Lightspeed vise le milliard des licornes

Publié le 22/02/2019 à 13:12, mis à jour le 22/02/2019 à 15:52

Lightspeed vise le milliard des licornes

Publié le 22/02/2019 à 13:12, mis à jour le 22/02/2019 à 15:52

Par Dominique Beauchamp
Une licorne de profil.

(Photo: 123rf.com)

Le concepteur montréalais de logiciels aux points de vente Lightspeed veut faire son entrée en Bourse avec une valeur boursière d’un milliard de dollars.

Cette barre lui vaudrait ainsi le statut de licorne, si cher au milieu de la technologie et des start-ups.

La société en forte croissance, mais encore déficitaire après 14 ans d’exploitation, prévoit émettre 200 à 230 millions de dollars d’actions dans une fourchette de 13 à 15$ chacune, selon le document de présentation.

Une valeur d’un milliard signifie que Lightspeed (LPSD) ferait ses premiers pas en Bourse à la mi-mars dotée d’une évaluation de 16,6 fois les revenus annualisés de 20 millions de dollars américains du plus récent trimestre.

Cela se compare au multiple de 18,6 fois les revenus des douze derniers mois de son plus proche comparable Shopify (SHOP, 238,78$). Le chouchou canadien du commerce électronique se négocie aussi à un multiple de 12,6 fois les revenus prévus dans 12 mois et de 375 fois les profits projetés dans 12 mois, selon Reuters.

Lightspeed a accru ses revenus de 30 à 72 M$US depuis 2016, mais sa perte d’exploitation s’est creusée de 22 à 34M$US, entre 2017 et 2018.

Les flux de trésorerie ont aussi été déficitaires de 10M$ US en 2017 et de 10,9M$ US en 2018, indique le prospectus préliminaire.

Ses logiciels sont offerts sous forme de modules payés mensuellement. Quelque 31% des clients achète plus d'un de ses modules. 

Ses solutions ont traité des transactions brutes de 13,6 milliards de dollars américains dans les 47000 établissements de ses clients, situés dans 100 pays. Quelque 90% de ses revenus seraient de nature récurrente. 

La société fonde beaucoup d'espoir pour sa croissance sur sa nouvelle solution de paiements Lightspeed Payments dont elle accélère le déploiement. 

Les présentations itinérantes pour les investisseurs débutent la semaine prochaine.

L’actionnaire principal avec 19,9% des actions, l'entrepreneur Dax Dasilva aura 49,8% des droits de votes, grâce à ses 16 millions d'actions, à quatre droits de vote chacune.

Le deuxième actionnaire est la Caisse de dépôt et placement avec 36,5% des actions et 22,5% des droits de vote. L'institution aurait investi de 200 à 300 M$ depuis 2015. La structure de capital du document révèle d'ailleurs 309,9M$US d'actions privilégiées en circulation.

La société n'a pas de dette à long terme, mais sa structure de capital indique des pertes accumulées de 363,8M$US.

L'émission lui donnera un capital d'au moins 155M$US que la société veut investir dans l'acquisition de clients, l'augmentation des revenus moyens par abonné par mois (actuellement de 200$US), la mise au point de nouvelles solutions et des acquisitions sélectives. 

 

 

Sur le même sujet

À surveiller: Metro, CP et Target

Que faire avec les titres de Metro, CP et Target? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Apple, Google, Uber...

21/11/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

La crise climatique pose un risque au système financier, dit Poloz

La BdC développe des modèles pour mieux comprendre leurs conséquences.

Guy Cormier veut instaurer une identité numérique

C'est ce qui est sorti de la consultation parlementaire qui se penche sur le vol massif de données personnelles.

Bourse: Wall Street termine en baisse, préoccupée le commerce

Mis à jour le 21/11/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Mercredi, elle était lestée par un regain de pessimisme sur le front commercial.