Le camionneur TFI sur les rangs pour un achat opportuniste aux États-Unis

Publié le 22/02/2019 à 11:54

Le camionneur TFI sur les rangs pour un achat opportuniste aux États-Unis

Publié le 22/02/2019 à 11:54

Par Dominique Beauchamp
Un camion de transport de marchandises roulant sur l'autoroute.

(Photo: 123rf.com)

Le spécialiste du transport et de la logistique TFI International pourrait mettre la main sur des actifs stratégiques pour renforcer la livraison du dernier kilomètre.


L'ex-Transforce (TFII, 40,42$) a en effet déposé une offre pour acquérir certains éléments d’actif de l’Américaine BrevEx, qui vient de se placer sous la protection de la loi de la faillite et de déclencher une mise aux enchères de 60 jours, révèle Benoit Poirier de Desjardins Marchés des capitaux.


Si TFI remportait la mise, estimée à moins de 15 millions de dollars américains, la transaction serait très prometteuse compte tenu du réseau de BeavEx dont le service de livraison en un jour couvre 77% de la population américaine grâce à ses 4000 chauffeurs dans 38 états.


De plus, BeavEx exploite le service aérien BeavExpedite et le service de livraison médicale d’urgence Guardian Medical Logistics, précise l’analyste.


BeavEx aurait réalisé des revenus de 198M$US en 2018, mais l’entreprise trentenaire aurait essuyé une perte de 9,9M$US.


M. Poirier imagine déjà que si TFI rentabilisait les actifs achetés, en éliminant le chevauchement de 60% des terminaux entre les deux entreprises entre autres, l’achat pourrait ajouter 200M$ aux revenus et 18M$ au bénéfice d’exploitation, d’ici trois ans.


De telles prévisions équivalent à 1 à 2$ de plus à la valeur de l’action de TFI.


Ces estimations reposent sur les hypothèses que les revenus de BeavEx baissent de 25% en raison de la rationalisation des contrats, mais que ses marges atteignent celles de de 9,5% de division de logistique de TFI.


Le service médical, qui effectue 12 millions de livraisons par année, diversifierait bien le service de livraison au dernier kilomètre de TFI, croit aussi M Poirier qui fixe son cours-cible à 53$.


L’acquéreur en série a aussi acheté le 19 février Toronto Tank Lines (TTL), un spécialiste du transport et de l’entreposage de liquides de qualité alimentaire, de produits chimiques industriels et d’huiles et cires de spécialité au Canada, aux États-Unis et au Mexique.


Établie à Hamilton, TTL compte des installations d’entreposage et une flotte d’environ 75 remorques-citernes et 45 véhicules motorisés.


TFI dévoilera ses résultats annuels le28 février. Son action s’est appréciée de 14% depuis le début de 2019 et de 20% depuis un an.


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.

Six manières de réduire vos erreurs d'investissement

BLOGUE INVITÉ. C'est simple, moins vous avez à prendre de décisions, moins vous commettez d'erreurs.