Lassonde : un nouveau partisan, un record et une acquisition potentielle

Publié le 20/07/2016 à 13:10

Lassonde : un nouveau partisan, un record et une acquisition potentielle

Publié le 20/07/2016 à 13:10

Par Dominique Beauchamp

Le producteur des jus Oasis, Industries Lassonde(Tor.,LAS.A) fait un tour du chapeau en ce 20 juillet estival: son action atteint la marque historique de 206$ après qu’un nouvel analyste en amorce le suivi avec un cours-cible de 225$. Et il fait aussi miroiter une acquisition potentielle.

Après un gain de 27% depuis le début de l'année, l'entreprise a une valeur boursière de 1,4 milliard de dollars.

Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale, est le seul analyste à assurer le suivi de l’entreprise de Rougemont, dont le peu d’actions en circulation libre rebute habituellement les courtiers. Seulement 1700 actions en moyenne changent de main par jour.

Dans l'ombre des Coke et Pepsi, l’entreprise est bien nichée dans l’industrie du jus puisque en plus de ses marques Oasis, Fruité et Tropical Grove entre autres, Lassonde produit les marques maison que les épiciers mettent de plus en plus de l’avant pour satisfaire les consommateurs économes et aussi gonfler leurs propres marges de profit.

Lassonde s’approprie déjà la moitié du marché canadien et 38% du marché américain des marques maison, indique M. Aghazarian.

Le déclin global des ventes de jus favorise aussi la consolidation des acteurs de l’industrie, une tendance lourde à laquelle Lassonde a déjà participé avec l’achat de Clement Pappas, pour 409,7M$ en 2011, et de Apple & Eve, pour 169M$ en 2014.

Lassonde tire déjà 60% de ses revenus du marché américain.

Leon Aghazarian avance que le leader américain des jus non réfrigérés de marque privée Cliffstar, serait une proie d’acquisition « juteuse » et « transformationnelle » pour Lassonde. Son propriétaire Cott Corp.(BCB) se diversifie dans la distribution d’eau, de café et de thé aux immeubles à bureaux et pourrait envisager la vente de sa division des jus.

M. Aghazarian attribue une valeur de 375 millions de dollars américains à Cliffstar, en fonction d’un multiple de 7,5 fois son bénéfice d’exploitation estimé à 50 millions de dollars américains. Son achat ajouterait de 15 à 20% aux bénéfices de Lassonde.

«Nous croyons qu’avec son vaste réseau de distribution, ses économies d’échelle et la grande variété de son offre de produits Lassonde est en bonne posture pour devenir le chef de file du marché américain des jus de marque privée», écrit-il.

Au Canada, la division des breuvages-santé de SunOpta(Tor.,SOY) ainsi que le producteur de jus de marque maison appartenant au milliardaire Jim Pattison, Sun-Rype, seraient d'autres cibles potentielles pour Lassonde.

L’analyste n’incorpore aucune transaction dans ses prévisions ni dans son cours-cible, mais il estime que Lassonde aurait les moyens de réaliser une transaction jusqu’à concurrence de 500 millions de dollars, tout en respectant son ratio d’endettement et sans émettre de nouvelles actions.

Un tel achat ne mettrait pas en danger la politique de dividende de Lassonde chère à la famille de Pierre-Paul Lassonde, qui détient 54% des actions et 92% des votes.

Lassonde distribue le quart de ses bénéfices à ses actionnaires, ce qui s’est traduit par une hausse annuelle de 8,3% depuis 5 ans.

Lassonde est l’une de ces entreprises qui croît loin des projecteurs et que tout investisseur aurait aimé avoir cueilli il y a des décennies. La graduelle accumulation de ses profits, année après année, a fait explosé son action de 2,89$ en 1989, à 206$, en cours de séance aujourd’hui.

 


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: attention, trop de PME anticipent une reprise normale

03/04/2020 | François Normand

ANALYSE - La reprise sera très différente des précédentes, car il faut rétablir la confiance économique et sanitaire.

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par les données sur l'emploi

Mis à jour le 03/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de New York termine en baisse après l'annonce de la perte de 701 000 emplois aux É-U en mars.

Le pétrole bondit à nouveau

03/04/2020 | AFP

Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive.