 525M$ en échange de 55% du capital.

Encore des changements chez Nemaska Lithium: le président quitte

Guy Bourassa n’est plus aux commandes de l’entreprise à l’abri de ses créanciers depuis presque deux mois.