Le titre de Microsoft a toujours la faveur des analystes

Publié le 06/11/2009 à 00:00

Le titre de Microsoft a toujours la faveur des analystes

Publié le 06/11/2009 à 00:00

Par Alain McKenna

Le grand patron de Microsoft, Steve Ballmer. Photo: Bloomberg

Si les résultats financiers de Microsoft au premier trimestre de 2010 ont dépassé les prévisions des analystes, ceux-ci continuent de tabler sur une croissance plutôt modeste de l'entreprise au cours des prochaines années.

Le changement structurel du marché des logiciels au profit de l'informatique en nuage (les services basés sur Internet remplaçant les logiciels) pourrait même, à terme, mener à un déclin des ventes des deux produits-vedettes de la multinationale informatique, les logiciels Windows et Office.

" La menace que l'informatique en nuage fait peser sur Windows et Office est le principal risque auquel Microsoft fait face, croit Toan Tran, analyste chez Morningstar. En raison des changements causés par ce nuage, Windows et Office ne seront que des coquilles vides d'ici dix ans. "

L'analyste pense toutefois que Microsoft s'en tirera plutôt bien en opérant une transition de sa stratégie de produits vers Azure, la solution d'informatique en nuage que l'entreprise a dévoilée en version préliminaire plus tôt cette année.

" Nous pensons qu'Azure deviendra un produit hautement profitable d'ici dix ans ", estime-t-il.

Des nouveautés importantes pour 2010

À court terme, l'arrivée sur le marché de Windows 7, rapidement suivie du lancement d'une nouvelle version de la suite bureautique Office, laisse présager que 2010 sera une bonne année pour Microsoft. Les experts ont unanimement relevé leurs prévisions boursières à court terme, et voient la valeur de son action croître sensiblement, à un cours cible d'environ 32 $ US.

C'est nettement supérieur aux attentes initiales, puisque certains pessimistes, dont Israel Hernandez, de Barclays Capital, voyaient l'action de Microsoft plafonner à 20 $ US. Il a relevé sa cible à 31 $. " Microsoft a dévoilé des prévisions plus prometteuses qu'au cours des plus récents trimestres, ce qui reflète une tendance voulant que le trimestre précédent représentait un creux fondamental ", explique l'analyste de Barclays.

François Campeau, de Trilogy Advisors, résume le mieux ce regain d'optimisme généralisé entourant le titre de Microsoft. " Le titre était sous-évalué parce que les gens confondaient des problèmes structurels et des problèmes cycliques. Les résultats publiés par Microsoft démontrent que c'était plus cyclique qu'autre chose. " Il suggère de conserver le titre.

Par ailleurs, Microsoft revendique une situation financière à toute épreuve. Elle possède des liquidités nettes de 36,7 milliards de dollars américains, soit 4,12 $ US par action. Cela lui permet de récompenser ses actionnaires de multiples façons, dont le rachat d'actions. Microsoft a consacré environ 2,6 milliards au versement de dividendes et aux rachats d'actions au cours du dernier trimestre.

À la une

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.