Le réalignement industriel de General Electric s'accélère


Édition du 13 Juin 2015

L'intérêt des acquéreurs est tel que General Electric (GE, 27,34 $) pourrait se départir de l'essentiel de ses activités financières bien avant les trois ans que s'était donné le conglomérat industriel dirigé par Jeffrey Immelt. Le ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

GE chute sur des accusations de falsification des comptes

15/08/2019 | AFP

Un expert comptable eut accusé GE d'avoir falsifié ses comptes, ce que le groupe a vigoureusement démenti.

Une nouvelle année difficile pour GE, qui demeure optimiste

14/03/2019 | AFP

Elle a promis de rectifier le tir lors des deux prochaines années tout en réduisant drastiquement sa dette colossale.

À la une

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.

Plus d'un milliard de marchandises bloquées au Québec

17/02/2020 | François Normand

«Une grosse entreprise manufacturière canadienne devra bientôt ralentir ou fermer des chaînes de production.» - MEQ