Les stratégies multi-actifs de Fidelity Canada

Publié le 06/01/2023 à 14:00

Les stratégies multi-actifs de Fidelity Canada

Publié le 06/01/2023 à 14:00

Morningstar couvre trois produits multi-actifs de Fidelity au Canada, chacun avec ses propres avantages et inconvénients distinctifs. (Photo: 123RF)

Les investisseurs canadiens ont le choix entre plus de mille fonds de répartition d’actifs et les différences entre eux peuvent être subtiles.

Par exemple, Morningstar couvre trois produits multi-actifs de Fidelity au Canada, chacun avec ses propres avantages et inconvénients distinctifs. Tous trois reçoivent les mêmes cotes aux Piliers Personnel et Processus: respectivement Supérieure à la moyenne et Moyenne, selon la méthodologie des Cotes des analystes Morningstar, et ils offrent tous aux investisseurs des portefeuilles tout-en-un et se partagent certains gestionnaires.

Jetons donc un coup d’œil plus attentif à ce qui les distingue les uns des autres.

S’il y a un domaine dans lequel ces fonds brillent, c’est leur Pilier «Personnel». Ces fonds obtiennent tous un score «Supérieur à la moyenne» pour leurs gestionnaires. Voici un aperçu détaillé de chaque stratégie, et de comment le gestionnaire en tire les ficelles.

 

La stratégie Portefeuilles mondiaux de Fidelity

Les portefeuilles mondiaux de Fidelity, lancés en 2007, présentent quatre options: Revenu, Équilibrés, Croissance et Actions. David Wolf, Davis Tulk et Geoff Stein gèrent ces portefeuilles, qui sont constitués d’une combinaison de fonds négociés en bourse comme le FNB iShares Gold Trust (IAU), des fonds communs de Fidelity activement gérés comme le fonds Fidelity Discipline canadienne, et des produits dérivés, comme les contrats à terme.

En 2013, l’équipe a commencé à utiliser des FNB pour établir des positions à plus court terme à partir de ses vues sur l’économie. Par exemple, elle a récemment possédé iShares TIPS Bond ETF parce que les gestionnaires pensent que l’inflation persistera plus longtemps que le marché ne s’y attend. Le travail précédent de MM. Wolf et Tulk à la Banque du Canada leur donne des informations sur les politiques des banques centrales en matière de taux d’intérêt qui se sont avérées utiles en 2022, lorsque les gestionnaires ont réuni des liquidités alors que les actions et les obligations s’effondraient.

À la différence des deux autres fonds de cette liste, les portefeuilles mondiaux ont beaucoup plus de participations non canadiennes, ce qui dilue l’influence des meilleurs gestionnaires canadiens de Fidelity, comme Hugo Lavallée du Fonds Fidelity Opportunités canadiennes (coté Argent), et Marc Schmehl, du Fonds Fidelity Croissance canadienne (coté Bronze).

À l’exception du Portefeuille Fidelity Actions mondiales, qui reçoit une cote Bronze des analystes Morningstar, tous les fonds de cette stratégie obtiennent une cote Neutre des analystes Morningstar.

 

La stratégie de Répartition d’actifs canadienne de Fidelity

Le Fonds Fidelity Répartition d’actifs canadienne, lancé en 1994, est l’un des fonds communs canadiens les plus anciens de Fidelity. MM. Wolf et Stein gèrent ce fonds axé sur les valeurs canadiennes de la même manière que les portefeuilles mondiaux de Fidelity, avec une différence notable: au lieu de sélectionner de multiples fonds communs activement gérés de Fidelity, ils choisissent quelques gestionnaires pour s’occuper de la sélection de titres. Ce fonds de la catégorie Équilibrés canadiens existe dans une seule version: 70% d’actions et 30% de revenu fixe. Il obtient une cote des analystes Morningstar Neutre.

