Magna et Linamar, des occasions en plein scandale de leur client Volkswagen


Édition du 03 Octobre 2015

Les investisseurs téméraires peuvent envisager de cueillir les titres de Magna International (NY, MGA, 45,90 $ US) et Linamar (Tor., LNR, 67,65 $), éclaboussés en Bourse par la duperie de leur client Volkswagen qui a équipé ses moteurs diesel de logiciels faussant ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

À surveiller: Aritzia, Magna et Couche-Tard

10/01/2019 | François Pouliot

Que faire avec les titres d'Aritzia, Magna et Couche-Tard?

Pourquoi la Bourse de Toronto ne fête pas le nouvel Aléna?

Après un suspense de treize mois, le S&P/TSX célèbre bien peu. Voici des explications.

À la une

Le budget fédéral rate de 14 G $ la cible pour 2018-2019

C'est un troisième manque à gagner de plus de 10 milliards $ en autant d’années.

Les ventes manufacturières ont reculé en juillet au Canada

Des reculs ont notamment été observés du côté de la transformation des métaux et du secteur automobile.

À surveiller: WSP, Cascades et Boyd

Que faire avec les titres de WSP Global, Cascades, et Boyd? Voici quelques recommandations d'analystes.