La Baie peut-elle intéresser les investisseurs?

Publié le 18/10/2012 à 16:34, mis à jour le 19/10/2012 à 08:14

La Baie peut-elle intéresser les investisseurs?

Publié le 18/10/2012 à 16:34, mis à jour le 19/10/2012 à 08:14

Par Stéphane Rolland

Pourquoi les investisseurs s’intéresseraient-ils à une bannière démodée comme LaBaie? L’histoire n’est peut-être pas si mauvaise, selon les spécialistes du commerce de détail interrogées par LesAffaires.com.

« J’avais cette impression que La Baie avait perdu de son lustre, mais des collègues plus jeunes m’on fait constater que cette bannière s’est renouvelée », raconte Marie-Claude Frigon, associée et spécialiste du commerce de détail chez RSM Richter Chamberland.

Le groupe HBC a déposé mercredi un prospectus en vue d’entrer en Bourse, six ans après son retrait des parquets. Le groupe est derrière les marques LaBaie, Déco Découverte et Lord&Taylor (États-Unis). Zellers est aussi une propriété du groupe, mais la chaîne terminera ses activités au printemps.

Des sources ont indiqué au Globe and Mail que 20 % de la société serait vendue pour 400 M$. L’agence de presse Bloomberg parle plutôt d’un appel de 500 M$, toujours selon des sources anonymes.

« Il y a quelques années, on prédisait la mort des grands magasins au profit des magasins plus spécialisés, rappelle Mme Frigon. On constate maintenant que les grands magasins ne vont pas disparaître. La Baie s’en est mieux sorti que Sears, par exemple. »

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.