Les gestionnaires du volet d’actions M. Lavallée, Don Newman du Fonds Fidelity Dividendes Plus, et Darren Lekkerkerker du Fonds Fidelity Amérique du Nord, tous deux extrêmement performants, justifient la cote Supérieure à la moyenne de la stratégie au pilier Personnel.

L’effort fourni par le portefeuille pour contrecarrer l’inflation en 2021 reflète l’influence des gestionnaires des Portfeuilles mondiaux MM. Wolf et Stein, qui ont bifurqué vers les liquidités d’une façon plus agressive sur ces produits que pour les portefeuilles mondiaux, parce que le Canada est plus sensible aux taux d’intérêt que les États-Unis.

La stratégie Équilibrée Canadienne de Fidelity

La stratégie Équilibrée Canadienne, lancée en 1998, est la plus simple de ces trois stratégies, mais elle limite les décisions actives de MM. Wolf et Stein, les gestionnaires de portefeuille conservant plutôt une répartition relativement statique à 50/50 entre actions et revenu fixe pour ce fonds équilibré neutre canadien.

Ce fonds s’en remet au personnel sous-jacent suivant: Darren Lekkerkerker pour la gestion d’actions, les gestionnaires obligataires canadiens Sri Tella et Lee Ormiston, et les gestionnaires d’obligations canadiennes à rendement élevé Harley Lank et Alexandre Karam. Cette dernière paire donne à la stratégie équilibrée canadienne quelque chose qui manque dans les portefeuilles de répartition d’actifs: une part de 10% d’actions américaines à haut rendement pour diversifier la participation au revenu fixe.

Le volet d’actions de M. Lekkerkerker est l’élément dominant de la performance du fonds. Ses choix d’actions diffèrent de ceux de son Fonds Fidelity Actions nord-américaines, mais il a procédé à des permutations adroites entre les États-Unis et le Canada dans le passé. Ce fonds possédait principalement des actions canadiennes en 2022, ce qui a bien servi. Il obtient une cote des analystes Morningstar Neutre.

 

Les personnes qui tirent les ficelles font toute la différence

Les investisseurs auront pu observer que tous les fonds de cette liste à l’exception d’un seul ont une cote Neutre: c’est à cause des frais que font payer les diverses catégories de parts de ces stratégies. Ces frais empêchent la plupart de leurs catégories de parts d’obtenir des Cotes des analystes Morningstar plus élevées. Les trois fonds montrent l’importance de la logique qui sous-tend les Cotes Morningstar d’un fonds.

Les Cotes Supérieures à la moyenne au pilier Personnel sont attribuées pour différentes raisons: les Portefeuilles mondiaux de Fidelity bénéficient de l’expertise de David Wolf et David Tulk, le Fonds Fidelity Réparition d’actifs met l’accent sur ses gestionnaires de portefeuille vedettes comme Hugo Lavallée, et le Fonds Fidelity équilibré canadien attribue sa capacité à générer des rendements excédentaires à Darren Lekkerkerker. 

Les investisseurs qui évaluent les trois devraient prendre note que leurs nuances respectives peuvent conduire à des résultats différents.

Sur le même sujet

À surveiller: Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet

Que faire avec les titres Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet? Voici des recommandations d’analystes.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.

OPINION La place du Canada en investissement responsable
16/05/2024 | Tommy Ouellet
À surveiller: Premium Brands Holding, Wesdome et GDI
Mis à jour le 14/05/2024 | Catherine Charron
Titres en action: RioCan
Mis à jour le 08/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Maîtriser l'art du budget vacances

EXPERT INVITÉ. L'élaboration et le respect d'un budget de vacances ne se limitent pas à l'analyse de chiffres.

Quand la Bourse fait office de casino

EXPERT INVITÉ. Comme le casino ou l’achat de billets de loterie, la Bourse sert régulièrement de plateforme spéculative.

À surveiller: Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet

Que faire avec les titres Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet? Voici des recommandations d’analystes.