La vente de Rexall pourrait-elle conduire à celle de Jean Coutu ?


Édition du 09 Mars 2016

La vente de Rexall pourrait-elle conduire à celle de Jean Coutu ?


Édition du 09 Mars 2016

Après une longue période de calme, le marché des fusions et acquisitions est-il sur le point de se réchauffer dans le secteur de la pharmacie de détail ? Le distributeur McKesson achète pour 3 G$ les 470 pharmacies de Rexall (Ontario, Alberta et Colombie-Britannique) qui appartiennent à Katz Group. Selon Vishal Shreedhar, de Financière Banque Nationale, Metro et Empire étaient au courant, mais n'ont pas misé ou l'ont fait trop faiblement. David Hartley, de Credit Suisse, estime de son côté que la fusion ramène sur le tapis une possible acquisition de Jean Coutu (PJC.A, 20,51 $) par Metro. Mais il n'y croit pas vraiment. Il pense que la famille ne veut pas vendre et doute que les autorités réglementaires autorisent qu'un seul pharmacien détienne plus de 50 % du marché au Québec. Dans le contexte où il ne reste guère de cibles d'acquisitions au Canada pour Jean Coutu, M. Hartley abaisse sa recommandation à «sous-performance», avec une cible à 17,50 $.

Les recommandations des analystes qui suivent le titre de Jean Coutu

6 Conserver

1 Surperformance

1 Vendre

3 Sous-performance

Cours cible : 18,85 $

Source : Bloomberg

Suivez François Pouliot sur Twitter @f_pouliot

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.