Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

Publié le 16/09/2022 à 14:30

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

Publié le 16/09/2022 à 14:30

14 septembre

Dans les Titres en action:

ABB investit aux États-Unis dans une nouvelle usine de bornes de recharge

Le groupe helvético-suédois ABB (ABBN.SW, 26,73 $CHF, en baisse de 2,41%) investit dans un nouveau site de production pour les bornes de recharge destinées aux véhicules électriques aux États-Unis, annonce-t-il mercredi, maintenant les investissements pour cette division dont il a repoussé l'introduction en Bourse. Dans un communiqué, le groupe a évoqué un investissement de «plusieurs millions de dollars» dans une usine à Columbia, en Caroline du Nord, qui doit déboucher sur la création d'une centaine d'emplois, sans toutefois en fournir le montant exact.

Cette usine sera en mesure de fabriquer 10 000 chargeurs par an d'une puissance de 20 à 180 kilowatts pour répondre à la demande grandissante de bornes de recharge publiques, pour les bus scolaires ainsi que pour les flottes de véhicules. À l'heure où les entreprises s'interrogent sur la relocalisation de la production, cette nouvelle implantation aux États-Unis doit lui permettre de répondre plus rapidement à la demande, de «créer une chaîne d'approvisionnement localisée plus efficace» et de «réduire les délais de livraison», précise ABB dans un communiqué.

Les États-Unis sont le plus gros marché d'ABB. Le groupe qui fabrique aussi bien des robots industriels que des systèmes de traction ferroviaire ou des moteurs à basse tension pour les bateaux y dispose de 40 usines et centres de distribution. Il y emploie environ 20 000 personnes. Le groupe avait prévu d'introduire en Bourse sa division d'e-mobilité, spécialisée dans les bornes de recharge électrique. Fin juin, il a toutefois décidé de repousser l'opération à une date non définie devant les secousses sur les marchés financiers.

BRP a relevé ses prévisions après un bon deuxième trimestre

BRP (DOO.TO, 96,64 $, en hausse de 7,99%) a relevé ses prévisions en déclarant un bénéfice net de 237,7 millions de dollars au deuxième trimestre et des ventes en hausse de 28% par rapport à il y a un an. Le fabricant de Ski-Doo et Sea-Doo affirme que son bénéfice net par action s’est élevé à 2,94 $ pour le trimestre terminé le 31 juillet, comparativement à un bénéfice de 212,9 M$ ou 2,46 $ par action un an plus tôt.

Les revenus de ce qui était le deuxième trimestre de l’exercice 2023 de l’entreprise ont totalisé 2,44 G$, contre 1,90 G$ au même trimestre l’an dernier. BRP affirme que son bénéfice normalisé pour le trimestre s’est élevé à 2,94 $ par action, en hausse par rapport à un bénéfice normalisé de 2,89 $ par action il y a un an.

Dans ses perspectives, la société dit qu’elle s’attend désormais à ce que ses revenus pour l’ensemble de son exercice 2023 augmentent entre 26 et 31% par rapport à son exercice 2022, en hausse comparativement aux prévisions antérieures de croissance entre 24 et 29%. BRP a également relevé ses prévisions de bénéfice par action pour son exercice 2023 entre 11,30 $ et 11,65 $, en augmentation par rapport aux prévisions précédentes entre 11,00 $ et 11,35 $.

À surveiller

BRP (DOO, 89,49$): solide deuxième trimestre et rattrapage en vue par la suite. Comme l’avait espéré Derek Dley de Canaccord Genuity, la forte demande pour les véhicules côte à côte et la hausse des prix de vente de l'ensemble des produits ont compensé en partie les problèmes d’approvisionnement et la disponibilité limitée des motomarines si bien que BRP a dévoilé des revenus et un bénéfice d’exploitation record et supérieurs aux consensus.

Brookfield Management (BAM, 49,39 $ US): le gestionnaire d’actifs veut doubler sa valeur intrinsèque d’ici cinq ans. Le mastodonte de la gestion d’actifs a présenté ses orientations financières pour les cinq prochaines années lors de la rencontre annuelle des analystes qui a été entièrement consacrée à la société mère du groupe, pour la première fois. Neuf hauts dirigeants ont prononcé des allocutions.

Shawcor (SCL, 8,25 $): un moment idéal pour mettre en vente sa filiale de revêtement des pipelines. Dans un nouvel effort pour se revaloriser en Bourse, le prestataire de services au secteur pétrolier se recentre sur matériaux composites destinés à diverses industries afin de produire des revenus moins tributaires des aléas de l’industrie pétrolière.

 

Pour consulter les titres du 15 septembre, cliquez suivant.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 29 mai

Mis à jour il y a 2 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés d'actions en baisse, pénalisés par la remontée des taux obligataires.

Bourse: les gagnants et les perdants du 28 mai

Mis à jour le 28/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

OPINION Les nouvelles du marché du mardi 28 mai
Mis à jour le 28/05/2024 | Refinitiv
Bourse: le Nasdaq bat un record, le Dow Jones recule
Mis à jour le 28/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 28 mai
Mis à jour le 28/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Freiner les évictions sans nuire à la densification

Il y a 0 minutes | Jean Sasseville

EXPERT INVITÉ. Un moratoire sur les évictions est une décision populaire qui s’attaque aux symptômes seulement.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 29 mai

Mis à jour il y a 2 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés d'actions en baisse, pénalisés par la remontée des taux obligataires.

Le pétrolier ConocoPhillips annonce le rachat de Marathon Oil

Il y a 9 minutes | AFP

Une opération qui valorise l’entreprise à 22,5 milliards de dollars américains.