Loblaw pour la croissance, Metro pour le prix


Édition du 18 Janvier 2014

Loblaw pour la croissance, Metro pour le prix


Édition du 18 Janvier 2014

Empire (Tor., EMP.A, 72,42 $)

Une juste évaluation

Cours / bénéfice (2014) : 12,1 x (Bloomberg)

Cours cible moyen 12 mois des analystes sondés par Bloomberg : 83,44 $

Le propriétaire de Sobeys, IGA et Boni Soir a volé la vedette à l'été 2013 en mettant la main sur les magasins de Canada Safeway, qui étaient notamment convoités par Metro. «Un excellent coup des dirigeants», avoue Marie-Ève Savard, qui rappelle cependant qu'une acquisition ne s'effectue jamais sans risque.

Empire - «un brillant opérateur», selon la gestionnaire d'expérience - n'en finit d'ailleurs pas de surprendre. La société prévoit investir avec ses partenaires plus de 100 millions de dollars d'ici cinq ans pour appuyer le déploiement de ses nouvelles enseignes IGA Express et IGA Mini, annoncées le 22 novembre 2013.

«IGA Express, c'est un hybride entre un supermarché, un dépanneur et de la restauration rapide, mais dont l'objectif est de mieux faire manger les Québécois sur le pouce. Nous sommes allés voir ce qui se faisait de mieux dans le monde et nous nous en sommes inspirés pour élaborer la meilleure formule pour nos clients», explique Claude Tessier, président de Sobeys Québec.

Les produits de base offerts par les principaux épiciers se ressemblent habituellement beaucoup. «Pour réaliser des profits supérieurs, les épiciers doivent soit se faire concurrence sur le plan des coûts, ou innover au chapitre de l'offre alimentaire», résume Pierre-Olivier Langevin, gestionnaire de portefeuille adjoint, chez Medici.

À cet effet, nos voisins du Sud semblent avoir une longueur d'avance. «La chaîne Whole Foods Market est reconnue pour son offre de produits très frais et pour sa percée dans le créneau biologique. Les acteurs canadiens pourraient être tentés de reproduire ce modèle», dit-il. C'est que tous les épiciers veulent désormais se différencier de Wal-Mart et de Target. La tendance, indéniable, se dessine : les Canadiens veulent mieux manger. «Metro, Loblaw et Empire élaborent chacun leur concept de produits frais», ajoute Mme Savard.

Malgré ce renouveau d'Empire et sa participation de 42,1 % dans le fonds de placement immobilier Crombie REIT ainsi que dans le promoteur immobilier Genstar, la communauté financière demeure tiède à l'égard du titre. Mme Savard fixe son cours cible à 83 $ et considère la faible présence de l'entreprise dans le segment à escompte comme étant son talon d'Achille.

Le consensus Factset se situe quant à lui à 84,13 $, pour un rendement potentiel plutôt modeste d'environ 10 %.

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.