Lululemon: le fondateur tout sauf zen face à la performance boursière

Publié le 01/06/2016 à 15:23

Lululemon: le fondateur tout sauf zen face à la performance boursière

Publié le 01/06/2016 à 15:23

Par lesaffaires.com

Le fondateur de la chaîne de vêtements de yoga Lululemon Athletica(Nasdaq, LULU), Chip Wilson, exige des changements à la façon dont l’entreprise est gérée en raison de sa performance décevante en Bourse.

Dans une lettre aux actionnaires et aux administrateurs de Lululemon publiée mercredi sur le site Elevatelululemon.com (voir ci-dessous), l’homme d’affaires soutient que l’entreprise s’est égarée et qu’elle est à la traîne de rivales comme Nike(NY., NKE) et Under Armour(NY., UA).



Principal actionnaire de la chaîne avec encore 14% des titres en circulation, M. Wilson presse la direction de Lululemon d’adopter «une stratégie de façon urgente» afin de regagner son avantage concurrentiel et une croissance rentable.

Graphiques à l’appui, M. Wilson démontre sur le site Web Elevatelululemon que la société a affiché une performance inférieure à ses rivales en Bourse depuis que Laurent Potdevin a été embauché comme PDG, en décembre 2013.

Depuis, le titre de la société fondée à Vancouver a reculé de 8%, tandis que ceux de Under Armour et de Nike ont grimpé de respectivement 79% et 45%. Et pendant ce temps, le S&P 500 a pris 13%.

En entrevue à CNBC, M. Wilson a mentionné que ces chiffres étaient difficiles à avaler. L’homme d’affaires ne cherche pas à récupérer son bébé, mais estime qu’il est de son devoir de mettre en perspectives la performance de Lululemon, son enfant.

Même si la direction de Lululemon a pris des mesures pour améliorer la performance, il y a encore place à amélioration, juge M. Wilson, tant sur le plan de la performance du titre que des résultats financiers.

«La vision est ce qui manque cruellement», déplore M. Wilson. À ses yeux, l’entreprise n’est pas aussi innovante qu’elle l’affirme.

À court terme, les investisseurs semblent aimer le message du fondateur de Lululemon. Le titre prend 2,5% au moment d’écrire ces lignes.

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.